Xbox One : Quoi de neuf, sortie, jeux et prix Reviewed by Momizat on . Rating: 0

Xbox One : Quoi de neuf, sortie, jeux et prix

Xbox One : Quoi de neuf, sortie, jeux et prix

Une boîte surpuissante, un capteur qui traque voix et mouvements: avec sa nouvelle console, Microsoft s’aventure au-delà du jeu vidéo pour tenter de devenir « la box » ultime. Un pari à haut risque.

Ne l’appelez surtout pas console de jeu! Il suffit de jeter un œil à la Xbox One pour se rendre compte que Microsoft a une ambition bien plus grande pour la « boîte » qu’il vient de dévoiler. Noire et carrée comme un magnétoscope des années 80, la One tranche avec la 360, qui s’est vendue à 75 millions d’exemplaires dans le monde depuis son lancement en 2005.
En lui offrant un look sobre, la firme de Redmond veut adresser un message clair au marché: la One est un matériel sérieux, de salon, destiné à être placé dans un maximum de foyers. Et plus seulement chez les hardcore gamers. Un pari osé auquel on ne s’attendait pas de la part de Microsoft. La One est en effet une drôle de bestiole multifonction, conçue d’abord pour faire tourner les jeux vidéo les plus exigeants du marché, mais aussi pour regarder la télé, vos Blu-ray, surfer sur le Web… Le rejeton d’une Freebox V6 et d’une PlayStation 4, en somme. D’autant que sous le capot, elle est très proche de la dernière mouture de la console de Sony, contre laquelle elle devra livrer une belle bagarre en fin d’année!

Kinect 2, l’œil de Microsoft
Surprenante, la Xbox One l’est surtout grâce à un accessoire indispensable à son fonctionnement, livré avec chaque unité: une nouvelle version, largement améliorée, du capteur de mouvements Kinect, que connaissent déjà les possesseurs de 360. « Ce truc, c’est de la science de haut niveau! » a commenté Marc Whitten, vice-président de la division Xbox chez Microsoft. On comprend son trop-plein d’enthousiasme, car malgré un début en fanfare, le capteur de la précédente génération (2010) a déçu: il réclame un trop grand recul, ne fonctionne pas en basse lumière, capte avec difficultés et une énorme latence les mouvements du corps. Kinect 2 corrige l’ensemble de ces défauts: il apparaît si précis qu’il peut même – selon Microsoft – sentir la vitesse des battements de votre cœur et reconnaître chacun des membres de votre famille. Une fois placé au pied de votre télé, Kinect 2 vous permettra de contrôler la Xbox One sans manette ni télécommande. Jamais vraiment éteinte, la Xbox sortira de veille dès que vous direz « Xbox: on ». Et toutes ses fonctions seront accessibles par une commande vocale précédée du terme « Xbox » ou par des gestes de la main.

Fonctions Inutiles en France?
Preuve que Microsoft veut faire de son engin le centre multimédia du salon, il l’a conçu pour que l’utilisateur puisse passer instantanément d’une fonction à l’autre, sans aucun temps de chargement. Assez bluffant de voir la rapidité avec laquelle on peut quitter un jeu pour regarder la télé, ou lancer une appli et revenir aussitôt au jeu. On peut même, comme sur Windows 8, afficher deux applis en même temps à l’écran! Pour cela, Microsoft fait tourner pas moins de trois systèmes d’exploitation différents: un Windows 8 simplifié qui servira aux applis classiques comme Skype, le guide des programmes ou Internet Explorer… Il sera secondé par Xbox OS, un système conçu pour les jeux vidéo. Et un troisième assurera l’interface entre les deux premiers.

En France, cette dimension multimédia risque toutefois de faire un flop: aux États-Unis, marché prioritaire et principal de Microsoft, c’est la télé par câble – et non par ADSL – qui tient le haut du pavé. Alors qu’ici, nos box proposent déjà de la télé en direct, un guide des programmes électroniques, des fonctions d’enregistrement…

Les jeux au second plan
La présentation de ce « monstre » a paradoxalement créé une déception chez les joueurs, fans de la Xbox 360, qui ont eu l’impression d’assister à l’arrivée d’un ovni, un produit qui n’est pas destiné en priorité à leur salon de gamer. Microsoft a été en effet avare de détails sur la façon dont on jouera sur Xbox One: quinze jeux « exclusifs » ont été annoncés, mais peu ont été montrés. Surtout, une série d’annonces a calmé l’ardeur des joueurs.

D’abord, elle ne sera pas compatible avec les jeux Xbox 360 : il faudra garder son ancienne console pour continuer à en profiter. Second souci plus important: la gestion des droits numériques (DRM) draconienne que Microsoft s’apprête à imposer sur les disques contenant les jeux. Chaque titre Xbox One sera ainsi disponible en Blu-ray (ou en téléchargement), mais la galette ne servira qu’à la première utilisation. Le titre sera alors installé sur la console et « lié » à votre compte Xbox Live, la plateforme de jeux en ligne du géant. Difficile de prêter le prochain « Fifa » à votre meilleur ami, car il sera inutilisable à moins que vous ne vous identifiez avec votre compte… sur sa propre console!

Cap sur le Cloud
Les joueurs pourront se consoler avec les 300 000 serveurs que Microsoft mettra à disposition – contre 15 000 actuellement soit « l’intégralité de la puissance informatique disponible en 1999 », selon Marc Jalabert, directeur marketing chez Microsoft France. Cela permettra notamment aux créateurs de jeux de « déporter » une partie du code de leurs titres sur ces serveurs, ce qui libérera de la puissance de calcul sur la console… Et devrait notamment mener à des jeux bien plus jolis graphiquement. Cela aura aussi un prix: ces jeux « dopés » au Cloud nécessiteront une connexion permanente à Internet et (c’est presque certain) un abonnement au service en ligne Xbox Live, actuellement facturé 5 euros par mois. La One sera lancée « plus tard cette année » à un prix encore inconnu. Il faut attendre le grand salon des jeux vidéo, l’E3, en Juin à Los Angeles, pour en savoir plus.

Xbox One : Quoi de neuf?

  • Kinect 2, une nouvelle version du capteur de mouvements
    Un bijou de technologie! Il embarque une caméra 3D 1080p, qui reconnait les mouvements de six personnes en même temps. Doté d’un micro, il analyse aussi en permanence tout ce que vous dites dans l’attente d’une commande, même si la console est éteinte!
  • Enfin, un lecteur Blu-ray sur Xbox
    Qui l’eut cru? Après avoir défendu le standard HD-DVD, désormais mort au profit du Blu-ray, Microsoft embarque la technologie de disques à haute-capacité de son concurrent Sony… disponible sur la PS3 depuis 2006. Un mal nécessaire pour créer la machine de salon que Microsoft appelle de ses vœux.
  • Une manette (légèrement) améliorée
    Microsoft annonce « 40 Innovations techniques et de design ». On a du mal à les dénombrer, mais la manette gagne des moteurs de vibration dans les gâchettes, revoit le pad directionnel et les sticks analogiques. En revanche, pas de surface tactile, comme sur la Dual Shock de la PS4.
  • Des spécifications techniques qui décoiffent
    Un processeur octo-cœur AMD, 8 Go de Ram, 500 Go de disque dur: la One répond du tac au tac a la future PS4 de Sony avec une première série de « spècs » similaires. Laquelle sera la plus puissante? Il faudra attendre la sortie des deux machines et leurs caractéristiques complètes.
  • Une connectique ultra-complète
    Jamais une console de jeu n’aura été aussi connectée! Sortie HDMI, Wi-Fi n et Wi-Fi Direct, Internet Gigabit, ports USB 3.0… Tout cela est classique. Ce qui l’est moins, c’est l’entrée HDMI, qui permet de connecter un récepteur TV afin de regarder la petite lucarne directement depuis la Xbox One.

De nouveaux jeux encore plus réalistes

  • CALL OF DUTY-GHOST
    Le plus célèbre des Jeux de tir à la première personne fera évidemment partie du line-up de la Xbox One. Dans cet épisode, vous reprendrez les armes dans une Amérique dévastée par la guerre. Un nouveau moteur graphique sera aussi au rendez-vous. Ainsi qu’un nouveau compagnon: un chien!
  • FIFA 14
    La prochaine version de l’incontournable jeu de foot d’Electronic Arts sera présente au lancement de la Xbox One. Il bénéficiera du tout nouveau moteur d’EA, Ignite, qui offrira des graphismes largement améliorés.
  • QUANTUM BREAK
    On ne sait pas grand-chose de cette production de Remedy (Alan Wake), mais qu’elle mélangera série télé et jeu vidéo et que les actions des joueurs auront un impact sur le déroulement de la série. A suivre!
  • Forza 5
    Les fans de course automobile attendent déjà de pied ferme la suite du jeu qui a taillé des croupières à Gran Turismo, sur la PlayStation rivale, en mêlent habilement simulation et plaisir de conduite.

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(