PC hybrides nouvelle génération pour la rentrée 2013-2014 Reviewed by Momizat on . Rating: 0

PC hybrides nouvelle génération pour la rentrée 2013-2014

PC hybrides nouvelle génération pour la rentrée 2013-2014
Quelles sont les nouvelles tendances PC et hybrides? La meilleure collection d’ordinateurs nouvelle génération jamais lancée va être dévoilée dès cet été par les grands fabricants. Voici quelques découvertes en avant-première au Medpi de Monaco.

Vent de panique dans le monde du PC. Au premier trimestre 2013, les ventes mondiales d’ordinateurs ont dégringolé de 14%. À l’exception de Lenovo, tous les constructeurs ont sérieusement bu la tasse. Moins 30% pour Acer, moins 23% pour HP, moins 11% pour Dell… Du jamais vu depuis près de vingt ans. Le choc est d’autant plus brutal qu’il survient moins de six mois après la sortie de Windows 8, alors que celui-ci était supposé relancer toute l’industrie du PC.
Microsoft annonçait pourtant, début mai, avoir déjà écoulé plus de 100 mimons de licences de la nouvelle version de son système. Pour un flop, on a déjà vu pire. Sauf que ce chiffre ne correspond pas au nombre de machines effectivement achetées, mais inclut aussi les licences vendues aux fabricants de PC. Or ceux-ci, loin d’avoir écoule tous leurs stocks, commençaient à gronder contre Microsoft.

Il fallait donc réagir. Et vite. Démontrer que Windows 8 est un bon système, même si, avec son interface à « tuiles », il semble très différent des anciennes versions. Pour ça, rien de plus efficace qu’une nouvelle génération d’ordinateurs, plus efficaces et plus agréables à utiliser. Afin de coller plus près aux goûts du public. Vous hésitez entre tablette et PC portable? Vous regardez à la dépense? Vous n’êtes pas vraiment convaincu par Windows 8? Les constructeurs ont pensé à tout cela. Ils ont préparé des ordis tactiles s’inspirant fortement des tablettes, à un prix parfois réduit de moitié par rapport à l’an dernier. Certains modèles délaissent même Windows 8 au profit d’Android. Cette nouvelle génération de machines hybrides, à la fois PC et tablette, sera accessible à partir de 600 euros. Presque tous les modèles de la rentrée seront équipés de la nouvelle génération de puces Intel. Les Core « Haswell » vont, en particulier, doper les performances des portables pour le jeu vidéo, mais aussi leur autonomie, grâce à leur très faible consommation électrique.

Des portables au top
Comme l’an dernier, les gammes des constructeurs seront composées d’ordinateurs portables « classiques » de 11,6 à 15 pouces, proposés de 400 à l 000 euros environ. À ceci près qu’ils seront presque tous équipés d’écrans tactiles. Mais à quoi sert le tactile sur un écran qui ne peut pas se poser à plat? En fait, c’est juste un complément au clavier et à la souris sous Windows 8, surtout pratique pour faire défiler des photos ou une page Web.

Pour séduire, ces belles machines vont jouer aussi sur la finition et le faible encombrement. La vedette de la rentrée est un 11,6 pouces, plus ou moins inspiré du MacBook Air d’Apple… mais presque deux fois moins cher. Exemples: l’Aspire V5 d’Acer (400 euros) et le Vivobook S200 d’Asus (500 euros).

Hybride, tablette géante…
Encore plus séduisantes que les portables tactiles, les vraies stars de la rentrée seront les machines hybrides, les plus proches, côté look et fonctions, des tablettes Apple ou Android actuelles. Ce sont pourtant de vrais portables sous Windows 8, mais logés dans de petits boîtiers de 10 à 12 pouces équipés de claviers amovibles ou d’écrans pivotants. Le modèle le plus abouti est la nouvelle Surface Pro de Microsoft, mais elle coûte trop cher pour le grand public (de 900 à 1000 euros selon les versions, sans compter le clavier amovible). Nous attendons donc avec impatience l’Aspire P3 d’Acer, une « tablette » Windows 8 de 11,6 pouces (1,3 kg) livrée avec un clavier amovible pour moins de 600 euros. Très bien aussi, le Yoga 11S de Lenovo (800 euros), qui passe du PC à la tablette en une seconde, en retournant le clavier derrière l’écran tactile. Le plus impressionnant, c’est le Taichi d’Asus (1300 euros), un portable 1l,6 pouces équipé de deux écrans tactiles.

Mais l’ordinateur de bureau classique, de plus en plus discret, réserve aussi de bonnes surprises… là encore grâce au tactile. L’idée, c’est de transformer les tout-en-un en tablettes géantes, exploitables aussi bien à la verticale qu’à l’horizontale. Les constructeurs adoptent pour cela la même astuce que pour convertir un portable en tablette: le bloc unité centrale écran tactile peut être décroché de son socle pour être posé à plat, sur une table basse. C’est le cas du Vaio Tap 20 de Sony, par exemple (1000 euros environ) ou du Transformer AiO d’Asus (1300 euros). C’est Lenovo qui exploite le mieux le concept avec son IdeaCentre Horizon, un tout-en-un qui se transforme en plateau de jeu interactif. Une tablette tactile géante, au format 27 pouces, sur laquelle vous pourrez jouer au Monopoly… avec un vrai dé, que vous ferez rouler sur l’écran et qui fera avancer automatiquement votre pion.

Annoncé pour la fin de l’année aux alentours de 2 000 euros, l’appareil sera aussi livré avec de petites « manettes » interactives pour profiter des divers jeux optimisés pour le système, en partenariat avec de gros éditeurs de jeux comme Electronic Arts ou Ubisoft.


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(