Comparatif de 6 cartes graphiques surpuissantes 2012 Reviewed by Momizat on . Rating:

Comparatif de 6 cartes graphiques surpuissantes 2012

 

AMD Vs. nVidia : Comparatif cartes graphiques 2012Boostez votre configuration avec ces cartes graphiques dernier cri pour travailler ou jouer dans des conditions optimales, en haute résolution et sur plusieurs écrans à la fois … moyennant un budget confortable.

Depuis près de dix-huit mois, nVidia et AMD s’étaient désengagés de leur lutte fratricide au point de faire régner une relative accalmie dans le marché des cartes graphiques. Il faut dire que les deux constructeurs avaient laissé des plumes dans la bataille des modèles compatibles DirectX 11 : des problèmes de surchauffe et de consommation électrique des premières versions aux infinies déclinaisons des cartes les plus populaires jusqu’à en donner le vertige, le marché devenait de plus en plus complexe à déchiffrer.
En ce début d’année 2012, ils déterrent la hache de guerre et entament tous deux un nouveau round, pour le plus grand plaisir des joueurs! AMD dégaine le premier avec sa Radeon HD7970, qui s’articule autour d’une architecture innovante et pose les bases d’une nouvelle génération de cartes graphiques. nVidia devrait répliquer d’ici au mois d’avril prochain, avec l’architecture Kepler de son GPU : là encore, on nous promet des performances considérablement revues à la hausse, pour une consommation électrique et des nuisances sonores parfaitement tolérables face à un tel niveau de puissance.
Au delà du vent de fraîcheur qu’apportent ces nouveaux modèles, ils s’accompagnent d »une heureuse conséquence: le prix des meilleures cartes graphiques du moment est revu à la baisse, afin de préparer au mieux le terrain. Que vous soyez en train d’économiser le colossal budget qu’impliquent ces nouveautés ou que vous recherchiez la carte graphique correspondant le mieux à votre configuration, apprenez à identifier vos besoins et choisissez avec discernement.

Les forces en présence
Deux générations de cartes graphiques cohabitent à l’heure actuelle : les modèles équipés d’un GPU gravé en 28 nm, à l’image de la Radoon HD7970, et les cartes DirectX 11 plus anciennes, qui s’articulent autour d’un GPU en 40 nm. Une plus grande finesse de gravure se traduit par un moindre échauffement des composants et une consommation électrique revue à la baisse: deux éléments déterminants qui permettent d’accroître la fréquence de fonctionnement du GPU. Par ailleurs, cette architecture dégage de la place pour implanter des composants supplémentaires; la très récente Radeon HD7970 en tire parti pour intégrer 2048 processeurs de flux contre 1536 sur la Radeon HD6970, l’un des fers de lance de la génération précédente.
AMD introduit au passage l’architecture Graphics Core Next (GCN), qui revoit de fond en comble l’organisation des unités de calcul. Sans entrer dans des détails trop techniques, on retiendra que ces dernières optimisent désormais leur traitement en mutualisant les ressources allouées aux tâches communes : des performances supérieures sont à la clé, que ce soit dans les applications graphiques les plus exigeantes ou les jeux vidéo dernier cri. Au passage, le bus mémoire s’élargit et passe à 384 bits, comme sur les plus puissants modèles de nVidia.
Au-delà de leurs performances brutes, sur lesquelles nous reviendrons dans un instant, les cartes graphiques des deux constructeurs se distinguent également par les technologies exclusives qu’elles embarquent. Du côté d’AMD, on plébiscite l’affichage sur plusieurs écrans à travers Eyefinity, une solution visant à profiter de l’ensemble des ports d’une carte pour brancher jusqu’à cinq moniteurs complémentaires. les cartes signées nVidia offrent à ce jour un plus large éventail de technologies propriétaires, de PhysX (gestion de la physique des éléments, dans les jeux vidéo) à CUDA (calculs en parallèle assurés par le GPU, une technique utile dans l’encodage de séquences vidéo, par exemple) en passant par 3DVision. Cette dernière technologie permet de profiter d’effets de relief et de 3D, moyennant l’achat d’une paire de lunettes, d’un récepteur infrarouge et d’un moniteur présentant une fréquence de rafraîchissement de 120 Hz. Outre les disques Blu-ray 3D et la lecture de séquences vidéo en 3D, cette technologie reste toutefois de l’ordre du gadget high-tech tant le nombre de jeux vidéo qui en tirent réellement parti est toujours faible. Mais à puissance égale, ces technologies complémentaires peuvent parfois faire la différence et vous convaincre de vous ranger sous la bannière de l’un ou l’autre des constructeurs.

Étudiez vos besoins
Avant de jeter votre dévolu sur l’une des plus prestigieuses références du moment, commencez par analyser votre configuration et vos besoins. Jouez-vous régulièrement aux derniers titres du marché, en haute résolution? Les meilleures cartes graphiques ne délivrent leur pleine puissance que face à des titres particulièrement gourmands, en poussant les réglages au maximum, Battlefield 3, Call of Duty Modern Warfare 3, Batman Arkham Asylum, RAGE, Grand TheftAuto IV ou Skyrim: vous devez fouler les arènes les plus exigeantes du moment pour ressentir une véritable différence. Il est donc inutile de consacrer un budget supérieur à 350 euros à votre carte graphique si vous jouez sur un moniteur de 19 pouces en 1280 x 1024 pixels. Dans le même ordre d’idée, veillez à conserver une configuration homogène : votre CPU ne doit pas constituer un goulet d’étranglement face aux données traitées par le GPU de votre carte graphique.
Toutefois, ce cas de figure reste relativement rare tant les fondeurs de processeurs multiplient les excellentes références au bon rapport qualité/prix, à l’image du Phenom II X6 1090T d’AMD (135 euros) ou du Core i5-2500K d’Intel (145 euros). Si les caractéristiques de la très innovante Radeon HD7970 paraissent alléchantes, son tarif reste encore très élevé : AMD devrait d’ailleurs la décliner en modèles de moins grande ampleur, qui s’articulent toutefois autour de la même architecture à l’image de la Radeon HD795O.
Les modèles de génération antérieure, en particulier les Radeen HD6970 et les GeForce GTX 580, conservent donc encore tout leur intérêt, notamment auprès des configurations accusant plusieurs années d’existence, et revêtent aujourd’hui un rapport qualité/prix plus flatteur. Offrant des performances inférieures de 20 à 30% par rapport au nouveau modèle de référence, ces deux cartes constituent ainsi un choix plus mesuré, bien qu’il s’agisse toujours d’une version très haut de gamme du catalogue des deux constructeurs. Si vous disposez d’un budget nettement inférieur, de l’ordre de 150 à 190 euros, nous vous recommandons l’achat d’une GeForœ GTX 560Ti (188 euros) ou d’une Radeon HD 6870 (150 euros). Ces deux cartes graphiques présentent le suprême avantage d’afficher une consommation électrique et des nuisances moindres, tout en encaissant particulièrement bien l’overclocking. À ce titre, sachez que cette opération ne relève plus de la bidouille complexe : moyennant un simple logiciel comme MSI AfterBurner, qui s’avère compatible avec l’ensemble des cartes du marché, vous augmentez la fréquence du GPU et de la mémoire GDDR5 à travers des réglettes, sous Windows.

Anticipez les effets secondaires
Quel que soit votre choix, vous devez vous préparer à accueillir au mieux votre carte graphique. Elle pèse lourdement sur la consommation électrique de votre PC et vous devez veiller à disposer d’un solide bloc d’alimentation de 500 à 600 watts au bas mot, qui présente une stabilité et une fiabilité hors pair. Faites confiance à la norme 80+, qui identifie les modèles offrant le meilleur rendement. Nous vous conseillons à ce titre le M12II de Seasenic dans sa déclinaison de 620 watts (98 euros). Dans le même ordre d’idée, vous devez pallier le fort dégagement de chaleur de la carte graphique en investissant dans un boîtier correctement ventilé. Inspirez-vous de la disposition du Nine Hundred Two d’Antec (92 euros), qui s’articule autour de cinq ventilateurs de 120 mm, dont un directement en face du logement PCI-Express de la carte graphique, et d’un ventilateur de 200 mm sur le dessus. Ce type de boîtier assure une extraction parfaite de I:air chaud et vous permettra de profiter de votre modèle dans les meilleures conditions, tout en envisageant de l’overclocker en toute sérénité. Si les nuisances sonores du système de refroidissement de votre carte graphique vous gênent, vous pouvez éventuellement les revoir à la baisse à l’aide d’un utilitaire comme MSI AfterBurner ou GPU-Z. Ces deux outils offrent la possibilité de réduire la vitesse de rotation des ventilateurs de la carte. Évitez toutefois d’abaisser cette valeur au-dessous d’un certain seuil, sous peine de griller les composants. Heureusement, MSI AfterBurner s’accompagne d’un utilitaire de benchmark, Kombustor, qui vous permet de « stresser » la carte, c’est-à-dire de reproduire des conditions d’utilisation extrêmes, afin de vous assurer de la pertinence de vos réglages et de leur validité.

Le comparatif des meilleures cartes graphiques en 2012

  • Sapphire HD7970 3GB GDDR5
    Le fer de lance d’un nouvelle génération

Introduisant la gravure du GPU en 28 nm, contre 40 nm pour la génération précédente, la Radeon HD7970 pose les base d’une nouvelle génération de cartes graphiques. Elle s’articule autour de l’architecture GCN (Graphics Core Next) d’AMD qui optimise le rendement des unités de calcul. Plus grande finesse oblige, ses composants s’échauffent moins et la consommation électrique est revue à la baisse : deux critères qui permettent au constructeur de gonfler ses performances, en augmentant la fréquence du GPU. Cadencé à 925 MHz (contre 880 MHz pour la puissante Radeon HD6970, par exemple), ce GPU se voit épaulé de 3 Go de GDDR5 sur un bus mémoire élargi à 384 bits, contre 256 bits par le passé. Du côté des performances, la Radeon HD7970 supplante nettement la GTX 580 et se voit juste coiffée au poteau par la solution bi-GPU de nVidia. Un modèle à la durée de vie prodigieuse, mais qui implique toutefois un budget très lourd.

Caractéristiques

  • GPU : Gravé en 28 nm, fréquence 925 MHz
  • Mémoire : 3072 Mo de GDDR5 cadencés à 1375 MHz sur un bus de 384 bits
  • Connectique : 1 port HDMI, 1 port DVI, 2 port Mini-DisplayPort, 2 connecteurs d’alimentation 6 broches et 8 broches
  • Dimensions : 270 x 97 x 42 mmSapphire HD7970 3GB GDDR5

Test et avis :
Peu gourmande en énergie et sachant se faire discrète, la Radeon HD7670 constitue la meilleure solution du moment.

  • Performances : 5/5
  • Ergonomie : 5/5
  • Qualité/Prix : 4/5

Note générale : 17/20
Prix : 519 € env.

 

  • Asus GeForce ENGTX590 3DIS 3GD5
    La carte la plus puissante du marché

Figurant parmi les modèles les plus performants du marché, la GeForce GTX-590 constitue la vitrine technologique de nVidia, en attendant la refonte attendue avec l’architecture Kepler. Elle s’articule autour de deux GPU cadencés à 612 MHz, qui révèlent tout leur potentiel dans les jeux en très haute résolution avec un niveau de détails maximal. Forcément très volumineuse, la carte ne se fait pas discrète : l’épais système de refroidissement dont l’a dotée Asus fait entendre et la consommation électrique reste, elle aussi,très élevée. La largeur du bus mémoire lui permet toutefois de charger quantité de textures ultra-détaillées et les jeux vidéo les plus exigeants sont sublimés. Le tarif parait toutefois rédhibitoire, d’autant plus que la nouvelle génération de cartes ne devrait pas tarder à pointer le bout de ses transistors.

Caractéristiques

  • GPU : Gravé en 40 nm, fréquence 612 MHz
  • Mémoire : 3072 Mo de GDDR5 cadencés à 853,5 MHz sur un bus de 384 bits
  • Connectique : 3 port DVI, 1 port Mini-DisplayPort, 2 connecteurs d’alimentation 8 broches
  • Dimensions : 292 x 127 x 42 mm

Test et avis :Asus GeForce ENGTX590 3DIS 3GD5
N’appelant que des éloges, la GTX 590 implique toutefois un budget conséquent, tout en présentant une très forte consommation électrique.

  • Performances : 5/5
  • Ergonomie : 5/5
  • Qualité/Prix : 3/5

Note générale : 16/20
Prix : 655 € env.

 

  • Gigabyte GV-R699D5-4GD-B
    Un véritable bolide

Véritable bête de course, la Radeon HD6990 constitue la réponse d’AMD à la GTX-590 de nVidia. Elle offre toutefois des performances légèrement inférieures à la solution bi-GPU de la marque au caméléon, pour un niveau de prix un peu plus supportable cependant. Cette version signée Gigabyte se distingue par ses quatre gigaoctets de GDDR5, la plus grande quantité du marché, qui participent à sublimer vos jeux préférés; à ce titre, vous profiterez de la technologie Eyefinity pour diffuser l’image sur cinq écrans à la fois.
À l’image de la GTX-590, cette carte souffre toutefois de son allure de vitrine technologique : il vaut mieux consacrer un budget moins important à l’achat de la Radeon HD7970, qui chauffe moins et s’avère moins gourmande en ressources.

Caractéristiques

  • GPU : Gravé en 40 nm, fréquence 830 MHz
  • Mémoire : 4096 Mo de GDDR5 cadencés à 1250 MHz sur un bus de 256 bits
  • Connectique : 1 port DVI, 4 port Mini-DisplayPort, 2 connecteurs d’alimentation 8 broches
  • Dimensions : 318 x 126 x 38 mm

Test et avis :Gigabyte GV-R699D5-4GD-B
Ultrapuissante, la HD6990 est l’une des solutions les plus performantes du moment, mais elle chauffe, est gourmande et coûte vraiment cher.

  • Performances : 5/5
  • Ergonomie : 4/5
  • Qualité/Prix : 4/5

Note générale : 16/20
Prix : 595 € env.

 

  • MSI Radeon R6970 Lightning
    Des performances au bon prix

Figurant parmi les achats les plus mesurés du moment, la Radeon HD 6970 reste l’une des cartes, mono-GPU les plus performantes de la génération antérieure. Dotée ici d’un système de refroidissement très sophistiqué signé MSI, qui sait se faire discret malgré son allure de turbine, elle voit la fréquence de son GPU overclockée d’origine : 940 MHz contre 880 MHz pour la carte de référence. On apprécie la diversité de la connectique et sa consommation électrique très mesurée, qui pèsera moins lourdement sur votre configuration que les cartes concurrente. Chez certains revendeurs en ligne, vous la trouverez même aux alentour de 300 euros.

Caractéristiques

  • GPU : Gravé en 40 nm, fréquence 940 MHz
  • Mémoire : 2048 Mo de GDDR5 cadencés à 1375 MHz sur un bus de 256 bits
  • Connectique : 1 port HDMI, 2 port DVI, 2 port Mini-DisplayPort, 2 connecteurs d’alimentation 8 broches
  • Dimensions : 310 x 127 x 40 mm

Test et avis :MSI Radeon R6970 Lightning
Bien refroidi, ce modèle overclocké d’usine présente un excellent rapport qualité/prix et constitue l’une des meilleures solutions mono-GPU.

  • Performances : 4/5
  • Ergonomie : 4/5
  • Qualité/Prix : 4/5

Note générale : 15/20
Prix : 348 € env.

 

  • Zotac GeForce GTX 580 AMP! 3 Go
    Puissante mais très gourmande

Figure de proue du catalogue de nVidia, la GeForce GTX 580 est d’un coût élevé mais offre des performances de rêve, qui supplantent celles de la Radeon HD 6970 de près de 10%. Équipée du fameux ventirad VF3000F de Zalman; la version boostée de Zotac présente une fréquence de fonctionnement de 812 MHz (contre 772 MHz pour le modèle de référence} et 3 Go de mémoire cadencés à 1025 MHz (contre 1002 MHz par défaut}. Elle tient donc la comparaison avec la Radeon HD 7970 d’AMD, même si celle-ci fait état d’une consommation électrique moindre,en raison de son GPU gravé en 28 nm. Dommage que son tarif soit si élevé tant sa durée de vie paraît encore longue.

Caractéristiques
GPU : Gravé en 40 nm, fréquence 812 MHz
Mémoire : 3072 Mo de GDDR5 cadencés à 1025 MHz sur un bus de 384 bits
Connectique : 2 ports DVI, 1 port Mini-HDMI, 2 connecteurs d’alimentation 8 broches
Dimensions : 268 x 115 x 37 mmZotac GeForce GTX 580 AMP! 3 Go

Test et avis :
Affichant d’excellentes performances, la GeForce GTX 58O de Zotac se distingue par son overclocking… et son tarif.

  • Performances : 4/5
  • Ergonomie : 3/5
  • Qualité/Prix : 3/5

Note générale : 15/20
Prix : 409 € env.

 

  • HIS Radeon HD6970 2 Go
    Un achat très raisonnable

Proposée à un tarif plus abordable que la déclinaison de MSI, cette Radeon HD6970 voit également ses fréquences de fonctionnement augmenter par rapport au modèle standard : si le GPU est cadencé à 900 MHz, soit légèrement moins que le modèle de MSI, la mémoire évolue en revanche à un plus haut régime (1400 MHz contre 1375 MHz chez MSI). Le résultat? Des performances très proches, pour un rapport qualité/prix plus flatteur. La carte s’avère toutefois assez bruyante, à cause de son épais système de refroidissement. Mais il s’agit d’une excellente solution si vous n’avez pas le budget suffisant pour une Radeon HD7970 dernier cri.

Caractéristiques

  • GPU : Gravé en 40 nm, fréquence 900 MHz
  • Mémoire : 2048 Mo de GDDR5 cadencés à 1400 MHz sur un bus de 256 bits
  • Connectique : 1 port HDMI, 2 ports DVI, 1 port Mini-DisplayPort, 2 connecteurs d’alimentation 8 brochesHIS Radeon HD6970 2 Go
  • Dimensions : 310 x 127 x 41 mm

Test et avis :
D’un rapport qualité/prix flatteur, cette carte n’est pas la plus performante du moment mais constitue un Juste équilibre.

  • Performances : 3/5
  • Ergonomie : 4/5
  • Qualité/Prix : 4/5

Note générale : 14/20
Prix : 308 € env.

 


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(