Comparatif 2013 des hybrides : Mi Pc portables Mi Tablettes tactiles Reviewed by Momizat on . Rating: 0

Comparatif 2013 des hybrides : Mi Pc portables Mi Tablettes tactiles

Comparatif 2013 des hybrides : Mi Pc portables Mi Tablettes tactiles

Traitement de texte, Photoshop, jeux… une nouvelle génération de machines hybrides est née avec Windows 8, promettant compacité et grande polyvalence.

Les petites icônes et les interfaces intuitives, c’est très bien, mais vous ne pouvez pas travailler de la même façon avec un ordinateur de la taille d’un iPad? Faux, faux et archi-faux! Avec l’arrivée de Windows 8 et de sa double interface bureau et vignettes, une nouvelle ère s’est ouverte, laissant libre cours â l’imagination des designers. Ce qui nous donne des machines plus ou moins extravagantes et permet, au choix, une utilisation classique souris et clavier sous-les doigts ou sur un écran tactile pour faire voler les oiseaux d’Angry Birds. Sous Windows 8, volis exécutez n’importe quel logiciel avec lequel vous aviez l’habitude de travailler ou de vous divertir, l’intuitivité en plus, si besoin est. Restent des performances qui peuvent être bonnes, selon un discours marketing bien rodé. Mais qu’en est-il dans la réalité? C’est ce que nous allons voir.

Gadget percolateur ®

 

Voici la manière dont nous avons fait notre sélection de produits :

(1) Taille : Nous cherchons des rivales à l’iPad : tablette fine avec un écran de 9 à 12 pouces.
(2) Système : Nous avons besoin d’installer des applications de bureau, d’où Windows 8.
(3) Autonomie : Elle doit être d’au moins une journée, ce qui exclut les processeurs Intel Core i5 ou i7.

 

Les challengers : Quel machine hybride choisir?

 

ÉLÉMENTS VITAUX : Ce qu’il vous faut au minimum

  1. Ergonomie :
    Il existe de nombreux modèles fonctionnant sous Windows 8 et il n’est pas toujours évident de s’y retrouver dans ce large choix. Le produit parfaitement ergonomique pourrait être une tablette avec un clavier s’accrochant dessus ou avec une charnière rotative. Mais, quelque soit votre choix, assurez-vous que les accessoires sont aussi compacts et robustes.
  2. Écran :
    Une tablette, c’est 95% d’écran, donc il faut le choisir avec soin. Privilégiez les modèles lumineux avec beaucoup de contraste. Et s’il peut être sensible au toucher, c’est encore mieux.
  3. Performances et autonomie :
    Toutes les machines testées ici disposent d’un processeur Intel Atom de faible consommation. S’ils ne sont pas les plus performants du marché, ils offrent une bonne autonomie. Notre principale exigence, c’est que ces tablettes soient fluides lorsque l’on navigue dans l’interface des vignettes de Windows 8, qu’elles sachent lire de la musique et surfer sur Internet sans accrocs. Ceci dit, nous avons aussi regardé comment elles réagissaient au montage vidéo, aux jeux et au multitâche.
  4. Connectivité :
    Assurez-vous que la machine dispose de suffisamment de connecteurs pour faire ce que vous souhaitez : USB, HDMI et Wi-Fi sont les éléments de base à avoir!

 

Les machines testées :

• Acer Iconia W510
La promesse: Cette tablette tactile semble indiquer que les netbooks ont toujours un avenir avec sa forme compacte, son écran de 10 pouce, son affichage 720p et son prix attractif. Si cela ne vous surfit pas, sachez qu’elle dispose d’un clavier intégrant une batterie.

• Asus VivoTab Smart
La promesse: Les VivoTab sont des EeePad Transformer avec Windows 8 à la place d’Android. On a droit a un écran HD de 10 pouces, un processeur Intel Atom et une astucieuse coque magnétique ainsi qu’un clavier Bluetooth pour un fort potentiel.

• Lenovo tablette ThinkPad 2
La promesse: C’est la seule machine ici qui fonctionne sous Windows 8 Pro et qui semble surtout s’adresser à des clients pro. Ses finitions sont étudiées au millimètre près, tout comme ses caractéristiques techniques.

HP Envy X2
La promesse: L’Envy 2 fait tout pour séduire les personnes qui souhaitent un ordinateur portable modulable avec son écran de 11,6 pouces « détachable » de son clavier, sa mémoire interne de 64 Go et son excellente finition en aluminium, sens oublier le NFC!

 

Elles auraient pu faire partie de la sélection

• HP ElitePad 900
Une autre tablette signée HP sous Windows 8 et embarquant aussi un processeur Atom, mais dotée d’un écran d’ 1,5 pouce plus petit que l’Envy X2. Clairement pour les professionnels.

• Lenovo IdeaTab Lynx
Petit frère plus abordable du Think Pad 2, le Lynx est livré avec un dock davier station d’accueil lui ajoutant de l’autonomie. Malheureusement, il n’était pas encore disponible pour ce test.

Dell Latitude 10
Une tablette au prix attractif avec de nombreuses connectiques disponibles sur sa station d’accueil. Mais elle privilégie trop le travail au détriment du multimédia et du jeu.

Comparatif 2013 des hybrides : Un solution entre PC portables et Tablettes tactiles

 

ACER ICONIA W510 550 € (Avec le Dock)
Certaines choses sont mieux ensemble et le W510 en est la preuve

Si vous cherchez une tablette hybride qui propose de bonnes bases, le W510 est un excellent choix. Elle ne fait pas la meilleure impression au déballage mais, une fois en route. elle s’avère efficace. Elle dispose de nombreux connecteurs ainsi que de bonnes performances et offre une grande autonomie. Tout est simple et accessible. D’un clic, la tablette trouve son dock clavier, ce qui lui permet de doubler son autonomie et de proposer un port USB.
Le faux aspect métallique du W510 rend moins agréable à prendre en main que l’Asus ou le Lenovo, mais sa légèreté compense. Quant au dock clavier, il n’est pas à la hauteur des finitions offertes par la tablette, ce qui est regrettable. Mais on appréciera la capacité de sa charnière à s’incliner largement jusqu’à pouvoir se retourner et l’écran de 10,1 pouces affichant 1366 x 768 pixels est de bonne facture.
Légèrement limité par son processeur Atom, le W510 gère pourtant bien les corrections basiques sous Photoshop, le streaming de vidéo ou la navigation sur Internet, comme la plupart de ses concurrents. Sa batterie tient la journée et le dock lui permet de prolonger son utilisation une nuit entière.
Cet Acer ne peut pas faire autant que votre PC de bureau, mas il prend tout son sens avec son dock.

La charnière autorise de larges inclinaisons de manière à pouvoir choisir le meilleur angle pour limiter l’éblouissement et les reflets.

La capacité de stockage est de 64 Go, comme pour la concurrence. Un emplacement pour une carte micro SD est disponible sur le dock.

 

  • ERGONOMIE : 8/10
    Un ami flexible. L’Acer est élégant et très compact. Le clavier est un peu étroit mais utilisable. Il est de la même taille qu’un clavier de netbook et sa charnière rotative lui permet de l’utiliser comme un support pour regarder une vidéo.
  • ÉCRAN : 7/10
    Impressions contrastées. Affichant la même définition que la concurrence, l’écran du W510 propose un bon taux de contraste et des blancs éclatants mais les couleurs peuvent tout de même paraitre fades.
  • PERFORMANCES : 8/10
    Il peut jouer, mais… Le W510 s’en sort bien dans la quasi-totalité des tâches qu’on lui donne à traiter. Il pèche principalement lorsqu’il s’agit de jouer à des jeux gourmands en ressources et en 3D, Mais cela passe pour les jeux basiques.
  • CONNECTIVITÉ : 8/10
    Une question de ports. Comme la plupart des tablettes, celle-ci ne dispose pas de ports USB. On n’en trouve que sur le dock clavier, aux côtés d’une sortie micro USB couplée à une prise micro HDMI et d’un port micro SD.

 

ASUS VIVOTAB SMART 450€ (+100 pour le Dock)
Un monstre multimedia dans un châssis de tablette tactile

Asus a peut-être lancé la mode des machines hybrides avec l’Eee Pad Transformer, mais c’est la VivoTab Smart qui ressemble le plus à une tablette traditionnelle. Avec l’Acer, c’est la plus légère de ce comparatif et c’est aussi la seule à ne pas être livrée d’office avec un dock clavier.
Heureusement, ASUS a intégré ici de nombreuses technologies pour un prix plutôt raisonnable!. Vous disposez ainsi de 64 Go d’espace de stockage auxquels on peut ajouter 32 Go de mémoire disponible en ligne via Asus WebStorage. On profite d’un superbe affichage en 720p sur 10,1 pouces et du même processeur que sur les rivales directes. La Vivo Tab smart est très agréable a tenir, avec des bords incurvés et un dos en plastique mat qui lui permet de rester bon marché.
St l’écosystème ferme de l’iPad vous répugne, la VivoTab est une excellente alternative. Pour les films et la musique, elle est très efficace, et les autres travaux sous Windows 8 sont réalises sans anicroches. Mais l’absence d’un port USB est regrettable car, finalement, on aurait bien aimé s’en servir aussi comme d’un véritable ordinateur, et pas seulement comme d’une tablette. Comme telle, elle déchire, mais comme machine hybride, elle est un peu courte et peut accuser quelques manques.

 

La batterie de la VivoTab Smart tient la journée, mais quand elle est morte, elle est morte. Sans dock pour la recharger, on ne peut que la relier au secteur.

La caméra de 8 MP placée au dos permet des bonnes photos et des vidéos convenables. C’est plus délicat avec la caméra frontale de 2 MP.

 

  • ERGONOMIE 7/10
    Un clavier spécial. Asus propose un clavier Bluetooth magnétique, 1à ou les autres livrent des stations d’accueil avec de vraies charnières. 0n oublie les ports supplémentaires et la batterie de secours. Mais l’ensemble est joli.
  • ÉCRAN 9/10
    Beauté naturelle. Les amateurs de films apprécieront l’écran de la VivoTab Smart avec son format 16/9 et son affichage net et précis.
    Il propose de larges angles de vision mais ce n’est pas la dalle la plus brillante de ce comparatif.
  • PERFORMANCES 7/10
    Lente, mais régulière. Elle n’est pas Fainéante pour un sou en navigation multitâche et pour surfer. Elle se dégonfle juste lors de l’exécution des jeux PC. Le bouton d’accueil capacitif, quant à lui, est trop lent à notre goût.
  • CONNECTIVITÉ 7/10
    Tout est dans la talle. En tant que tablette, la VivoTab est bien lotie avec un port micro USB (double micro HDMI), un micro SD et la technologie NFC. Mais, il lui manque un port USB, ce qui rend les tâches informatiques délicates.

 

LENOVO TABLETTE THINKPAD 2 : 720 € (+166 € pour le Dock)
Comme un bon PC dans un rectangle sexy de 10 pouces

Pour un appareil censé être le fruit de compromis, le Lenovo campe sur ses positions. Il est robuste avec une forme rectangulaire et fait parfois penser au Surface de Microsoft. Bien que son châssis soit en plastique, on sent qu’il peut résister à des coups assez lourds.
L’autonomie de la batterie est convenable, mais légèrement en retrait par rapport aux excellents Acer et HP. Elle vous donne assez de jus pour regarder des vidéos, consulter des e-mails et naviguer sur Internet toute la journée. C’est plutôt impressionnant vu la luminosité offerte par l’écran de 10.1 pouces. D’autant que la connexion se fait par Bluetooth avec le dock clavier dépourvu de batterie supplémentaire, ce qui lui donne au final un avantage face a l’Asus.

Ne vous inquiétez pas si vous constatez que la machine chauffe lorsqu’on lui en demande beaucoup ou pendant la charge, car c’est la machine la plus puissante de ce comparatif. Surfer sur Internet s’effectue de manière fluide et les opérations multitâche sont gérées sans soucis. On apprécie les nombreuses options de connectivité, y compris pour la version embarquant un emplacement pour une carte SIM. Elle propose deux caméras décentes et son stylet ouvre la voie à un usage des plus précis.

 

Le stylet est appréciable pour dessiner ou prendre des notes. Il dispose d’un bouton qui agit comme le clic droit ou peut faire des captures d’écran.

Le Bouton Accueil de Windows 8 est parfaitement placé et on l’utilise beaucoup pour économiser de précieuses secondes.

 

  • ERGONOMIE 8/10
    Plein de jolies choses. La Tablette ThinkPad 2 de Lenovo est l’une des plus séduisantes sous Windows 8 disponible sur le marché. Elle se démarque des autres modèles grâce à un noir profond et un bord gauche courbé qui cache le stylet. Avec ses 580 grammes sur la balance, elle est plus légère que l’iPad Retina et propose de nombreuses connectiques directement sur ses profils permettant de limiter le branchement avec le dock clavier. Ce dernier se connecte en Bluetooth mais n’a pas la souplesse de celui d’Acer. Les touches alphanumériques sont un régal a utiliser au quotidien.
  • PERFORMANCES 8/10
    Vous avez dit PC? Comparativement, les appareils sous Atom double cœur sont toujours moins performants que ceux qui disposent duo processeur d’Ultrabook Core i5. Mais parmi les produits testés ici, la ThinkPad 2 est celle qui s’est le plus rapprochée d’un comportement de PC portable à part entière.
    De la création de documents sous Office au partage via SkyDrive ou Dropbox en passant par l’Installation de nombreux logiciels, le Lenova a trouvé la force d’accomplir ces différentes tâches de manière fluide pendant que les autres turbinaient. Les travaux sous Photoshop ne posent aucun problème, même s’il faut se montrer patient pour l’exploitation de gros fichiers, et il est même possible de travailler sur des images RAW.
    Quant au stylet, il s’avère utile pour prendre des notes ou pointer avec davantage de précision, dans la mesure ou de nombreux programmes ne disposent pas encore d’interfaces prévues pour un usage tactile.
  • ÉCRAN 8/10
    Que la luminosité soit. L’Asus lui vole la vedette en ce qui concerne la précision des couleurs, mais l’écran du Lenovo est le plus brillant de ce comparatif. Idéal pour travailler en extérieur. En revanche, il laisse de nombreuses empreintes.
  • CONNECTIVITÉ 9/10
    SIM City. Tous les ports dont vous avez besoin sont sur la tablette elle-même. Un port micro USB permet de la recharger, on y trouve un port mini HDMI ainsi qu’un emplacement pour carte micro SD et il existe aussi une version dotée d’un port pour carte SIM.

 

HP ENVY X2 750€ (Avec le Dock)
Il ressemble à un Portable, mais sans être un portable

L’Envy X2 se rapproche plus d’un MacBook que d’un iPad. Ne serait -ce qu’à cause de son écran de 11,6 pouces, de son dock clavier et de son prix.
Son châssis en aluminium brossé est un gros atout par rapport a la concurrence, qui fait trop souvent appel au plastique. HP privilégie ici le poids et l’ergonomie. La tablette
est assez grande et l’on s’aperçoit finalement que les bords sont assez larges, ce qui gâche un peu l’impression générale. En plus, on a du mal à la tenir d’une seule main.

Quant aux performances, elles sont satisfaisantes, mais il peut arriver que l’on patiente un peu, ne serait -ce que pour voir le curseur apparaitre à l’écran. Ce qui est dû à l’intégration d’un processeur Intel Atom double cœur qui permet certes une bonne autonomie, mais n’offre pas des performances de premier plan. Enfin, la caméra de 8 MP est légèrement décevante, surtout lorsqu’il s’agit de prendre des photos en intérieur.
Mais le HP n’en présente pas moins deux avantages notables: Son autonomie et son grand nombre de connectiques. Ainsi sa vraie prise HDMI vous permet-elle de le relier à une télévision sans câble spécifique. De même, les cartes SD disposent d’un emplacement sur le dock.
Pour autant, le prix de l’Envy X2 est un peu trop élevé pour qu’on le recommande vraiment.

 

La présence de la technologie NFC peut paraître bizarre pour une tablette, mais elle permet d’appareiller les accessoires compatibles en un instant.

Le X2 propose des choses déroutantes: les boutons Marche / Arrêt et volume sont à l’arrière. En outre, il y a deux prises casque, mais l’une est cachée une fois la tablette connectée sur le dock.

 

  • ERGONOMIE 8/10
    À plat ou pas. Le clavier de l’Envy X2 compte autant de touches qu’un modèle classique. Il est texturé et offre un pavé tactile multitouch. La charnière rehausse la machine sur une surface plane, mais elle fait mal aux genoux.
  • ÉCRAN 6/10
    Juste suffisant. L’écran n’est pas phénoménal. Il offre une définition de 1366 x 768 pixels sur 11,6 pouces. Les textes peuvent paraître flous sous Windows 8. Mais les couleurs sont correctes, tout comme les angles de vision.
  • PERFORMANCES
    Tout doucement. Le HP est à la traine face au Lenovo et à l’Acer en termes d’usage. Il ne faut pas en attendre des choses extraordinaires. Mais si vous jouez a Limbo ou à des jeux du même genre, il fonctionne à merveille.
  • CONNECTIVITÉ
    La mauvaise place. On a droit à 2 ports USB 2,0, un lecteur de cartes mémoires SDXC et un port HDMI. Le problème, c’est qu’ils sont tous sur le clavier puisque la tablette ne propose qu’un emplacement pour les cartes micro SD.

 

LE GAGNANT EST… La Lenovo Tablette ThinkPad 2

La tablette Lenovo est celle qui présente le plus d’atouts. En fait, nous avons passé pas mal de temps avec ces appareils sous Windows 8. Aucun ne s’est révélé parfait et les limites de l’Atom sont apparues assez rapidement. Il peut cependant suffire à ceux qui souhaitent rédiger des documents, visualiser des images, faire du montage vidéo sommaire et jouer à des jeux basiques. Mais, malgré tout, nous avons été agréablement surpris par ses possibilités. Bien sûr, il faut se montrer patient, surtout si vous avez l’habitude de travailler sur des machines plus véloces, mais ce n’est pas non plus totalement rédhibitoire. La polyvalence de ces tablettes est vraiment incroyable.

Pour en revenir plus spécifiquement à notre gagnant, il est plutôt sexy et offre les meilleures performances du plateau tout en affichant un prix raisonnable si l’on garde à l’esprit qu’un iPad Retina 64 Go est proposé à 714 €, voire à 814€ en version 4G. Le stylet qui l’accompagne fait sens et la tablette dispose de nombreuses connectiques qui laissent largement l’iPad sur le carreau. Son clavier est un vrai bonheur à utiliser et son système de pointage s’avère efficace, ce qui permet de transformer cette tablette en PC.

 

Comparatif 2013 des hybrides : Le résumé

Comparatif 2013 des hybrides : Le résumé

 

ET APRÈS?
Nous avons volontairement écarté les machines sous Windows 8 équipées d’un processeur Intel Core en raison de leur autonomie plus faible, d’un poids plus important et d’un prix plus élevé. Mais nous devons aussi avouer que le chant de la Surface Pro de Microsoft ou de l’Asus Transformer Book s’est fait entendre pendant notre phase de test. Ces vraies tablettes PC justifient leurs prix par de bien meilleures performances et l’on peut aisément penser que les modèles ultérieurs seront encore plus rapides, plus fins, et proposés à des prix inférieurs à ceux d’aujourd’hui. En fait, lorsque les processeurs Intel Haswell seront disponibles, nous devrions avoir des machines très performantes, comme de vrais ultrabooks. Peut-être même qu’un MacPad chez Apple sera de la partie… Qui dit d’ici la fin de l’année?


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(