Moteurs de recherche : Google Vs Facebook Vs Bing Reviewed by Momizat on . Rating:

Moteurs de recherche : Google Vs Facebook Vs Bing

Moteurs de recherche : Google Vs FacebookTandis que Microsoft mise outre-Atlantique la majorité de ses développements grand public sur Bing, qui ne serait donc pas qu’un moteur de recherche, Google est en train de vérifier si son rival annoncé de Facebook remporte l’adhésion des, internautes fans de réseaux sociaux.

L’avenir de l’informatique passe par le online, autrement dit par les services connectés, les réseaux sociaux et, bien évidemment, la recherche d’informations. Car les moteurs comme Bing et Gctlgle Search détiennent non seulement une grande partie de l’économie du Web, mais ils ont aussi une part toujours plus importante il jouer dans nos utilisations il la fois des ordinateurs et des terminaux mobiles. Ceci explique notamment pourquoi Microsoft il injecté plus de clnq milliards de dollars dans le développement de Bing depuis 2009 pour ne voir ses parts de marché progresser « que » de 7,2 % à 14,4 % (27 % si l’on intègre Yahoo) durant cette période. Nul ne sait s’il sera un jour possible de détrôner Google et sa mainmise sur la recherche et l’économie de l’Internet qui va avec.

Mais le domaine continue d’inspirer nombre de chercheurs aussi bien chez Google, que chez Microsoft ou dans des startups comme Blekko (et ses concepts de Slashtag et de recherches communautaires) ou Quora (et sa formule question-réponse). Plus le temps passe, plus Microsoft conçoit Bing comme une plate-forme dont la fonction première est d’apporter des réponses plutôt que des liens. La version américaine du moteur est très en avance sur l’édition française en matière d’aide à la décision: lorsque l’on tape un numéro de vol, On obtient directement les informations y afférant (position, retard, terminaux de départ et d’arrivée); lorsque l’on tape une référence de produit, on obtient directement une comparaison de prix, etc. Ainsi, fun des grands défis posés à Microsoft et à Google sera de résoudre le paradoxe entre la préservation de la vie privée et la nécessité d’en savoir plus sur la personne (sa position, ses habitudes, ses goûts) pour lui retourner les réponses adéquates.


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(