Office 2013 : Ère d’une bureautique orientée Cloud Reviewed by Momizat on . Rating:

Office 2013 : Ère d’une bureautique orientée Cloud

Office 2013 : Ère d'une bureautique orientée CloudAvec Windows, la suite bureautique Office est l’une des principales sources de revenus de Microsoft. Après la Release Preview de Windaws 8, c’est maintenant au tour d’Office 2013 de se dévoiler.

C’est le moins que l’on puisse dire: la rentrée va être chargée chez Microsoft. En effet, si le 26 octobre devrait voir la sortie de la nouvelle version de Windows, la suivante sur la liste n’est autre que la nouvelle version de la suite bureautique Office. Cette quinzième mouture, très probablement baptisée Office 2013, sera disponible au tout début de l’année 2013. Et cela, même si certaines rumeurs prédisent une sortie anticipée sur les tablettes Windows 8, qui sont pour leur part disponibles dès cet automne. Si ces informations, restent sujettes à confirmation, une chose est sûre: Office 2013 sera, plus que jamais, orienté vers le Cloud ou, en langage Microsoft, Skydrive.

UN OFFICE ENCORE PLUS CONNECTÉ
Si l’on met de côté les modifications graphiques, l’une des principales nouveautés de cette nouvelle version d’Office est son utilisation poussée de Skydrive, le service de stockage en ligne de Microsoft. D’ailleurs, lors de la première utilisation de l’un des composants de la suite, Skydrive est proposé comme destination d’enregistrement par défaut. Plus que jamais, l’avenir semble donc au stockage des données sur Internet. Une nouvelle conception de l’informatique, dont l’inconvénient est d’avoir des fichiers personnels stockés dans des serveurs à l’autre bout du monde. Mais dont l’avantage est de toujours disposer de la dernière version d’un fichier, quand on passe d’un ordinateur à l’autre. Autre atout : un document stocké en ligne peut être partagé très facilement, ce qui s’avère pratique pour le travail collaboratif. Ce mouvement vers le Cloud a aussi d’autres impacts sur la suite bureautique de Microsoft. En effet, s’il y a quelques années, on envisageait une suite Office totalement en ligne, il semble désormais que l’objectif soit atteint. À l’installation, le logiciel est presque instantanément utilisable: un assistant se charge de récupérer les données, tout en mettant à votre disposition les éléments dont vous avez besoin dans l’immédiat. Office 2013 sera aussi. proposé sous la forme d’un abonnement, en plus de la version traditionnelle complète. Grâce à elle, il sera possible, par exemple, de télécharger sur n’importe quel ordinateur un seul composant de la suite, pour l’utiliser de manière ponctuelle. Ensuite, celui-ci se désinstallera, dès Que vous aurez fini votre travail.

ET QUOI DE NEUF, A PART ÇA?
Pour cette nouvelle édition 2013, Office réutilise les rubans introduits avec la version 2007 et repris dans l’édition 2010. Pas de chamboulements majeurs donc, si vous aviez pris l’habitude d’utiliser l’une ou l’autre de ces versions: l’organisation générale des différents éléments et menus reste inchangée. Ainsi, à moins d’être resté sur une version plus ancienne, vous devriez rapidement retrouver vos marques.
En revanche, ce nouvel Office signe la mise à mort de Windows XP! Le plus résistant des systèmes d’exploitation de la firme de Redmond n’aura pas droit à ce nouvel Office, uniquement réservé à Windows 7 et 8. Les malheureux Vista, qui n’aura pas vraiment marqué les esprits, ne sera, lui non plus, pas supporté par un Microsoft qui semble vouloir plus que jamais pousser l’adoption de ses derniers systèmes d’exploitation. Au moment où nous écrivons ces lignes, une information capitale n’a toujours pas filtré: le prix, que ce soit pour la version complète ou via abonnement. Néanmoins, tout laisse à penser que cette fois-ci la firme devrait afficher des tarifs très compétitifs, pour contrer la montée des solutions gratuites et également celles d’Apple.

LES POINTS FORTS D’OFFICE 2013

  • Office à la demande

Le téléchargement des fichiers nécessaires au premier lancement ne prend plus que quelques minutes. On arrive rapidement sur un écran pour confirmer les installations, dont les différents outils bureautiques. Et même si tous les fichiers n’ont pas encore été téléchargés, ils sont disponibles quasi-instantanément, grâce au procédé Click-to-Run. Les logiciels sont en fait exécutés via la solution de virtualisation applicative Microsoft App-V. L’utilisateur ayant souscrit un abonnement Office en ligne, accède à ses applications en quelques minutes, et en s’affranchit d’une installation fastidieuse et autres redémarrages.

  • Office dans le Cloud

Avec sa suite, Microsoft entend bien imposer l’utilisation de son Skydrive, face au Google Drive de Google et l’iCloud d’Apple.
L’intérêt est de retrouver vos documents sur n’importe quel poste ou périphérique mobile, pourvu que ce dernier est connecté à Internet. C’est aussi la possibilité de commencer à travailler sur un document à la maison, de le compléter sur votre mobile pendant votre trajet, et de le le finaliser au bureau. Enfin, avec Skydrive, il devient facile de partager un document sur lequel plusieurs intervenants pourront travailler de concert.

 

Office sur tablette : L’avenir appartient aux tablettes
On sait déjà que la sortie de Windows 8 sera l’occasion pour Microsoft, de s’attaquer massivement au marché des tablettes. Avec sa nouvelle interface, la nouveau système d’exploitation devrait être beaucoup plus pertinent, pour un usage tactile. Des tablettes à base de processeurs ARM (beaucoup plus économe en énergie) feront leur apparition, accompagnées de Windows RT, une version de Windows 8 spécialement développée pour ce type d’architecture.
D’après des rumeurs persistantes, ces modèles seront disponibles avec Office 2013 pré-installé. Si cela se confirme, il s’agirait alors de la première version d’Office 2013, disponible en version finale. L’autre incidence sera pour la star des tablettes, l’iPad, pour laquelle on prédisait aussi l’arrivée d’une version d’Office avant la fin de l’année. Avec ce nouveau calendrier, on voit mal Microsoft proposer sa suite bureautique sur la tablette de son rival Apple. Et même si la plateforme à la pomme est presque incontournable elle ne devrait être servie que plus tard… en 2013.


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(