SUPERPHONES : Quelle différence avec les Smartphones Reviewed by Momizat on . Rating:

SUPERPHONES : Quelle différence avec les Smartphones

SUPERPHONES : Les nouveaux SmartphonesAvec l’arrivée de processeurs de plus en plus puissants, d’écrans aux taille et définition en pleine expansion, un nouveau format de smartphone arrive. Surpuissant, ce nouveau type de terminal haut de gamme a déjà un nom: le «superphone», Explications.

Ces dernières années, les smartphones ont subi une cure d’hormones… On les retrouve désormais bodybuildés et surtout reconnaissables par leur écran supérieur à 10 cm (4 pouces), leurs capacités d’affichage en haute définition (au minimum 720p) et leur processeur double voire quad-cœur. Ces derniers affichent une cadence d’au moins 1 Ghz et s’accompagnent de toute l’artillerie moderne: connexion 3G+ ou 4G, processeur graphique 3D et appareil photo très haute définition. Mais comment appeler ces « monstres de puissance»? Tout bonnement, des «supephones»!

Mais de telles capacités dans de si petits terminaux, pour quoi faire? Et bien tout simplement pour jouer. En effet, les différents studios de production se sont mis en tête de transformer nos chers smartphones en des consoles de jeux. Preuve en est: le jeu Max Payne 3 fut disponible, dans un premier temps, sur Google Play puis débarque sur consoles Playstation 3 et Xbox 360. Ce titre phare présente des graphismes impressionnants, et seuls les superphones sont à même de le faire fonctionner, dans les meilleures conditions… La tendance des superphones est née lors du salon Consumer Electronic Show 2011, lorsque LG présente un modèle doté d’un processeur double cœur cadencé à 1 Ghz, l’Optimus X2. Le tout est construit autour d’un écran de 4 pouces, d’une définition de 800×480 pixels. Et depuis cette annonce, la course à la puissance et à la démesure est lancée, à un rythme effréné. Désormais, on compte plus d’une dizaine de superphones disponibles.

Des capacités étonnantes
Mais ce marché à fort potentiel n’est pas sans créer une certaine convoitise de la part des fondeurs de puces. Car c’est bien du côté des processeurs que la bataille fait rage. Le constructeur nVidia, implanté sur ce créneau depuis la première heure, propose ses puces Tegra 2 et Tegra 3. Qualcomm déploie les processeurs Snapdragon S3 et S4, tandis que Samsung et Huawei viennent tout juste de dévoiler leurs puces «maison».
Même si tous ces constructeurs s’attaquent au même marché, leur approche est différente. Chez nVidia, la dernière génération de processeur multicœur se nomme Tegra 3. Celle-ci utilise l’architecture ARM Cortex A9, se compose de quatre cœurs cadencés de 1,3 GHz ou 1,5 Ghz (en fonction des modèles), et s’offre les services d’un cœur «Compagnon», Cadencé à 500 MHz maximum, il a pour mission d’assurer l’exécution des tâches de fonds, lorsque l’appareil est peu sollicité ou en veille. Ce cœur Compagnon permet ainsi de désactiver les quatre cœurs principaux, de façon à limiter la consommation et ainsi prolonger son autonomie.
Pour la partie graphique, une puce dédiée composée de 12 cœurs gère la 3D, les effets de lumière et même la Physx (interactivité avec les décors). Le concurrent direct du Tegra 3 est le processeur Snapdragon S4, conçu par Qualcomm. Celui-ci est disponible en version double et quad-cœurs et affiche des cadences entre 1,5 et 1,7 GHz. La partie graphique est, quant à elle, gérée par la puce Adreno 320.
Enfin, grâce à une architecture en ligne, le S4 intègre directement un modem 4G. Samsung, de son côté, continue de développer ses puces Exynos. La plus aboutie du moment, est l’Exynos 4412. Un modèle quad-cœurs cadencé à 1,4 GHz et équipé d’une puce graphique Mali-T604, pour accélérer la 3D. Enfin, Huawei propose son propre processeur: le K3. Avec une fréquence de 1,5 GHz pour ces quatre cœurs, il s’annonce comme le processeur le plus rapide du moment…

Qu’en est-il des performances?
Cette nouvelle génération de processeurs prend donc place dans des smartphones qui sont d’ores et déjà disponibles. Après quelques tests, on remarque qu’ils affichent des performances assez proches. Le plus efficace du moment reste, sans doute possible, le HTC One X. Ce modèle excelle dans tous les domaines et tout particulièrement, dans la partie graphique. Films et jeux défilent à des cadences folles. Il est tout juste suivi par le One S, de la même marque. Ce dernier fait même mieux sur la puissance brute, grâce à son processeur double cœurs cadencé 1,5 GHz. Pour leur part, les Galaxy S3 et Huawei, deux modèles quad-cœurs, laissent présager d’un fort potentiel. Leurs quatre cœurs alignent d’excellents niveaux de performances au global.

Une sélection de 4 nouveaux Superphones :

sélection de 4 nouveaux Superphones

  • HTC One X
    Conçu autour d’un écran de 4,7 pouces, le One X séduit par ses hautes performances.
    Son processeur Tegra 3 permet d’afficher des jeux complexes, avec une fluidité absolue. En plus d’Android 4.0, ce modèle profite de l’interface Sense 4.0, pour une expérience utilisateur encore améliorée.
  • HTC One S
    Ce superphone est le milieu de gamme du constructeur. Si le processeur Snapdragon S4 à 1,5 GHz est un monstre de puissance, son écran de 4,3 pouces est moins bien loti.
    Il faudra ici se contenter d’une définition de 960×540 pixels. Mais quel plaisir d’utiliser ce modèle réactif et multitâche.
  • Samsung Galaxy S3
    Annoncé récemment, le Galaxy 53 inaugure le premier processeur quad-cœurs de la marque, cadencé à 1 A GHz, et offre une excellente réactivité à l’ensemble. De quoi profiter du sublime écran Super Amoled en 1280×720 pixels. Jouer, regarder des films sur ce dernier est un pur plaisir!
  • Huawei Ascend D Quad XL
    Le modèle le plus attendu! Mû par le K3, processeur maison, l’Ascend D Quad profite de 4 cœurs cadencés à 1,5 GHz. Côté écran, il nous gratifie d’un modèle de 4,5 pouces, à technologie IPS+. Résultat: d’excellentes performances et des images très bien reproduites.

p


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(