ARM face aux processeurs x86 Reviewed by Momizat on . Rating:

ARM face aux processeurs x86

ARM Vs. IntelLongtemps, les puces x86 de nos ordinateurs et les processeurs ARM jouaient dans deux catégories bien distinctes. Mais la donne change petit à petit : les tablettes, s’appuyant en grande majorité sur l’architecture ARM, commencent à concurrencer fortement les PC portables traditionnels; Intel, de son côté, cherche à se frayer un chemin dans les téléphones mobiles (Des prototypes de l’Atom « Medfield » existent déjà); et le futur Windows 8 tournera à la fois sur x86 et sur ARM.

Pour l’heure, les différences restent marquées. Les principales sont très liées : elles ont trait à la consommation électrique et aux performances. Jusqu’à présent, Intel et AMD ont optimisé leurs processeurs pour portables afin d’obtenir le maximum de performances tout en conservant une consommation électrique acceptable pour des ordinateurs nomades. Les architectures conçues par ARM, elles, sont clairement pensées pour être le moins énergivore possible, avec des fréquences de fonctionnement plus faibles et un échauffement minimal (il n’y a pas de radiateur ni de ventilateur dans un smartphone ou une tablette !): ces contraintes impactent donc le niveau de performances.

Objectif sobriété
L’auteur et analyste américain Van Smith l’a d’ailleurs confirmé l’an passé en mettant face à face une puce à cœur Cortex-A8 (i.MX515 de Freescale à 800 MHz) et un Atom N450 (fonctionnant en temps normal à 1,6 GHz mais dont la fréquence a été abaissée à 1 GHz pour le test). Résultat: la puce ARM s’est révélée le plus souvent en deçà de sa rivale x86, se faisant même largement distancer sur de nombreux calculs en virgule flottante. En revanche, côté consommation, elle n’a pas dépassé 1,2 W et s’est avérée particulièrement stable, passant occasionnellement sous la barre des 0,5 W. L’Atom, lui, se situait dans le même temps entre 2 et 4 W, diminuant parfois à 1 W mais montant aussi à 7 W durant un test plus exigeant. Mené à nouveau aujourd’hui avec des processeurs actuels, ce test ne produirait pas exactement les mêmes résultats. Certes, ARM garderait l’avantage en matière de consommation et le x86 serait supérieur en termes de performances, mais, sur ce dernier point, l’écart se réduirait : avec l’arrivée de puces multi-cœurs, leur montée en fréquences et l’évolution rapide de l’architecture, les puces ARM commencent à présenter des arguments sérieux face aux Atom. Sans être encore au niveau d’un Athlon, d’un Phenom ou d’un Core actuels …


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(