Comparatif 2013 des Smartphones milieu de gamme (à moins de 300 euros) Reviewed by Momizat on . Rating:

Comparatif 2013 des Smartphones milieu de gamme (à moins de 300 euros)

Comparatif 2013 des Smartphones milieu de gamme à bon rapport qualité/prix (à moins de 300 euros)Que peut-on attendre d’un téléphone à 300 euros? Est-il possible de se limiter au niveau budget sans trop souffrir des conséquences de la restriction? C’est LA question épineuse à laquelle nous allons tenter de répondre avec un comparatif de sept smartphones dans cette tranche de prix.

Dans un précédent article, nous avions été impressionnés par l’extraordinaire rapport qualité/prix du Nexus 4 de Google. Fabriqué par LG, cet appareil propose les meilleures performances du marché pour 300 euros, soit près de moitié moins que la concurrence! On avait donc espéré que le marché réagirait par des baisses de prix importantes pour rester concurrentiel. Malheureusement, ce scénario idéal pour les consommateurs n’a pas eu lieu. La raison est simple, il est difficile d’acquérir un Nexus 4! Les quelques exemplaires mis en vente sur le site de Google partent littéralement en quelques secondes. Une situation qui n’est pas sans rappeler les meilleurs lancements sur le papier qu’a connu le monde de l’informatique. Le jour où le Nexus 4 sera disponible en nombre, vous pourrez arrêter de vous poser des questions, ce sera le smartphone du moment! En attendant, en cas de budget réduit, il faut se contenter de smartphones entrée de gamme qui ne jouent pas vraiment dans la même division. Si la qualité des smartphones abordables est à la hausse, cela n’enlève rien à l’intérêt de certains modèles plus anciens. Les changements de gamme sont souvent l’occasion de faire des bonnes affaires, certains magasins soldant leurs stocks. Dans le même registre, certains modèles survivent à un changement de gamme en baissant de prix. Toujours au rayon des bonnes affaires, on vous conseille vivement de regarder sur les sites des fabricants si des offres de remboursement sont en cours. Certains, comme Samsung, en ont quasiment en permanence ce qui peut vous permettre d’acquérir un smartphone haut de gamme à prix cassé.

Sur et sous le capot
Les smartphones milieu de gamme que nous testons dans ce comparatif ne sont bien évidemment pas les premiers à profiter des dernières avancées technologiques. Au contraire, ces terminaux réutilisent souvent des composants qui ont fait les beaux jours du haut de gamme de l’an passé. A titre de comparaison, la plupart des modèles testés ici sont équivalents voire meilleurs à ce qui se faisait de mieux il y a à peine deux ans… On remarque toutefois quelques tendances de fond. Les écrans sont par exemple de plus en plus grands et il est désormais très rare qu’ils soient de mauvaise qualité. On constate un même mouvement d’amélioration pour la finition qui à de rares exceptions près est désormais assez bonne, voire excellente pour certains modèles. les HTC One V par exemple adopte un châssis en aluminium monocorps de très bonne qualité et ce pour moins de 250 euros. A l’intérieur, on trouve le plus souvent un processeur simple cœur dépassant le GHz de fréquence. Si c’est suffisant pour faire fonctionner Android de manière relativement fluide, ça l’est nettement moins pour les jeux modernes. Si vous voulez profiter de titres récents en 3D comme Jungle Run 2 ou Real Racing, un smartphone double cœur est un minimum. On vous conseille aussi d’acheter immédiatement une carte micro-SD avec votre téléphone, la plupart des modèles n’embarquant pas assez de stockage pour une utilisation confortable. Ne dépensez pas plus de 15 euros pour une carte de 16 Go et un peu plus de 25 pour une 32 Go (prix constatés chez de gros vendeurs en ligne).

Du côté des OS
A l’exception de quelques modèles Windows Phone 8, l’immense majorité de l’offre est composée d’androphones. Une situation qui ne semble pas vouloir changer de sitôt. En effet Apple ne semble pas vouloir lancer de smartphones abordables et aucun concurrent sérieux à Google ne semble faire son apparition. Pour plus de détails concernant les particularités de chaque OS, lisez : OS Mobiles : iOS Vs. Android Vs Windows Phone 8. Et pour tout savoir sur le nouveau BiackBerry 10, reportez-vous à RIM BlackBerry : OS BB10 & un Smartphone Z10.

 

Comparatif 2013 des Smartphones milieu de gamme à moins de 300 euros

  • HTC 8S
    Windows Phone pour tous

Le HTC 8X était l’un des coups de cœur de la fin d’année 2012. Léger et puissant, il affiche un excellent rapport qualité/prix pour qui cherche un terminal Windows Phone 8. Vendu 200 euros moins cher, le 8S se veut une alternative plus abordable sans pour autant sacrifier en finition et en performances. Avec son écran de quatre pouces, le 8S affiche 0,3 pouce de moins que son grand frère et il est étonnamment petit pour sa génération. La tendance étant plutôt aux smartphones géants ces derniers mois. Cette petite taille n’est cependant pas sans avantage, le 8S n’ayant aucun problème à se loger dans une poche. Le constat est identique pour la prise en main qui est d’autant plus convaincante que la finition est excellente. Le plastique soft-touch empêche le téléphone de glisser des mains et les boutons sont bien placés. Le 8S est légèrement plus épais que le 8X, mais cela implique paradoxalement qu’il est plus agréable à tenir en main que son grand frère.
Pour ne rien gâcher, le design est très réussi. HTC a fait le choix d’un smartphone bicolore à la fois original et joli. Côté couleurs, il y en a pour tous les goûts, depuis le gris/jaune fluo jusqu’au noir/bleu marine, HTC tient clairement l’un des designs les plus réussis que nous ayons vu. Sans surprise, on ne retrouve pas le superbe Super LCD2 720p que le 8X embarquait mais un «simple» Super LCD de quatre pouces adoptant une résolution de 800 x 480 pixels. Alors certes, on perd en densité mais la dalle est convaincante sinon, lumineuse et bien contrastée. L’appareil photo se contente de 5 Mégapixels. Au-delà du nombre de pixels, qui n’est pas un véritable critère, la qualité d’image reste assez moyenne. Les clichés sont un peu trop bruités mais restent exploitables pour une utilisation web.
Le 8S est animé par un processeur Qualcomm Snapdragon S4 double cœur cadencé à seulement 1 GHz, contre 1,5 GHz sur les autres modèles que nous avons testés. Cette puissance moindre n’est pas particulièrement handicapante mais elle se fait remarquer par moments. Il y a quelques ralentissements aléatoires dans certaines animations ou encore un peu d’attente parfois. Pour le stockage, il faudra se contenter de 4 Go en interne mais un lecteur micro-SD permet de l’étendre à moindre frais. On peut ainsi atteindre une capacité de stockage très confortable pour une vingtaine d’euros. L’autonomie est correcte, une journée et demie sur une charge en utilisation intense. Le 8S fait partie de ces bons produits techniquement réussis et au prix attractif que l’on aimerait voir plus souvent. Alors certes, HTC a dû faire des compromis pour atteindre la barre fatidique des 300 euros, mais c’est vraiment acceptable.

Caractéristiques

  • Réseaux: Quadri-bande, 3G+, Edge
  • Système d’exploitation: Windows Phone 8
  • Processeur: Double cœur 1 GHz
  • Écran: 4 pouces, 800 x 480 pixels
  • Stockage: 4 Go
  • Connexions: A-GPS, Bluetooth 3.1, WiFi n, micro-USB 2.0, NFC
  • Dimensions: 120,5 x 63 x 10,3 mm
  • Poids: 113g
  • Autonomie moyenne: 48 heuresHTC 8S : Test, avis et prix

Points forts :
+ Design et finition
+ Windows Phone 8 agréable
+ Performances suffisantes

Points faibles :
- Appareil photo peu convaincant

Note globale: 9/10
Prix: 280 € env.

 

  • GOOGLE Nexus 4
    Prix cassé

Fabriqué par LG, le Nexus 4 reprend la forme générale des modèles précédents. Il faut y regarder à deux fois pour voir les différences. Principal changement, la majorité du plastique est troquée contre du verre. A la manière de 1′iPhone 4 d’Apple, le dos de l’appareil est habillé de verre Gorilla Glass. Un genre d’hologramme surprenant est d’ailleurs positionné derrière le verre. Seul le contour de l’appareil reste en plastique. Le résultat est agréable à l’œil et au toucher. 0n regrette tout de même une certaine fragilité de l’ensemble et l’impossibilité de changer la batterie. On vous conseille donc d’y ajouter une coque protectrice. L’écran LCD de 4,7 pouces en 1280 x 768 pixels est de très bonne qualité, à l’exception des couleurs qui sont un peu fades. Le capteur photo est dans la même veine, à savoir bon mais sans rivaliser avec les meilleurs de la catégorie. A l’intérieur, on trouve un Snapdragon S4 de Qualcomm et 2 Go de mémoire vive. La politique de Google de ne pas intégrer de lecteur de cartes est maintenue. Il faudra donc se contenter des 8 ou 16 Go intégrés… Les performances du S4 sont exceptionnelles, mais c’est surtout la batterie qui surprend agréablement avec deux jours d’utilisation sur une charge! En théorie, ce Nexus 4 aurait donc dû gagner ce comparatif haut la main, il offre tout le meilleur rapport qualité/prix du marché. Malheureusement, les manques de stock le rendent quasiment introuvable à l’heure où nous écrivons cet article. Google a promis d’auornenter la production mais en attendant, un produit doit aussi être disponible pour être recommandable…

Caractéristiques

  • Système d’exploitation: Android 4.2
  • Processeur: Double cœur 1,5 GHz
  • Écran: 4,7 pouces, 1280 x 768 pixels
  • Stockage: 8 Go / 16 Go
  • Connexions: A- GPS, Bluetooth 4, WiFi n, micro-USB 2.0 (MHL), NFC
  • Dimensions: 133,9 x 68,7 x 9,1 mm
  • Poids: 139g
  • Autonomie moyenne: 44 heuresGOOGLE Nexus 4 : Test, avis et prix

Points forts :
+ Rapport qualité/prix incroyable
+ Bonne performances
+ Beau et bien fini
+ Bel écran

Points faibles :
- Pas de lecteur carte mémoire
- Dos fragile
- Disponibilité

Note globale: 9/10
Prix: 300 € env.

 

  • ACER CloudMobile S500
    Beaucoup pour peu

Acer est une valeur sure pour qui cherche un smartphone abordable et performant. Une tradition maintenue avec le CloudMobile, l’appareil le plus avancé de la marque. C’est un plastique soft-touch qui habille l’appareil avec brio. Certes le look est austère, mais la qualité de fabrication est correcte et surtout la prise en main est vraiment bonne. Avec ses 4,3 pouces, le CloudMobile arrive à rester confortable tout en offrant une surface d’affichage suffisante. Nous sommes d’autant plus satisfaits que l’écran est d’excellente qualité. Il est résolu (720p), lumineux et contrasté. Il affiche même une colorimétrie étonnamment fidèle. Les bonnes surprises ne s’arrêtent pas là puisque c’est un puissant processeur Qualcomm S4 que l’on trouve à l’intérieur. Les performances sont donc excellentes en permanence. Malheureusement, l’autonomie ne suit pas, avec à peine une journée d’utilisation sur une charge. Le capteur photo de 8 Mégapixels nous laisse lui aussi sur notre faim avec des clichés surexposés et un bruit qui monte rapidement en basse lumière. La version d’Android utilisée – la 4.0.4 – n’est pas la plus récente mais elle est parfaitement fluide. Comme son nom l’indique, le CloudMobile permet l’accès à l’Acer Cloud, le service de stockage en ligne de la marque. Le Cloud Mobile S500 est donc vraiment une bonne surprise. Il offre des prestations dignes d’un smartphone bien plus onéreux. Son seul vrai défaut est donc son autonomie limitée.

Caractéristiques

  • Réseaux: Quadri-bande, 3G+, Edge
  • Système d’exploitation: Android 4.0.4
  • Processeur: Double cœur 1,5 GHz
  • Écran: 4,3 pouces, 1280 x 720 pixels
  • Stockage: 8 Go
  • Connexions: A- GPS, Bluetooth 4, WiFi n, micro-USB 2.0, NFC
  • Dimensions: 127 x 65,8 x 9,9 mm
  • Poids: 122g
  • Autonomie moyenne: 30 heuresACER CloudMobile S500 : Test, avis et prix

Points forts :
+ Écran de qualité
+ Performance de premier ordre

Points faibles :
- Autonomie limité
- Photo en retrait

Note globale: 8,5/10
Prix: 270 € env.

 

  • SAMSUNG Galaxy 3 Mini
    Le faux jumeau

Un Galaxy S3 en plus compact! La promesse de Samsung est alléchante, le S3 étant l’un des meilleurs androphones. À l’extérieur la filiation est assumée, le S3 Mini reprend les lignes de son grand frère ainsi que ses matériaux. Nous ne sommes toujours pas très fans du choix des plastiques brillants mais la finition est correcte et la prise en main satisfaisante. La taille de l’écran qui mesure désormais quatre pouces rend l’utilisation à une main nettement plus aisée. Il s’agit d’ailleurs d’une dalle Super Amoled d’une résolution de 800 x 480 pixels. Le rendu est lumineux et coloré mais on est tout de même un bon cran en dessous de ce que l’on est capable de faire actuellement. Pour être tout à fait honnêtes, elle nous rappelle plus le Galaxy S premier du nom. Une impression confirmée par un coup d’œil sous le capot. Point de quadruple cœur mais un processeur double cœur fabriqué par Sony. Il suffira pour faire fonctionner confortablement l’Android 4.1 embarqué mais encore une fois, c’est loin d’être digne du Galaxy S3 original. Côté autonomie, c’est correct avec environ deux jours d’utilisation normale. Comme d’habitude chez Samsung, l’offre logicielle embarquée est riche, notamment pour la lecture vidéo. Le S3 Mini ne tient pas vraiment ses promesses. Loin d’être une version compacte du S3, il est en fait une version édulcorée dotée de composants datés. Le téléphone est utilisable et sans grands défauts mais il ne fait pas rêver, même à ce prix.

Caractéristiques

  • Réseaux: Quadri-bande, 3G+, Edge
  • Système d’exploitation: Android 4.1
  • Processeur: Double cœur 1 GHz
  • Écran: 4 pouces, 800 x 480 pixels
  • Stockage: 8 Go
  • Connexions: A-GPS, Bluetooth 4, WiFi n, micro-USB 2.0, NFC
  • Dimensions: 121,6 x 63 x 9,9 mm
  • Poids: 111g
  • Autonomie moyenne: 35 heuresSAMSUNG Galaxy 3 Mini : Test, avis et prix

Points forts :
+ Écran de qualité
+ Bonne prise en main

Points faibles :
- Pas vraiment enthousiasmant
- Photo décevante

Note globale: 8/10
Prix: 300 € env.

 

  • HTC One V
    Tout d’alu vêtu

Sorti il y a quelques mois, le One V se veut un terminai milieu de gamme simple mais séduisant. Avec sa coque en aluminium d’un seul tenant, le One V respire la solidité. On n’a clairement pas l’impression de tenir un smartphone vendu 250 euros. Le design avec le bas du téléphone légèrement incurvé pourra rappeler des souvenirs… En effet, ce modèle reprend l’essentiel des lignes des excellents Hero et Legend. On retrouve donc une bonne ergonomie et ce malgré le fait que le One V soit un peu épais que les canons actuels du genre. Les deux boutons de volume et de démarrage sont bien placés et la petite LED installée en haut du combiné signale la présence d’un message. Petit regret tout de même, le trackball a disparu et les bords aigus du connecteur microUSB ont une désagréable tendance à mordre la paume de la main. Dans l’ensemble, c’est un des plus jolis smartphones du marché. L’écran de 3,7 pouces est lumineux et offre un bon contraste. La résolution de seulement 800 x 480 pixels n’impressionne pas mais la petite taille de la dalle permet d’avoir une densité plus que correcte. Autre point fort, la dalle est directement collée à la vitre et cela offre un bien meilleur rendu. Les photos nettes, peu bruitées et bien saturées sont satisfaisantes et le déclenchement est réactif. En revanche, c’est la déception côté composants avec un processeur simple cœur qui manque de punch. Le One V est un bon smartphone pour qui veut un appareil simple et de petite taille mais bien fini et peu encombrant. Ses récentes baisses de prix le rendent encore que plus intéressant.

Caractéristiques

  • Réseaux: Quadri-bande, 3G+, Edge
  • Système d’exploitation: Android 4.2
  • Processeur: Simple cœur 1 GHz
  • Écran: 4 pouces, 800 x 480 pixels
  • Stockage: 4 Go
  • Connexions: A-GPS, Bluetooth 4, WiFi n, micro-USB 2.0, NFC
  • Dimensions: 120,3 x 59,7 x 9,2 mm
  • Poids: 115g
  • Autonomie moyenne: 40 heuresHTC ONE V : Test, avis et prix

Points forts :
+ Design et finition
+ Bon écran
+ Équilibré

Points faibles :
- Processeur simple cœur
- Manque de stockage lecteur MicroSD

Note globale: 8/10
Prix: 250 € env.

 

  • SONY Xperia U
    La vie en couleurs

Le Sony Xperia U reprend un design désormais familier et décliné sur toute la gamme androphone du constructeur. On a vraiment l’impression de se retrouver face à une version rétrécie do Xperia S. Toutefois, le passage à un écran plus petit (3,5 pouces) facilite vraiment la prise en main. La finition est relativement similaire à celle de son grand frère, on reste sur un plastique noir (ou blanc) de qualité. Petite originalité tout de même, la partie inférieure de la coque est amovible et peut être remplacée par des couleurs plus vives (jaune, rose … ). Plus amusant, la barre de plexiglas caractérisant la gamme 2012 est illuminée par des LED aux teintes qui changent en fonction de ce qui est affiché à l’écran. Cela ne plaira pas à tout le monde mais demeure assez discret. Le processeur, un STE U8500 double cœur cadencé 1 GHz, s’avère performant. Le manque de stockage est en revanche très ennuyeux. Avec seulement 8 Go en interne et aucun lecteur de cartes mémoire, on se retrouve vite à l’étroit. Le plus gros défaut réside cependant dans un Android antédiluvien. C’est d’autant plus dommage que l’Xperia U en propose vraiment beaucoup pour un prix tout doux. Reste à savoir si l’économie d’une cinquantaine d’euros en vaut la chandelle!

Caractéristiques

  • Réseaux: Quadri-bande, 3G+, Edge
  • Système d’exploitation: Android 2.3.5
  • Processeur: Double cœur 1,5 GHz
  • Écran: 3,5 pouces, 854 x 480 pixels
  • Stockage: 8 Go
  • Connexions: A-GPS, Bluetooth 2.1, WiFi n, micro-USB 2.0, NFC
  • Dimensions: 112 x 54 x 12 mm
  • Poids: 110g
  • Autonomie moyenne: 35 heuresSONY XPERIA U

Points forts :
+ Design original
+ Belle finition
+ Compacité

Points faibles :
- Android 2.3 très daté
- Pas de lecteur de cartes mémoire

Note globale: 7,5/10
Prix: 200 € env.

 

  • THOMSON X View 2
    Géant à petit prix

Avec le X View 2, Thomson (qui appartient désormais au chinois TCL) propose un smartphone de grande taille à petit prix. 5,3 pouces pour 240 euros, de quoi être suspicieux. En plus d’être grand, le X View 2 est épais (12 mm) et lourd avec plus de 200 grammes sur la balance. On ne risque pas de l’oublier au fond de sa poche! Ceci dit, la finition est étonnamment bonne, mêlant métal et plastique soft-touch. Grande taille oblige, la prise en main est assez difficile, en particulier si vous avez de petites mains. L’écran est correct au vu des contraintes de prix. Certes la résolution est basse (800 x 480) et les angles de vue un peu étroits mais il est tout à fait utilisable au jour le jour. La grande taille des caractères s’avère même plutôt utile pour ceux ayant des problèmes de vue. On passera rapidement sur l’appareil photo car les clichés sont extrêmement bruités, au point d’en être inutilisables. La configuration embarquée s’avère aussi très légère avec un processeur simple cœur à 1 GHz mais suffisante pour des tâches multimédia basiques. L’achat d’une carte micro-SD est indispensable, seulement 512 Mo étant disponibles en interne. Avec près de deux jours d’utilisation, l’autonomie est étonnement bonne. Certes, on trouvera mieux dans cette gamme de prix mais pour qui veut un grand smartphone sans avoir le budget pour un Note de Samsung, le X View 2 pourra faire l’affaire.

Caractéristiques

  • Réseaux: Quadri-bande, 3G+, Edge
  • Système d’exploitation: Android 4
  • Processeur: Simple cœur 1 GHz
  • Écran: 5,3 pouces, 800 x 480 pixels
  • Stockage: 512 Go
  • Connexions: A-GPS, Bluetooth 2, WiFi n, micro-USB 2.0, Double SIM
  • Dimensions: 147 x 80 x 12 mm
  • Poids: 212g
  • Autonomie moyenne: 46 heuresTHOMSON X View 2 : Test, avis et prix

Points forts :
+ Grand écran correct
+ Autonomie suffisante

Points faibles :
- Poids élevé
- Performances en retrait
- Photo de mauvaise qualité

Note globale: 7/10
Prix: 240 € env.


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(