iPhone 5 : Est-il dépassé? Faut-il chercher ailleurs? Reviewed by Momizat on . Rating: 0

iPhone 5 : Est-il dépassé? Faut-il chercher ailleurs?

iPhone 5 : Est-il dépassé? Faut-il chercher ailleurs?

Plus grands, plus autonomes, plus récents… ces 6 smartphones font de l’ombre à l’iPhone 5 (7) :
(1) Samsung Galaxy Note – (2) Samsung Galaxy S4 – (3) BlackBerry Z10 – (4) HTC One – (5) Sony Xperia Z – (6) LG Optimus G

L’iPhone 5 est-il déjà dépassé? Pour évaluer la place du mythique smartphone face à la concurrence, nous l’avons comparé aux meilleurs modèles disponibles à ce jour. Et le vainqueur est… Android !

Vivement l’iPhone 6! Samsung, HTC, Sony, BlackBerry dans un ultime sursaut, et même LG qui avait délaissé le secteur du haut de gamme: tous les grands constructeurs ont œuvré ces derniers mois pour: doubler le dernier-né d’Apple… Et tous y sont parvenus! À sa sortie en septembre 2012, l’iPhone 5 se plaçait encore dans le top 10 du classement des smartphones haut de gamme. Mais, essentiellement à cause de sa faible autonomie, il ne se classait déjà qu’en 10 position. Aujourd’hui, il arrive bon dernier derrière les smartphones de sa catégorie les plus récents.

Son endurance est, en effet, un gros point noir. Elle est très inférieure à celle des meilleurs modèles, à commencer par celle du Samsung Galaxy Note 2. L’iPhone 5 s’essouffle vite en appels (6h30) et en surf sur réseau 3G (4h30), alors que le Note 2 se montre deux fois plus autonome. En lecture vidéo, l’iPhone fait mieux (9h30) mais reste derrière les meilleurs. Sur réseau 4G, il pourrait multiplier ses résultats par deux. Seul problème, il n’est pas en mesure d’exploiter les réseaux très haut débit mobiles français…

D’ailleurs, à l’usage, beaucoup d’utilisateurs s’en plaignent. À cela s’ajoute l’impossibilité d’accéder à sa batterie interne. Obsolescence programmée ou priorité au design – très réussi – de l’appareil? Les débats sont vifs sur les véritables raisons du choix d’Apple en la matière. Quoi qu’il en soit, selon nous, la possibilité de remplacer facilement la batterie d’un smartphone est d’une importance cruciale pour prolonger son autonomie, et surtout sa durée de vie. Et, bien sûr, nous prenons en compte ce point précis pour évaluer les performances de l’appareil.

La faible autonomie du bijou d’Apple n’est pas seule en cause dans son déclassement. Les raisons de sa descente reposent sur différents critères. Nos notations se basent sur des constatations et des tests qui reproduisent et reflètent les sensations que ces appareils mobiles peuvent procurer à l’usage. Nous évaluons ainsi le design et la finition de l’appareil, mais aussi l’ergonomie, la rapidité et la fluidité de son interface logicielle. Sur ces points, la simplicité et l’efficacité de l’iPhone sont indiscutables, sans oublier son design, parmi les plus soignés. Apple fait toujours preuve d’un perfectionnisme impressionnant. Lorsqu’il s’agit, par exemple, de protéger le capteur photo de l’appareil, il choisit un verre saphir, presque impossible à rayer. Hélas, ces qualités ne suffisent pas!

Rappelons que l’iPhone 5 est incompatible, en France, avec les réseaux mobiles très haut débit de dernière génération – la 4G, dont le déploiement s’accélère dans les grandes villes. Il n’embarque pas non plus de puce NFC, une technologie de plus en plus déployée par les constructeurs pour faciliter les transferts de fichiers, se connecter à des enceintes sans fil et même pour sécuriser les paiements!

En outre, l’écran de l’iPhone n’a plus rien de révolutionnaire. Certes, Apple a eu le mérite de tirer la qualité vers le haut grâce à sa technologie Retina, qui – lors de son apparition – affichait une densité de pixels qu’aucun autre fabricant n’avait eu l’idée d’offrir. Le résultat fut en effet spectaculaire: avec une résolution de plus de 300ppp. Mais depuis, tous les fabricants ont suivi et même surpassé Apple. La course aux pixels « invisibles » n’a plus lieu d’être… Le seul avantage de l’iPhone dans ce domaine reste la très bonne qualité des images, des couleurs fidèles et des contrastes maîtrisés.
Comment, dans ces conditions, Apple pourrait-il reprendre la main? Pas avec la luminosité: le BlackBerry ZlO offre déjà un écran bien plus lumineux (680 cd/m² contre 550 pour l’iPhone). En augmentant sa taille? Apple hésite, souhaitant que son appareil puisse s’utiliser d’une seule main. La question du format ne semble pourtant pas déranger les utilisateurs, bien au contraire, en témoigne le succès des Galaxy de Samsung. Faire évoluer le système iOS? Là aussi, Apple hésite, alors que même les fans de la marque commencent à regarder les possibilités et la souplesse des autres systèmes avec une curiosité nouvelle, Widgets en page d’accueil, options de réglages accessibles dans le volet de notification, accès directs aux fichiers stockés, compatibilité avec de multiples formats audio et vidéo… Toutes ces fonctions sont disponibles et très bien organisées sur des smartphones tournant sous Android. Grâce à elles, les concurrents d’Apple proposent des téléphones de plus en plus faciles et agréables à utiliser, faisant passer l’iPhone pour un appareil trop rigide, pénalisé par un système trop fermé. La majorité des appareils Android gèrent les transferts de fichiers comme de simples clés USB. Même Microsoft a considérablement assoupli son système Windows Phone 8, en lui autorisant ce type de manipulation. Constat identique pour BlackBerry 10…

Certains vont jusqu’à remplacer les applis d’Apple: Mailbox éclipse la boîte mails de base, Waze remplace le programme de géolocalisation, chrome se montre plus pratique que Safari… et surtout, Cortex: Camera fait oublier l’appli photo de l’iPhone, trop basique pour beaucoup. Rien à voir avec les fonctions photo des Galaxy S4 et Xperia Z qui fourmillent de modes de réglages paramétrables et d’effets spéciaux impressionnants.

Dernier écueil, Et pas des moindres, l’iPhone est cher: 900 euros pour bénéficier de 64 Go d’espace de stockage! La majorité des fabricants ont opté pour un lecteur de carte mémoire, qui permet d’étendre la capacité de stockage de l’appareil sans faire exploser son prix.

En fait, pour garder son rôle de locomotive pour les années à venir, Apple va devoir prouver à nouveau sa capacité à innover. Le challenge auquel se retrouve confronté l’iPhone 6 est de taille. Tim Cook, qui a annoncé une avalanche de nouveautés, n’a plus qu’à tenir ses promesses.

 


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(