4G en France : Une couverture encore limitée Reviewed by Momizat on . Rating:

4G en France : Une couverture encore limitée

4G en France : Une couverture encore limitée

Peu d’offres, peu de téléphones compatibles, peu de villes couvertes… Malgré l’avalanche de publicités sur ce réseau mobile à très haut débit, il est encore bien difficile d’en profiter.

Un mirage, la téléphonie mobile 4G? Pour l’instant, c’est tout comme. Entre la communication orchestrée par les trois principaux opérateurs sur ce réseau ultra-rapide et la réalité pour les consommateurs, le décalage est grand. Chez Orange, les forfaits 4G ne seront accessibles pour le grand public qu’au mois d’avril. Pourtant, l’opérateur s’est payé quelques pages de pub dans les journaux dès janvier. Même chose pour Bouygues Telecom trois semaines plus tard.

Un accès encore très réduit
Il s’agissait de répliquer à SFR, lui aussi trop prompt à vanter la 4G: l’opérateur au carré rouge avait sorti la grosse armada publicitaire dès l’automne, avant même l’activation de ses premières antennes. Aujourd’hui, SFR est un peu plus avancé. Mais il ne propose la 4G qu’aux habitants de Lyon, Montpellier et La Défense. Et encore: seule une partie de ces villes est couverte… Pendant de longs mois encore, la carte de ce nouveau réseau risque de conserver des allures de confettis, chez SFR comme chez les concurrents. D’ailleurs, ils ne donnent pas de chiffres de couverture sur la 4G. Pour brouiller les pistes, ils préfèrent donner ceux, moins ridicules, de la version la plus avancée de la 3G (plus de 60 % de la population couverte): baptisée H+ chez Orange et Dual Carrier chez SFR, elle permet une accélération de la connexion, mais reste loin des performances de la 4G.

La rapidité, une question d’image
La 4G permettra de surfer depuis son smartphone encore plus rapidement que depuis son ordinateur à la maison sur sa connexion fixe. Mais, pour en profiter, encore faudra-t-il posséder un téléphone compatible. Ils sont rares. Au dernier pointage, mi-février, Orange et SFR n’en proposaient que quatre chacun (sans compter le tablettes et clés 4G), même si d’autres modèles étaient annoncés.
En fait. pour les trois opérateurs historiques, la 4G est d’abord un enjeu d’image. Face à Free qui casse les prix, il s’agit de vanter la qualité de leur réseau et leur capacité à proposer des débits toujours plus rapides. Quitte à prendre quelques libertés avec la réalité…

 

4G : 100 Mbit/s
C’est la débit théorique du réseau 4G (4e génération). La 3G plafonne le plus souvent à 14 ou 21 Mbit/s (éventuellement 42 Mbit/s pour ses évolutions).


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(