Surface 2 : Microsoft retente sa chance sur le marché des tablettes Reviewed by Momizat on . Rating: 0

Surface 2 : Microsoft retente sa chance sur le marché des tablettes

Surface 2 : Microsoft retente sa chance sur le marché des tablettes

Vous avez été déçu par Surface? Microsoft aussi: les ventes de la toute première tablette commercialisée par la firme n’ont pas été satisfaisantes… Mais le géant de Redmond n’a pas dit son dernier mot et retente sa chance le 22 octobre 2013 en lançant deux nouvelles ardoises sous Windows. L’une pour le grand public, l’autre pour les professionnels. Avec ces modèles de 10,6 pouces (légèrement plus grands que l’iPad), le fabricant américain ne désespère pas de se relancer sur un marché pour le moment cannibalisé par Google (avec Android) et Apple.

Des arguments techniques
Un pari pourtant loin d’être gagné: au deuxième trimestre cette année, 62,5% des tablettes vendues dans le monde tournaient sous Android, et 32,4% étaient des iPad (source IDC). Microsoft peine à atteindre les 5% avec ses deux Surface de première génération, et quelques autres tablettes sous Windows fabriquées par des partenaires.

Les nouveaux arguments de Microsoft sont avant tout techniques. Un peu plus fine et plus légère que la première, la Surface 2 pour le grand public se distingue surtout grâce à un processeur jusqu’à quatre fois plus rapide, une autonomie accrue de 25% pour atteindre les 12 heures en usage normal, et un écran Full HD.

Avec Haswell, le petit dernier des processeurs Intel, la Surface Pro 2 voit, elle aussi, ses performances globales et graphiques augmenter (respectivement de 20 et 50%). Mais surtout, son autonomie passe de 5 à 7 heures, ce qui n’est pas un luxe. De plus, elle est équipée de la toute dernière version de Wmdows (8.1) qui gomme une bonne partie des erreurs de jeunesse de Windows 8.

La Surface 2 et la Surface Pro 2 semblent réunir tous les avantages du PC dans une tablette. Le problème, c’est qu’elles ont aussi hérite des plus gros défauts de la génération précédente. En premier lieu, de deux systèmes d’exploitation différents. La Surface 2 est ainsi animée par Windows RT, une mouture de Windows différente de celle que l’on trouve sur les PC, car adaptée à l’architecture spécifique (ARM) du processeur de la tablette. Du coup, il n’est toujours pas possible d’installer n’importe quel logiciel. Or, le Windows Store recense presque quatre fois moins d’applis que l’App Store d’Apple. Et sur les quelque 100 000 applis compatibles RT, la plupart ne sont pas en français. Vendue à partir de 439 euros, la Surface 2 se rattrape cependant avec un prix inférieur à celui d’un iPad (509 euros) pour une capacité de stockage supérieure.

Une Pro 2 trop chère
La Pro 2, elle, demeure particulièrement lourde (907 g) et chère (à partir de 879 euros). D’autant plus que son clavier est vendu à part et augmente la facture de 130 euros. Ce que Microsoft justifie en arguant que la Surface Pro 2 se prédestine à remplacer un ordinateur. Mais avec un prix supérieur à celui d’un ultraportable, il va falloir convaincre les clients! Néanmoins, l’enjeu pour Microsoft consiste aussi à inciter ses partenaires habituels à lui emboîter le pas en proposant à leur tour des tablettes Windows inspirées de ses Surface. De ce côté, il semblerait que ce pari soit presque gagné. Car si Surface 2 et son drôle de Windows RT n’inspire plus personne, ce n’est pas le cas de la Surface Pro 2. Acer, Asus, Dell, Lenovo et Toshiba, entre autres, s’apprêteraient à sortir des modèles sous Windows 8.1 dont les prix se rapprocheraient des 300 dollars. Il s’agirait essentiellement d’écrans de petites tailles, bien dans la tendance actuelle: en effet, les tablettes inférieures à 8 pouces représentent désormais plus de la moitié des ventes.

Reste à savoir si, avec ces deux nouvelles tablettes, Microsoft peut encore investir ce marché. Mais après tout, n’a-t-il pas réussi à finalement prendre des parts sur celui des téléphones mobiles? Au mois de septembre dernier, les Windows Phone représentaient 11% des ventes de smartphones. Un record pour la firme de Redmond…


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(