iPhone 6 : Craquer ou ça vaut pas la peine? Reviewed by Momizat on . Rating: 0

iPhone 6 : Craquer ou ça vaut pas la peine?

iPhone 6 et iPhone 6 plus
iPhone 6 est là… faut-il vraiment craquer pour ce dernier-né d’Apple? La question que plusieurs d’entre nous se posent…
C’est vrai qu’il est beau, ses finitions sont impeccables et son grand écran impressionne. Mais il coûte aussi plus cher que tous ses concurrents, sans forcément faire beaucoup mieux qu’eux.

Dix millions en trois jours, record battu! Lors de son week-end de lancement, en 2013, l’iPhone 5 n’avait pas dépassé les 9 millions d’exemplaires. Sorti le 19 septembre dans une vingtaine de pays, I’iPhone 6 crève le plafond. Pas moins de 2300 unités par minute ont été écoulées dans le monde. À titre de comparaison, le Galaxy S5 de Samsung a mis un mois avant de franchir la barre des 10 millions d’exemplaires. Pourtant, bien malin celui qui aurait pu prédire un tel démarrage au soir du 9 septembre, date de la présentation officielle de l’appareil. Ce jour-là, on attendait l’effet « wahou », mais chez les commentateurs spécialisés, on a plutôt entendu « pschit ». Pour nous faire notre propre idée sur cet iPhone 6, nous avons passé une semaine en sa compagnie.

Écran King Size
Certes, Apple adopte les codes des entreprises du luxe. Ses adeptes sont prêts à payer une surprime pour le simple fait de s’afficher avec la marque. Mais jusqu’à présent, la firme a toujours vendu un mélange de statut social et d’innovation technologique. Cette dernière était-elle encore au rendez-vous? En 2011, l’iPhone 4s nous avait séduits grâce à Siri, son excellent assistant vocal. L’an dernier, le modèle 5s tirait son épingle du jeu grâce à son capteur d’empreintes digitales Touch ID. Aujourd’hui, le changement le plus notable de cette sixième mouture saute aux yeux: l’écran a grandi. Le smartphone affiche une diagonale de 4,7 pouces (1l,93 centimètres), alors que son prédécesseur ne dépassait pas 4 pouces (10,16 centimètres). Apple suit donc la tendance des tailles King Size observée par l’institut GfK.

Lorsqu’on allume l’appareil, le constat est sans appel. L’écran Retina HD (1334 x 750 pixels), à la fois lumineux (526 cd/m²) et bien contrasté 1384:1), offre un confort de lecture optimal. Seul le LG G3 (2560 x 1440 pixels) peut lui tenir tête sur ce point. Une telle dalle appelle un capteur photo à la hauteur, et c’est le cas ici. S’il affiche une résolution inchangée de 8 mégapixels, il est désormais doté d’une nouvelle technologie, Focus Pixels, qui réduit le temps de mise au point. De plus, le contrôle de l’exposition de la lumière d’un simple glissement de doigt sur l’écran assure des photos nettes dans toutes les conditions d’éclairage. Sa caméra filme en Full HD à 30 ou 60 images en seconde, voire en 720p à… 240 images par seconde! Apple chasse ainsi clairement sur les terres de la caméra sportive GoPro. Les vidéos sont saisissantes, fourmillant de détails, et les ralentis extraordinaires.

Élégant galet
Comme toujours, les finitions sont impeccables. L’objet se révèle agréable à prendre en main. Et c’est à l’intérieur de sa coque aux bords arrondis, dont la forme de galet évoque celle des premiers iPhone, que se cachent les autres nouveautés. Tim Cook, PDG de la firme, a présenté en grande pompe le nouveau modem dont est équipé le téléphone. Il est compatible LTE (4G) à 150 mégabits par seconde et ses performances se révèlent 50% supérieures à celles de l’iPhone 5. Mais des modèles concurrents, comme le Galaxy S5 LTE-A ou le LG G3, affichent les mêmes capacités et peuvent atteindre 220 mégabits par seconde de débit sur la couverture 4G+ d’Orange ou de Bouygues Telecom. Sur ce plan, l’iPhone 6 ne fait que rattraper la concurrence.

Autre point fort, le microprocesseur A8. Cadencé à 1,4 gigahertz et épaulé par 1 gigaoctet (Go) de mémoire vive, il est censé régler les problèmes d’autonomie dont souffraient les précédentes versions. Lors de nos tests, l’appareil atteint treize heures et quarante-sept minutes en appel 3G, contre dix heures et dix-huit minutes pour le 5s. En vidéo, il approche les dix heures, soit un peu moins que le 5s (onze heures et demie). Sachant que la batterie est neuve, ces progrès n’apparaissent pas franchement significatifs. Alors, certes le nouveau processeur surpuissant est capable de faire fonctionner n’importe quelle application ou jeu 3D, offre une navigation Web ultra-fluide et ne présente aucun ralentissement, même après plusieurs heures en main. Mais n’est-ce pas le moins au vu du prix pratiqué? Dernière grande nouveauté: Apple s’est décidé à équiper ses appareils d’une puce NFC (sans contact) dans le but de promouvoir sa solution de paiement par mobile Apple Pay.

Marche juteux
« L’ambition de la firme est que ce type de règlement devienne une expérience amusante, fluide et sécurisée. Et ce, aussi bien pour le commerce de proximité que pour les achats en ligne sur l’Apple Store », souligne le délégué général de l’AFSCM (Association française du sans-contact mobile). Vaste marché pour Apple. D’autant qu’avec l’iPhone 6, l’élément de sécurité est intégré au téléphone et non géré par l’opérateur, comme c’est le cas pour les autres moyens de paiement par NFC. La firme peut ainsi prélever une commission sur chaque opération. Et affirmer son ambition de démocratiser une nouvelle manière de payer. Ce système aurait pu représenter une bonne raison de craquer pour le numéro 6. Las, ce service est uniquement disponible aux États-Unis, Apple discutant encore avec les banques hexagonales.

Alors, faut-il céder à la tentation?
Si vous êtes déjà détenteur d’un iPhone 5 (s ou c), le jeu n’en vaut pas la chandelle, d’autant que vous pourrez profiter du nouvel iOS 8 sur votre appareil. Pour les utilisateurs d’iPhone plus anciens ou d’autres modèles, l’iPhone 6 se révèle un excellent smartphone, mais reste cher par rapport à la concurrence. Selon la capacité de stockage choisie, comptez 709 euros (16 Go), 819 euros (64 Go) ou 919 euros (128 Go) pour l’appareil nu.

À ces tarifs, il est possible de s’offrir n’importe quel appareil de la concurrence! Le Sony Xperia Z3 (679 euros) ou le Samsung Galaxy Alpha (649 euros) affichent des capacités techniques quasiment similaires pour un prix inférieur. Mais encore une fois, c’est l’intégration parfaitement réussie entre un processeur, un capteur photo, un écran et un système d’exploitation qui donne à l’iPhone son charme si particulier.

Que cache le « Plus » de l’iPhone 6 Plus?
Si l’iPhone 5c était le pendant du 5s dans une version allégée, l’iPhone 6 Plus est une version phablette du 6. Mais hormis une diagonale XXL (5,5 pouces, soit 13,9 cm) et des dimensions plus imposantes (15,8 x 7,7 x 0,7 cm pour 172g), les deux produits diffèrent peu techniquement. La définition s’améliore (1920 x 1080 pixels), la batterie gagne en autonomie (2915mAh) et l’appareil photo intègre un stabilisateur optique. Mais pour la première fois, un iPhone s’utilise difficilement d’une seule main. Avec lui, Apple se positionne sur le marche émergent des mobiles affichant une diagonale supérieure à 5 pouces. Pour le prix, l’iPhone 6 Plus 128 Go coûte environ 1019€.


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(