KasperSky Internet Security 2011 : Test & Nouveautés Reviewed by Momizat on . Rating:

KasperSky Internet Security 2011 : Test & Nouveautés

Kaspersky Internet Security 2011Après une version 2010 qui ne nous avait pas franchement convain­cus, la suite de Kaspersky revient avec de nombreuses améliorations. La plus visible est sans conteste le « bac à sable ». Cette fonctionnalité permet de lancer n’importe quel programme dans un environne­ment entièrement sécurisé. L’intérêt est de pouvoir lan­cer n’importe quel programme téléchargé sur Internet dans ce système vir­tuel sans qu’un éventuel malware puisse atteindre l’ordinateur réel. La version 2011 propose plusieurs façons de l’utiliser avec un bureau virtuel, un navigateur virtuel et même un clavier virtualisé (pour saisir les mots de passe sans craindre un éventuel logiciel keyloaggeur). Autre élément qui a subi un lifting : l’analyse des malwares a été renforcée avec un nouveau module de surveillance des applica­tions (analyse comporte­mentale). Cette surveillance est doublée d’un système permettant de revenir en arrière sur toute modification du système. Ainsi vous pour­rez récupérer votre ordina­teur même si un malware parvient à le contaminer. On apprécie aussi la présence d’un module de recherche de vulnérabilité. Celui-ci vous permettra de paramétrer au mieux Windows et de mettre à jour les applications qui le nécessitent.

Côté interface. si l’on s’en tient au fonctionnement nor­mal. la suite de Kaspersky est très simple à prendre en main. En revanche. dès Que l’on rentre dans le paramétrage fin, on est vite nové par le nombre d’options. Les utilisateurs experts devront lancler avec des dizaines d’options réparties dans quatre onglets. On a déjà vu plus clair et efficace mais on ne peut qu’apprécier l’effort de Kaspersky pour la personnalisation de sa suite.

Côté fonctionnement, KIS 2011 ralentit de manière importante le démarrage, mais de gros progrès ont été réalisés au niveau de la navi­gation (+22% au lieu des +69% de la version 2010). Plus problématique, lorsque des malwares sont installés, la suite enchaîne les alertes virales. L’utilisateur ne sait plus si le malware a été sup­primé ou pas. On y trouve aussi des bugs d’affichage (mots en russe, nom de fichiers infec­tés tronqués). Ces petits défauts tâchent l’ensemble et lui coûtent plusieurs points.

Au niveau de ses compo­sants. la suite possède tou­jours un très bon taux de détection de malwares (notée Advanced+ par AV­Comparative). L’antiphishing est peu réac­tif et n’a trouvé que trois des dix derniers sites de phi­shing que nous lui avons soumis. Le pare-feu s’est aussi avéré peu réactif vis­à-vis de nos tests d’envoi de données par des applica­tions non référencées. Surtout, ce dernier perd la possibilité d’être mis en mode « manuel », où l’utilisateur peut lui-même inter­venir dans la création des règles.

Cette version souffre de quelques erreurs de finition. Cependant KIS 2011 reste un produit très efficace pour sécuriser son surf et l’ ordina­leur. Les utilisateurs confirmés seront ravis.


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(