Disques durs : Les prix atteignent des sommets Reviewed by Momizat on . Rating:

Disques durs : Les prix atteignent des sommets

L'industrie des disques durs en criseVous l’avez peut-être remarqué sans même y prêter attention : le prix des disques durs a nettement augmenté au cours des dernières semaines. L’explication de cette situation est il chercher dans la catastrophe naturelle qui a dévasté la Thaïlande, à l’automne dernier, avec des inondations multiples qui ont causé la mort de près de 600 personnes. Des régions entières ont ainsi été submergées et des milliers d’usines dévastées. L’impact sur le marché des disques durs a été radical, car la Thaïlande concentre à elle seule près Cie 25 % de la production mondiale.

Une crise sans précédent
Pour les deux acteurs principaux du marché que sont Seagate et Western Digital, les conséquences sont lourdes même si les deux constructeurs n’ont pas été touchés de la même façon. Pour le numéro un, Western Digital, la situation est grave, car c’est près de 60 % de sa production qui est installée en Thaïlande. Si la situation semble plus clémente pour Seagate, qui ne produit pas directement dans ce pays, les apparences sont trompeuses. L’approvisionnement en pièces pour disques durs reste aussi fortement touché. C’est par exemple le cas des moteurs pour disques durs fabriqués par Nidec, une société japonaise qui approvisionne 80 % du marché mondial. Malheureusement, la production du nippon est elle aussi installée en Thaïlande à hauteur de plus de 60 %, soit dix usines, dont huit ont été touchées par les inondations. Avec des pièces plus rares et très demandées, c’est toute l’industrie qui est impactée.

Une année 2012 difficile
Autant le dire, après quelques bonnes nouvelles comme la remise en route partielle de certaines usines pour Western Digital, les premières prévisions pour l’année a venir sont plutôt pessimistes. Pour Steve Luczo, le PDG de Seagate, la demande pour le premier trimestre 2012 est estimée à 180 millions de disques durs. Or les constructeurs ne devraient être en mesure que d’en proposer 120 millions. Un déficit de 60 millions d’unités qui devrait décroitre sur les trimestres suivants, mais qui viendra s’ajouter aux 35 % de demandes non satisfaites au dernier trimestre 2011. Et comme la production ne devrait reprendre son niveau d’avant crise qu’à la fin 2012, l’ensemble de l’année devrait être caractérisé par des prix élevés et ure demande supérieure à l’offre. Les particuliers seront les plus touchés car les constructeurs d’ordinateurs et les gestionnaires de Data center ont déjà renégocié l’ensemble de leurs contrats pour lisser l’augmentation sur l’année 2012.

Quid de l’innovation
Avec des prix élevés, les innovations en matière de disques durs devraient avoir du mal il s’imposer. Les premiers modèles de 4 To sont, par exemple, déjà disponibles chez Hitach en version interne et chez Seagate dans une version strictement proposée dans un bailler externe. Mais autant dire qu’avec leurs tarifs prohibitifs, ils devraient avoir du mal à s’imposer, et les constructeurs devront certainement accentuer leurs efforts sur des capacités plus réduites. Après un peu plus de trois ans sur le marché grand public, le SSD ,pourrait bien avoir sa chance en 2012.


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(