Comparatif 2013 des téléviseurs XL entrée de gamme Reviewed by Momizat on . Rating:

Comparatif 2013 des téléviseurs XL entrée de gamme

Comparatif 2013 des téléviseurs XL entrée de gamme

Envi d’un grand téléviseur Full-HD Home Cinéma mais votre budget est limité? Pas de souci, pour environ 500 euros, on trouve aujourd’hui d’excellents modèles entre 39 et 50 pouces… Il faut juste choisir le meilleur et éviter les pièges des grandes tailles.

Il existe dans les différentes gammes des constructeurs des appareils bon marché. Mais que valent-ils vraiment? Difficile à dire. En effet, si vous voyez dans la presse spécialisée des tests d’appareils plutôt haut de gamme, ce n’est pas uniquement pour le bon plaisir du testeur toujours un brin technophile. C’est aussi parce que tous les constructeurs ne jouent pas le jeu. On se retrouve ainsi souvent avec des appareils hétéroclites, où les moins chers sont parfois les moins bien classés. Il est vrai que les constructeurs n’ont pas grand intérêt à divulguer les performances réelles de leurs appareils entrée de gamme. L’idée est bien évidemment de ne communiquer que sur le haut de gamme, espérant ainsi jouer sur l’effet de marque, avec la complicité du vendeur. «Vous avez lu le test de ce modèle mais il est trop cher? Pas de souci, c’est une bonne marque et ils font aussi ce modèle à 450 euros», C’est la première idée qu’il faut se sortir de l’esprit quand on cherche un téléviseur entrée de gamme. Il n’y a pas de «bonne marque». Chez tous les constructeurs, on trouve des modèles excellents et de l’innommable, en haut comme en bas de l’échelle, et cet article le prouve une fois de plus. Certaines marques refusent catégoriquement de tester leurs modèles entrée de gamme. C’est le cas chez Samsung et Sony notamment ce qui explique aussi leur absence de ce comparatif.

Le piège des grandes tailles
On pourrait penser qu’en entrée de gamme le choix est plus restreint. Or, on trouve aussi bien des plasmas que des LCD/LED dans les produits les moins chers.
Évidemment, il ne faut pas attendre d’un plasma à 500 euros les performances d’un Panasonic certifié THX à 1700 euros. Mais pour ceux qui veulent démarrer dans le home cinéma sans avoir forcément trop de moyens, c’est une possibilité raisonnable. Les plasmas sont toujours aussi bons pour la profondeur de noir et on apprécie leur rendu plus doux et moins clinique que sur la plupart des LCD. D’ailleurs, ces derniers ne sont pas en reste pour la diversité technologique. Ironiquement, ce sont sur les écrans les moins chers que l’on trouve le plus de dalles mates! Dans le haut de gamme, les constructeurs privilégient hélas les dalles brillantes, beaucoup plus attractives pour le consommateur qui n’y connait pas grand-chose. Une fois l’appareil à la maison, les reflets peuvent s’avérer très gênants. Les dalles IPS que l’on trouve dans certains modèles, notamment chez Philips et LG ne présentent pas ce désagrément. En revanche, elles offrent souvent un contraste moindre, de sorte que le choix devra se faire en fonction de votre utilisation. Attention enfin au piège des grandes tailles. Certains vendeurs voudront parfois vous pousser vers des diagonales plus importantes, parfois pour le même prix. Si l’argument de vente est facile à dérouler, il faut bien savoir ce que l’on achète car tous ne sont pas recommandables. La preuve dans cet article. Bref, pour votre prochain téléviseur à prix raisonnable, vous avez vraiment le choix!

Comparatif 2013 des téléviseurs XL entrée de gamme à prix raisonnable

 

TOSHIBA 40RL938
Un bon écran pas cher

Le Toshiba 40RL938 est téléviseur LCD bon marché qui a pourtant bien des choses à offrir, à commencer par une dalle VA semi-mate assurant un contraste exceptionnel. Côté pratique, nous retrouvons sur ce modèle les menus des appareils les plus haut de gamme. C’est fluide et agréable à l’usage, même si le nombre d’options est limité. Mais fort heureusement, il y a l’essentiel. La connectique est sans surprise avec ce qu’il faut de prises HDMI et une seule Péritel. S’ajoutent la compatibilité Smart Tv, la présence du WiFi en natif et la possibilité d’enregistrer ses films sur disque dur en USB, l’appareil acceptant le NTFS et le FAT32. Côté qualité d’image, il bénéficie des soins de réglage de White Light Consulting. Dès lors, on profite des réglages Hollywood jour et nuit, toujours aussi recommandables, même si la température des couleurs est un peu froide, à 6 900 K en mode nuit. Reste que c’est ce mode que nous vous recommandons pour démarrer! Le contraste est excellent pour cette gamme de prix, avec plus de 1900:1 à la mesure. Revers de la médaille, les angles horizontaux sont un peu plus fermés que chez les concurrents en IPS mais pour une utilisation dans la pénombre, c’est quand même plus agréable. Malgré tout, l’affichage aurait pu être plus uniforme. La cartographie est des plus erratiques et quand l’image est globalement sombre, il subsiste çà et là quelque taches. Nonobstant ces petites imperfections, la qualité d’image est très satisfaisante. Vous aurez même tout intérêt à activer la fonction Résolution+ car elle permet de faire ressortir les textures sur les Blu-rays. Hélas, il n’y a pas grand-chose à faire pour éviter les saccades, 100 Hz ou pas, la compensation de mouvement restant le point faible de cet appareil. Au final, le Toshiba 40RL938 est un bon choix en entrée de gamme. Nous avons droit à une vraie dalle VA, un bon contraste, une surface pas trop réfléchissante et un rendu HD digne de ce nom, le tout sur une dalle bien réglée. Bref, on vous le recommande si vous êtes un peu limite question budget en ce moment.

Caractéristiques :

  • Technologie : LCD/LED
  • Taille : 40 pouces
  • Résolution : 1920 x 1080
  • Latence : 10 ms
  • Contraste : 1 000 000 : 1
  • Luminosité : 350 cd/m²
  • Tuner : TNT HD
  • Connectique : 3 HDMI, YUV, USB, DLNA, Péritel, WiFi

Test et avis :

  • RéactivitéTOSHIBA 40RL938 : Test, avis et prix
    > Au pire : 28,1
    > En moyenne : 25,1 ms
    > Au mieux : 21 ms
  • Consommation
    > En veille : 0,5 W
    > En marche (250 CD/m²) : 71 W
  • Points forts :
    + Dalle contrastée
    + Réglages convaincants
    + Connecté et WiFi
  • Points faibles :
    – Couleurs légèrement froids
    – Réactivité un peu molle
    – Pas de 3D

Note globale : 8/10
Prix : 500 € env.

 

PHILIPS 42PFL6007H
La promo du moment

Cet écran avait été un peu oublié et pour cause, son prix de vente était trop élevé. Repositionné à 750 euros, c’est une affaire! Mais commençons par les choses qui fâchent. L’écran est plutôt bon mais son interface est laborieuse au possible, de sorte qu’elle pourra rebuter les plus férus de réglages. C’est d’autant plus regrettable qu’il faut passer du temps dans les menus pour corriger les défauts. A commencer par le rétro-éclairage dynamique, beaucoup trop intrusif pour être utile à l’image. Il faut également supprimer les couleurs renforcées et le contraste dynamique pour profiter d’une image correctement balancée. Côté: température des couleurs, privilégiez le Chaud 1 à 6 100 K. La dalle 42 pouces est d’origine IPS. Ses angles de vision sont larges mais le contraste résultant est assez médiocre, avec 850:1 seulement en natif. Les Blu-ray passent bien, avec une netteté correcte sans plus. Bon point, Philips fait toujours aussi bien sur les DVD en définition standard, avec une netteté supérieure à la moyenne. Côté 3D, pour les rares qui s’y intéressent encore, sachez qu’il s’agit d’une version à lunettes passives, elle aussi correcte sans plus. On perçoit tout de même assez fortement le tramage et il faut prendre un peu de recul pour ne plus être gêné. Terminons par une section audio digne de ce nom, avec des haut-parleurs fort respectables qui descendent notamment suffisamment bas dans les graves. Bref, voilà un bon téléviseur assez complet pour un prix correct.

Caractéristiques :

  • Technologie : LCD/LED
  • Taille : 42 pouces
  • Résolution : 1920 x 1080
  • Latence : NC
  • Contraste : 500 000 : 1
  • Luminosité : 400 cd/m²
  • Tuner : TNT HD
  • Connectique : 4 HDMI, YUV, 3USB, DLNA, Péritel, VGA

Test et avis :

  • RéactivitéPhilips 42PFL6007H : Test, avis et prix
    > Au pire : 14,6 ms
    > En moyenne : 13,1 ms
    > Au mieux : 10,6 ms
  • Consommation
    > En veille : 0,1 W
    > En marche (250 CD/m²) : 80 W
  • Points forts :
    + Qualité d’image en 2D
    + Réactivité pour le jeu
  • Points faibles :
    – Contraste en retrait
    – 3D très tramée

Note globale : 8/10
Prix : 750 € env.

 

PANASONIC TX-L42ET50
Très cinéma

Panasonic est sans conteste le champion du plasma mais quand il s’agit de concocter un LED respectable, le constructeur peine. Toutefois, ce modèle nous semble le meilleur compromis que la marque ait réussi à proposer jusqu’ici. A l’essai, l’écran doit composer avec les défauts de sa dalle, à savoir un contraste vraiment médiocre et une latence excessive. Pourtant, Panasonic a su en tirer le meilleur parti avec une électronique simple mais étonnamment bien réglée. Notamment, on apprécie le rendu très cinéma de l’appareil. La netteté est correcte tout en respectant le grain des films d’origine. On n’ira pas jusqu’à dire que c’est aussi bien que sur un plasma mais l’appareil profite clairement de l’expérience de Panasonic en la matière. Globalement, on apprécie le rendu des tons chair, très naturels. En revanche, le niveau de noir est tout simplement exécrable. Le contraste résultant n’a que peu de rapport avec certains modèles parfois meilleurs marchés. En HD, on apprécie l’image particulièrement douce. les Blu-ray passent bien avec une belle sensation cinéma. Côté réglage, il n’y a pas grand-chose à faire. La température des couleurs en mode normal est suffisante et on se contentera de régler le 24p smooth film sur minimum. On ne peut pas le laisser sur arrêt car dans ce cas, les saccades sont trop nombreuses. En définition standard, l’écran s’en sort correctement. Dans les jeux vidéo, les objets clairs sur fond sombre laissent des traînées inévitables, faute d’une réactivité suffisante et il faut aussi composer avec une section audio un peu juste. Bref, c’est un bel écran bien fini mais qui pèche par une dalle bien mal choisie même si elle est bien réglée.

Caractéristiques :

  • Technologie : LCD/LED
  • Taille : 42 pouces
  • Résolution : 1920 x 1080
  • Latence : NC
  • Contraste : NC
  • Luminosité : NC
  • Tuner : TNT HD
  • Connectique : 3 HDMI, YUV, 3USB host, Péritel, DLNA, WiFi

Test et avis :

  • RéactivitéPANASONIC TX-L42ET50 ; Test, avis et prix
    > Au pire : 22,2 ms
    > En moyenne : 20,5 ms
    > Au mieux : 19,9 ms
  • Consommation
    > En veille : 0,5 W
    > En marche (250 CD/m²) : 90 W
  • Points forts :
    + Rendu très cinéma
    + Compatible 3D
    + Finition
  • Points faibles :
    – Contraste médiocre
    – Réactivité à la peine

Note globale : 7,5/10
Prix : 800 € env.

 

LG 50PM670
Le plasma Low-cost

Pour 750 euros, ce 50 pouces de LG propose une belle dalle plasma plutôt bien réglée. Il faut dire que le constructeur a bénéficié de la collaboration de THX et ISF pour les réglages. Côté colorimétrie, bien peu sépare les deux instituts, si ce n’est un gamma un peu plus appuyé côté THX. En 2D, on retrouve la plupart des avantages de la technologie plasma, dont le contraste lorsque la pièce est sombre. Problème en plein jour, le niveau de noir se dégrade. Dommage. La fluidité de l’action est plutôt correcte. En revanche, en HD comme en SD, les ombres ne sont pas toujours très propres et on note des fourmillements bleutés sur les très bas niveaux. En revanche, les tons chair sont plutôt justes. Sur les Blu-ray, le rendu est particulièrement doux, tandis que sur les DVD la qualité d’image n’est pas vraiment convaincante. En 3D, là aussi, la certification THX est à l’œuvre et le fait est que le constructeur a accompli bien des progrès dans la 3D active par rapport à l’année dernière. Rappelons que LG propose surtout du passif sur ses modèles LCD/LED. Il y a peu de contamination d’une image par l’autre et le clignotement est supportable. La partie Smart TV est bien fournie aussi et l’agencement en domaines d’activités pratique. Cependant les lunettes ne sont pas fournies, compression du prix oblige. Enfin la partie audio est absolument quelconque. Voilà un écran plutôt correct qui permet de faire ses armes dans le home cinéma sans se ruiner, tant que la source est en HD.

Caractéristiques :

  • Technologie : Plasma
  • Taille : 50 pouces
  • Résolution : 1920 x 1080
  • Latence : NC
  • Contraste : 3 000 000 : 1
  • Luminosité : NC
  • Tuner : TNT HD
  • Connectique : 4 HDMI, YUV, 2 USB host, DLNA, Péritel

Test et avis :LG 50PM670 : Test, avis et prix

  • Consommation
    > En veille : 0,6 W
    > En marche (250 CD/m²) : 170 W
  • Points forts :
    + Rendu en HD
    + Image douce
    + Design
  • Points faibles :
    – Reflets sur la dalle
    – Menu compliqué
    – Contraste médiocre

Note globale : 7/10
Prix : 750 € env.

 

HAIER LET39Z18
Service minimum

Débutons ce test avec quelques mots sur cette nouvelle génération de dalles qui permet de contenir le prix en-dessous des 450 euros. Le 39 pouces autorise une découpe particulière des substrats lors de la fabrication. On peut caser plus d’écrans sur une même surface, les dalles sont donc moins chères. C’est un sérieux argument par les temps qui courent. Dès lors, les esprits grincheux pourraient craindre une fiche technique au rabais. Que nenni! La dalle mate permet de profiter même en plein jour d’un contraste concluant (1800:1). Notons aussi une température des couleurs bien ajustée, en particulier dans le mode graphique dédié à un usage PC qui permet de régler au mieux la colorimétrie des Blu-ray. Déception en revanche du côté de la gamme de couleurs, même si les tons chair restent naturels. La dalle assure par contre une belle réactivité, idéale pour les jeux vidéo. Toujours dans les petits travers, citons le manque d’uniformité de l’éclairage sur la dalle qui affecte surtout les images sombres. Sur les contenus HD, le piqué reste très correct avec une belle dynamique. A noter qu’en baissant le curseur de contraste, vous éviterez une saturation des teintes claires. Enfin la partie audio ne restera pas dans les mémoires, exception faite du mode film avec surround actif qui permet un peu de spatialisation. Au sortir de ce test, on se dit que le même écran soutenu par une calibration d’usine aux petits oignons pourrait accoucher d’un très bon téléviseur, à même de doter Haier d’une arme de satisfaction massive. Dans tous les cas, la surprise est agréable même si encore perfectible.

Caractéristiques :

  • Technologie : LCD/LED
  • Taille : 39 pouces
  • Résolution : 1920 x 1080
  • Latence : NC
  • Contraste : 4 000 000 : 1
  • Luminosité : NC
  • Tuner : TNT HD
  • Connectique : 3 HDMI, YUV, Péritel, VGA

Test et avis :

  • RéactivitéHAIER LET39Z18 : Test, avis et prix
    > Au pire : 25,4 ms
    > En moyenne : 20,1 ms
    > Au mieux : 16,8 ms
  • Consommation
    > En veille : 0,5 W
    > En marche (250 CD/m²) : 72 W
  • Points forts :
    + Prix
    + Dalle semi-mate
    + Contraste
  • Points faibles :
    – Calibration en usine
    – Uniformité de la dalle

Note globale : 7/10
Prix : 450 € env.

 

SHARP LC-46LE730E
L’écran en kit

Sharp nous laisse un peu dans l’expectative, tant nous avons le sentiment que cet appareil se contente d’offrir le minimum. Pourtant il ne démérite pas sur le papier puisqu’il s’agit d’une dalle mate ce que les amateurs apprécient toujours, que le contraste affiche un 2500:1 très impressionnant, sans parler de la Smart TV et de la 3D. Seulement voilà, les défauts qui accompagnent ces réjouissances sont légion à commencer par un rendu HD loin d’être convaincant. La température des couleurs est glaciale et ce même en passant le curseur sur chaud, ne nous laissant d’autre alternative que le mode utilisateur afin de procéder à toutes sortes de réglages. Une manipulation qui ne se fait pas sans peine en raison d’un menu préhistorique loin d’être ergonomique. Malheureusement il s’agit d’une étape incontournable si vous souhaitez améliorer sensiblement les choses. Il faudra donc descendre la luminosité à 50% pour accroître la profondeur de noir, et bloquer le contraste à 60%. Pour les teintes claires, l’appareil a tendance à les brûler, et ce très tôt dans les niveaux de gris. Autre difficulté, la courbe de gamma étant fausse, les visages se détachent de l’image ce qui n’est pas franchement agréable, d’autant que le grain est omniprésent dans les arrière-plans. La 3D ne s’en sort pas beaucoup mieux et en dehors des lunettes à l’apparence douteuse, la contamination est très présente ce qui laisse présager des visionnages Blu-ray 3D fastidieux. Mais terminons ce tour d’horizon une bonne nouvelle: l’écran est convaincant pour le jeu vidéo grâce à un rendu fluide. Bref, si vous voulez rester chez Sharp, il y a beaucoup mieux au catalogue à partir de 60 pouces.

Caractéristiques :

  • Technologie : LCD/LED
  • Taille : 40 pouces
  • Résolution : 1920 x 1080
  • Latence : NC
  • Contraste : NC
  • Luminosité : 450 cd/m²
  • Tuner : TNT HD
  • Connectique : 4 HDMI, VGA, Péritel, YUV, USB, DLNA, WiFi

Test et avis :

  • RéactivitéSHARP LC-46LE730E : Test, avis et prix
    > Au pire : 31,4 ms
    > En moyenne : 18,4 ms
    > Au mieux : 13,6 ms
  • Consommation
    > En veille : 0,1 W
    > En marche (250 CD/m²) : 103 W
  • Points forts :
    + Rendu dans les jeux
    + Contraste élevé
  • Points faibles :
    – Réglages d’usine calamiteux
    – Colorimétrie à revoir

Note globale : 6,5/10
Prix : 750 € env.

 

TOSHIBA 46BL712
Courage fuyons!

On le sait, la mode chez les constructeurs pour retrouver un peu de marge, c’est de vendre de grands écrans pas trop chers. C’est le cas de ce 46 pouces mais est-ce vraiment un Toshiba? L’essai permet d’en douter, à commencer par ce cadre en plastique informe. Les lignes de l’appareil ne correspondent pas non plus aux codes habituels. La marque donnerait-elle dans le no-name labellisé? C’est fort possible. Attention, il n’y a rien de mal à cela quand c’est bien fait. Ici ce n’est pas le cas. La finition n’est pas au niveau, le menu ultramoche est tout sauf réactif. Seule la télécommande à la prise en main plutôt agréable grâce à son revêtement soft-touch sauve un peu le tableau. Quant à la qualité d’image, on reste sans voix. L’image HD n’est pas nette, il y a beaucoup trop de fourmillements et rien n’y fait, nous n’arrivons pas à les gommer sans perdre la moitié des détails. Le contraste permet tout de même à l’écran de marquer quelques points, avec 1000:1. Pas de quoi pavoiser mais c’est un peu mieux que chez certains. La température des couleurs n’est pas bonne non plus puisque le chaud est trop chaud alors que le mode normal est carrément glacial. Bref, en HD comme en SD, l’image n’est tout simplement pas acceptable pour nous. On regrette aussi une partie sonore sans grand relief. Bref, si le vendeur vous dit que pour le prix de l’écran que vous voulez, vous pouvez avoir un modèle de plus grande taille comme celui-ci, fuyez!

Caractéristiques :

  • Technologie : LCD/LED
  • Taille : 46 pouces
  • Résolution : 1920 x 1080
  • Latence : NC
  • Contraste : NC
  • Luminosité : 450 cd/m²
  • Tuner : TNT HD
  • Connectique : 3 HDMI, YUV, USB, Péritel, VGA

Test et avis :

  • RéactivitéTOSHIBA 46BL712 : Test, avis et prix
    > Au pire : 23,3 ms
    > En moyenne : 21,2 ms
    > Au mieux : 19,6 ms
  • Consommation
    > En veille : 0,5 W
    > En marche (250 CD/m²) : 70 W
  • Points forts :
    + Prix pour la diagonale
  • Points faibles :
    – Qualité d’image en retrait
    – Finition indigne de la marque

Note globale : 4,5/10
Prix : 570 € env.


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(