CeBit 2012 : Les TIC, un secteur qui ne connait pas la crise Reviewed by Momizat on . Rating:

CeBit 2012 : Les TIC, un secteur qui ne connait pas la crise

CeBit 2012 : Les TIC, un secteur qui ne connait pas la criseCrise oblige, le plus grand salon informatique grand public en Europe était attendu avec impatience par les professionnels comme le baromètre de la santé du marché. Sans euphorie excessive, les projets sont toujours nombreux. Retour sur le CeBit 2012.

Le CeBit 2012, qui s’est déroulé en Allemagne à Hanovre, du 6 au 10 Mars 2012, a rassemblé une fois de plus l’industrie de l’informatique, autour du thème de la sécurité, avec, cette année, le Brésil comme invité d’honneur. Ce sont d’ailleurs les chefs d’État des deux pays, Angela Merkel et Dilma Rousseff, respectivement chancelière de la République fédérale d’Allemagne et présidente du Brésil, qui ont inauguré ce salon grand public. Mais l’incursion de la politique s’est arrêtée là, pour laisser place aux visiteurs qui ont envahi les allées du salon en nombre. Malgré la crise et les craintes d’assister au recul de leurs ventes, les exposants ont fait montre d’un volontarisme communicatif avec l’annonce de nouveaux produits. Les thèmes de cette édition reflètent l’évolution des besoins.

LA CONFIANCE DANS LE NUMÉRIQUE

Pour coller aux préoccupations du moment, les organisateurs du CeBit ont choisi la sécurité numérique comme thème principal de l’édition de cette année, Le slogan choisi, Managing Trust, reflète les préoccupations des professionnels et des utilisateurs, mais pas seulement. D’entrée, le ton est donné par la communication du salon:
La confiance et la sécurité dans le mondé numérique relèvent de l’Intérêt général pour l’économie, les consommateurs et la politique, et sont des conditions préalables essentielles à la poursuite de la croissance du secteur international des TIC. Seule l’interaction intelligente entre l’Homme, les techniques et le cadre légal fixé peuvent faire s’épanouir la confiance et la sécurité – un des défis majeurs du management central de demain

En clair, il s’agit principalement de permettre aux utilisateurs d’utiliser les applications et les services en toute confiance pour que le secteur continue à croitre sans à-coups. Et cette confiance «ne bénéficie pas seulement aux acteurs du secteur, d’après Éric Shmidt, président de la société organisatrice du salon, mais à toute l’économie mondiale».

Ce thème phare du CeBit 2012 a été décliné comme un fil rouge à travers l’ensemble des expositions et démonstrations, dans la totalité des quatre platesformes du CeBIT. Des scénarios d’applications et de solutions concrètes pour la sécurité numérique (mais aussi physique) ont été présentés sur la plateforme thématique CeBIT Security World, dans le hall 12.

DÉMOCRATISER LE CLOUD

Hormis, le thème de la sécurité, celui du cloud a occupé nombre d’experts et d’entreprises actrices du marché. Les produits et les solutions exposées visaient aussi bien les usages professionnels que le grand public. Depuis qu’Apple a popularisé le concept auprès de ses utilisateurs, le cloud s’est imposé comme un des thèmes principaux du salon. Il s’agit non seulement des applications utilisées quotidiennement par des millions d’internautes, mais aussi des services émergents destinés aussi bien aux professionnels qu’aux particuliers. D’après une étude présentée au salon, rien qu’en Allemagne, le cloud devrait rapporter autour de 5,3 milliards d’euros cette année, soit une progression de 47% par rapport à 2011. S’il y a un secteur qui ne connaît pas la crise.c’est bien le cloud. Mieux encore, ce secteur connaitra une progression de 17 milliards d’euros supplémentaires d’ici à 2016, prédit la même étude. Aussi,les offres devraient se multiplier afin d’attirer les utilisateurs. C’est le stockage en ligne qui semble tirer le marché grand public. Avec la multiplication des tablettes et des smartphones, les utilisateurs génèrent des données volumineuses qu’ils ont besoin de stocker quelque part. Le cloud leur offre l’avantage d’un accès rapide et disponible, avec le bénéfice de libérer la mémoire de stockage de leurs appareils. Mémoire qui devient de plus en plus coûteuse. Une des tendances observées également est la prolifération d’applications en HTML5, ce qui rend celles-cl compatibles avec toutes les platesformes mobiles (Android, iOS et Windows Phone).

INTERNET MOBILE OU LE DON D’UBIQUITÉ

Certes, Internet n’est plus une nouveauté depuis des années, mais c’est la multiplication des usages, des terminaux et des applications qui le remet constamment au premier plan. C’est dire que l’industrie n’a pas encore fini d’en exploiter tous les usages possibles. Il est vrai que le marché des terminaux d’accès n’a cessé d’évoluer aussi. Au début, seuls les ordinateurs portables et les Netbooks permettaient un usage sans trop de restrictions des applications en ligne (mail, messagerie, etc.). Avec l’arrivée des smartphones, les opérateurs ont popularisé l’usage de la vidéo. Mails les premiers comme les seconds présentent chacun leurs inconvénients: encombrement et autonomie faible pour les portables et les notebooks; et taille d’écran étriquée pour les téléphones.
À présent, les ta blettes combinent les avantages des uns et des autres dans un volume acceptable, et avec une autonomie qui permet un usage continu sur toute une journée pour les meilleurs modèles.
Les tablettes occupent ainsi les premières places de vente devant les PC dans beaucoup de marchés matures (Les marchés où le niveau d’équipement en PC est élevé). C’est ainsi que les principaux fabricants ont exposé ou annoncé leurs nouveaux modèles. Équipés de processeurs quatre cœurs performants, et capables d’afficher en haute définition, ces modèles franchissent un nouveau palier de performances.

 

ZOOM
Après la Hi-FI puis le GPS, l’automobile semble être le prochain terrain de conquête du marché des fournisseurs informatiques. On connait le projet de tableau de bord virtuel en 3D, ainsi que l’électronique embarquée, mais il s’ agit maintenant d’intégrer certaines applications directement dans les fonctions’ de l’automobile. Le forum CeBit in Motion a été le lieu d’annonces ou de projets allant dans ce sens.
les participants ont ainsi pu écouter ou voir des projets qui rappellent certains films de science fiction, comme la voiture pilotée par la voix, ou celle  bourrée de capteurs et qui se dirige toute seule. Plus réalistes, certains plaidaient pour des voitures connectées qui permettraient l’accès à Internet et aux services en ligne.


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(