PS4 : Nouvelle génération de consoles de jeux? Reviewed by Momizat on . Rating:

PS4 : Nouvelle génération de consoles de jeux?

PS4 : Une nouvelle génération de consoles de jeux?
Loin d’être vide de contenu, la conférence PlayStation 4 a clairement indiqué la démarche du géant japonais pour la prochaine génération de consoles et jeux, tout en révélant déjà quelques indices sur sa politique post-PS4.

Il est toujours intéressant de revenir sur un événement et sur sa couverture médiatique, une fois l’effervescence retombée, une fois les passions apaisées. Un exemple? Cette conférence d’annonce de la PS4, critiquée pour son manque d’informations, pour son line-up réduit… Pourtant, une fois dépassées les trop simplistes constatations, on peut y discerner, comme des notes d’intention éparses, la direction prise par Sony pour le futur.

ABSENCE REMARQUÉE
L’erreur de communication la plus souvent relevée a été l’absence de la console. Rien, pas même un visuel pour l’illustrer. Même le PDG de Sony Computer Entertainment Japan, Hiroshi Kawano, a déclaré après coup n’avoir toujours rien vu du design final de la machine. Mais est-ce si important? Non. En effet, avec la taille de plus en plus réduite des composants, il y a de grandes chances pour que la PlayStation 4 soit beaucoup moins imposante que sa grande sœur {dans sa version FAT), quitte à être réduite, comme la console Wii U, à un simple boîtier noir estampillé PlayStation 4.
D’ailleurs, Nintendo n’avait, en son temps, pas dévoilé le boitier de sa console lors des premières conférences. Aujourd’hui, qui s’en inquiète encore de l’esthétique de la Wii U? Logique alors que l’éditeur et les divers intervenants aient préféré mettre l’accent sur la philosophie de la console, sur le côté social, connecté, sur le streaming de jeu en temps réel, bref, sur le service. Mais ce n’est pas vraiment une nouvelle. En automne dernier, Shuhei Yoshida, président de Sony Worldwide Studios, nous avait mis la puce à l’oreille durant une interview, en insistant sur ces notions de service, sur l’importance des possibilités offertes par la machine, plus que sur son apparence, anecdotique, simple réceptacle. Pour Sony, intégrer cette notion, c’est déjà préparer le futur, post-PS4, pour un service totalement dématérialisé, et sans cloute sans console… Aussi, faire la lumière sur sa nouvelle manette, sur la synthèse DualShock/Move/Tactile (PS Vita} qu’elle promeut semble une décision très logique. Parce que c’est cette interface physique que l’on manipulera, agitera, tapotera, et pas ce lecteur de Blu-ray évolué, placé, là, immobile, sous le téléviseur. Et, pour les plus technophiles, l’architecture de la console, très PC, présentée et créée par Mark Cerny, aurait dû rassurer: portages facilités, puissance de calcul, compatibilité totale avec l’impressionnant Unreal Engine 4…

DES TITRES CHIADÉS
De nombreux « observateurs » ont critiqué l’absence de jeux. Pourtant, il y avait là plus que pour n’importe quelle précédente présentation de console. Des annonces sous forme de cinématiques ou de jeu en temps réel (Deep Down chez Capcom, Killzone Shadow Fall chez Guerrilla, Knack chapeauté par Cerny, DriveClub d’Evolution Studios), des confirmations (Watch Dogs), de l’indépendant (The Witness), voire des surprises (Diablo III sur PS3 et PS4)… Et on en oublie. Reste qu’en plaçant Knack en tète de son line-up, Sony rait un pari: opérer une relance de titres plus colorés, pari osé, dangereux, puisque la plupart des commentateurs ne l’ont pas compris, quémandant une nouvelle baffe graphique, des explosions à tout-va, bref, demandant à cor et à cri une nouvelle génération… sans accepter de changement de fond, ni de forme. Cela, c’est ne pas voir que le charmant Knsck, avec sa gestion de particules, sa physique (fluide, etc.) vaut peut-être autant, si ce n’est plus, que le dernier Crysis en date. En effet, on imagine mal Cerny proposer un jeu techniquement ou rythmiquement moyen, lui qui a permis à des Uncharted d’atteindre le niveau que l’on connaît par ses méthodes de production personnelles. Étonnamment, même Killzone 4, pourtant habitué à étaler des nuances de gris, fait le choix de la charte esthétique colorée, d’un ciel bleu. Une vraie note d’intention qui s’accompagne d’une orientation sociale inédite.

STRATÉGIE SOCIALE
On savait Sony prêt à s’essayer au cloud gaming, depuis le rachat de Gaikai en juin 2012. Toutefois, sa volonté de donner dans le réseau social, elle, est restée secrète jusqu’au dernier moment. Derrière ces fonctionnalités, se cachent en fait une envie d’englober toute l’expérience avant et après jeu. Permettre aux joueurs de créer des vidéos à la volée et de les mettre sur YouTube, afficher ses résultats et trophées sur Facebook, c’est faire parler des jeux, de la console (les vidéos seront-elles taggées PS4?). Jusqu’ici, toutes ces fonctionnalités étaient gérées en extérieur, notamment par Raptr. l’intégration à la machine et à son interface même, au tout connecté, signe la volonté de mainmise de Sony sur toute communication émanant de sa machine, le joueur se transformant en porte étendard de sa marque. Judicieux, intelligent. Enfin, impossible de ne pas faire le rapprochement avec Apple qui, depuis ses débuts, met en avant la facilité d’utilisation de ses machines. Durant cette dernière conférence, le maître-mot a été « simplicité», accolé à « élégante». Est-il nécessaire d’être plus précis? En fait, le véritable problème de cette conférence, c’est que la plupart des nouveautés annoncées n’ont fait qu’aller dans le sens du marché et/ou étaient prévisibles: le cloud gaming? Les possibilités sont facilement imaginables. La manette DualShock 4? Une évolution-synthèse des précédentes interfaces Sony. Les jeux vidéo présentés? Des franchises connues ou des titres déjà vus {pour une majorité). Seules les fonctionnalités sociales poussées ont vraiment amené du nouveau, de l’original, de l’imprévisible. Maintenant, à voir comment Microsoft réagira, Sony en ayant gardé dans la manche pour le prochain E3.


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(