Comparatif des meilleurs AntiVirus & Suites de Sécurité 2013 Reviewed by Momizat on . Rating:

Comparatif des meilleurs AntiVirus & Suites de Sécurité 2013

Comparatif des meilleurs AntiVirus & Suites de Sécurité 2013

Plus de 12 000 mesures relevées, 100 000 malwares manipulés, et 10 000 adresses Web présentant un danger pour vous ou vos enfants! Avec une seule idée en tête: celle de pousser les outils qui nous protègent dans leurs derniers retranchements pour vérifier jusqu’où ils peuvent aller pour sécuriser nos PC, nos identités, notre vie privée ainsi que nos activités en ligne et celles de nos enfants. Internet demeure un monde de liberté, certes, mais aussi de dangers. Infections, arnaques, vol d’identités, usurpations de comptes… guettent l’utilisateur inattentif, naïf, imprudent ou insuffisamment protégé.

 

C’est quoi un…

  • Kaylogger?
    Catégorie particulière de mouchards qui surveille tout ce qui est saisi au clavier, mais aussi parfois capture l’écran et les positions de la souris.
  • Ransomware?
    Bloque l’accès à votre machine ou à vos documents et réclame une amende ou une rançon en se faisant parfois passer pour la gendarmerie ou l’Hadopi.
  • Exploit?
    Code malveillant inséré au cœur des pages Web. Il analyse l’existence de dizaines de failles, en quelques secondes, pour installer un malware à votre insu.
  • Botnet?
    Les Bots sont des malwares qui contrôlent votre PC au sein d’un botnet (réseau d’ordinateurs) pour envoyer des millions de messages indésirables (spams) ou mener des attaques contre des sites.
  • Spyware?
    Programme malveillant au fonctionnement silencieux et invisible. Il cherche à dérober mots de passe, documents, photos et surveille vos activités.
  • Malware? Terme désignant tous les programmes malveillants: virus, spywares, vers qui se répandent par Internet, faux antivirus ou faux outils d’optimisation, etc.

 

85 % des attaques proviennent d’internet
Les menaces ont bien changé ces dernières années. Les «virus» n’existent pour ainsi dire plus. Le terme antivirus est désormais bien galvaudé. Mieux vaudrait parler d’antimalwares, tant les programmes malveillants sont variés. Ces derniers ne sont pourtant qu’une partie du problème. Aujourd’hui, c’est bel et bien le Web et ses innombrables sites qui constituent le principal vecteur des menaces et le risque majeur. Selon Total Defense, 85% des attaques y trouvent leur origine! Et parce que les cybercriminels vont toujours là où les cibles sont les plus nombreuses, les réseaux sociaux sont de grands pourvoyeurs de dangers, leurs menaces redirigeant les utilisateurs la plupart du temps vers des pages Web dangereuses.

La dangerosité d’une page Web est variable. Il peut s’agir d’une simple arnaque. Comme celle de l’Phone 5 à un prix trop attractif pour être vrai. Pourtant, combien d’internautes s’y sont laissés prendre et ont reçu une pâle copie chinoise? Plus dangereuses, les pages d’hameçonnage (phishing) cherchent à duper l’internaute pour lui voler son identifiant.

Mais le péril actuellement le plus répandu est celui représenté par les pages infectées d’«exploits». Celles-ci contiennent un script maléfique (un exploit) qui explore votre PC, en seulement quelques secondes, à la recherche de la moindre faille. Et en profite pour installer, à votre insu, un programme malveillant (faux antivirus, spywares, keyloggers, ransomwares, bots et autres). Blogs, pseudos sites de fans et sites pirates en sont les grands pourvoyeurs. Mais ces bestioles peuvent vous infecter lors de la visite d’un site réputé. Certains malwares ont été récupérés à la suite de visites sur des sites d’écoles ou d’associations, et même sur celui de France Télévision! Aujourd’hui, les pirates cherchent à voler vos informations personnelles, mais pas seulement vos mots de passe ou numéros de carte bancaire. Ils sont intéressés par les documents qui leur permettent de mieux usurper votre identité (des photos par exemple) et vos réseaux sociaux. Mais face à ces menaces, un simple «antivirus» ne suffit plus.

Des logiciels qui s’adaptent aux dangers d’aujourd’hui
Les suites de sécurité accumulent les boucliers défensifs proactifs (qui anticipent les dangers). Leur but: mieux contrer les programmes malveillants, encore inconnus des signatures antivirales. Mais pas seulement. Ces boucliers visent aussi à mieux protéger vos navigations : ils vous alertent des sites infectés, malveillants ou malhonnêtes, vous garantissent la sécurité de vos transactions lors de l’interrogation du site de votre banque ou d’achats en ligne. Mais tous ne sont pas au même niveau d’efficacité. Et les résultats de nos tests vous conforteront soit dans le renouvellement de votre licence, soit dans le choix d’un autre logiciel plus efficace.
Contrairement à une idée répandue, l’analyse menée par les antivirus et les suites de sécurité ne constitue plus le principal élément de défense de l’ordinateur. Avec des centaines de millions de nouveaux malwares par an (plus de 30000 par jour!), il leur est tout simplement impossible de tout voir et de tout détecter. Aujourd’hui, le scan est plutôt un outil de nettoyage qu’un outil de défense. Pour contrer les attaques, les éditeurs exploitent davantage des systèmes proactifs d’analyse comportementale. Ils adoptent aussi différentes technologies et de nouveaux outils. C’est ce qui sculpte le profil des nouvelles suites 2013.

Ils communiquent en temps réel avec les serveurs des éditeurs
En matière de sécurité, c’est la réactivité qui compte. Les utilisateurs ne se font pas infecter par des malwares vieux de trois mois … Ils ne se font pas voler leurs identifiants par des sites de phishing connus depuis des semaines… Non! La plupart des menaces actuelles sont éphémères. Les éditeurs utilisent donc des infrastructures «Cloud» (dans le Nuage, c’est-à-dire des serveurs directement connectés à Internet). Chaque suite installée se comporte comme un capteur qui rapporte au Cloud ce qu’il voit de douteux. Et si quelque chose de louche est détecté, le Cloud en informe instantanément chaque utilisateur de la suite à travers le monde.
Si Panda Security fut le premier à expérimenter ces concepts d’«intelligence collective», l’amélioration des défenses par le Cloud est désormais intégrée à toutes les suites du marché.
Introduit par Norton dès l’édition 2011, le concept de réputation de fichiers s’est démocratisé à presque toutes les suites (Avast, BitDefender, Eset, F-Secure, McAfee, Trend Micro, etc.) grâce aux informations centralisées dans le Cloud des éditeurs de suites de sécurité.

L’idée est simple: l’éditeur maintient sur ses serveurs des signatures (un moyen d’identification) pour des millions de fichiers sains et malsains. Dès qu’un nouveau fichier apparaît sur une machine, il est comparé à ces bases selon des critères tels que: ce fichier est-il connu? est-il sûr? par combien d’utilisateurs est-il utilisé? ou est-il apparu en premier? etc. Dès qu’un fichier est considéré comme vraiment douteux, il est bloqué selon un principe de précaution. Problème, des outils inoffensifs mais méconnus sont souvent jugés potentiellement dangereux (faux positifs, dans le jargon de la sécurité informatique). Cependant, ce système protège efficacement la très grande majorité des utilisateurs. Norton reste le plus complet avec un vrai scan de réputation pour analyser entièrement un PC et découvrir les programmes instables ou trop consommateurs de ressources.

Ils protègent les transactions bancaires
C’est la grande nouveauté 2013. La plupart des suites (Avast. AVG, BitDefender, GData, Kaspersky, Panda…) s’enrichissent d’un module de protection des transactions en ligne. Il se présente souvent (mais pas toujours) sous la forme d’un navigateur Web qui s’exécute dans une bulle protégée ou sur un bureau alternatif. Il est spécialement conçu pour empêcher d’éventuels keyloggers (ou outils de captures d’écran) d’intercepter vos saisies et votre activité.
Mais Kaspersky va encore plus loin! Autrefois, on considérait que l’apparition du cadenas dans la barre du navigateur garantissait la sécurité d’une transaction en ligne. Ce n’est plus vrai aujourd’hui: les pirates ou cyberarnaqueurs utilisent, eux aussi, des sites sécurisés pour mener leurs méfaits.
Kasperskya donc introduit un mécanisme de réputation des certificats utilisés pour chiffrer les transactions et signale à l’utilisateur les certificats douteux ou n’ayant aucune valeur d’authenticité. Une excellente idée et une véritable nouvelle protection.

Ils empêchent le vol d’ordinateur
C’est l’autre grande tendance actuelle. Avec la multiplication des machines portables (ultra books, netbooks et autres tablettes) sous Windows, il n’est plus rare de l’oublier quelque part. Et les vols sont aussi beaucoup plus fréquents. Les modules anti-theft d’Eset ou de BitDefender s’inspirent de ce qui existe sur les smartphones. Ils peuvent vous aider à géolocaliser plus ou moins de précision votre PC. Ils permettent aussi de le bloquer à distance, Mais la protection d’Eset en fait plus : depuis n’importe où, via un navigateur et une connexion à Internet, vous activez la webcam de l’appareil dérobé et démasquez ainsi votre voleur ou surveillez ce qu’il fait sur votre machine!

Ils détectent les faux sites Internet
Cette année, les éditeurs comme Avira, BitDefender, Kaspersky, Norton et Trend Micro notamment, ont renforcé leur antiphishing pour mieux contrer l’hameçonnage de données personnelles, un véritable fléau (plus de 6000 nouveaux sites de phishings sont détectés chaque jour!). Ces suites utilisent des systèmes d’analyse avancée pour repérer les sites factices non encore référencés dans les bases du Cloud. Mais le problème n’est pas encore résolu et nos tests montrent que des améliorations sont à apporter. Car si ces boucliers (notamment chez Kaspersky, Norton et BitDefender) sont plutôt efficaces sur les services américains comme le géant eBay ou le paiement en ligne PayPal (deux sites parmi les plus falsifiés), ils n’ont malheureusement pas la même perspicacité sur les faux sites des banques et opérateurs français. Néanmoins sur ce terrain, c’est BitDefender qui s’en sort le mieux.

Ils préservent votre vie privée
Dans le même esprit que la sécurité bancaire, certaines suites (AVG, BitDefender, Eset, McAfee, Panda, Trend Micro, ZoneAlarm) proposent des outils pour renforcer vos identités numériques. Norton,, par exemple, dispose d’un module qui protège efficacement vos identifiants et mots de passe et qui les mémorise de façon plus sécurisée que ne le fait votre navigateur. Et cela sur toutes vos machines au travers du Cloud. Avira a intégré une fonction Browser Tracking Blocker qui empêche plus de 600 affiliateurs et régies publicitaires Internet de tracer vos activités, McAfee dispose d’une protection spéciale contre les publicités malveillantes…

Les réseaux sociaux sont également devenus des grands pourvoyeurs de menaces. De nombreux messages postés sur Twitter et Facebook contiennent des liens raccourcis qui pointent vers des sites infectés. Si les boucliers Web sont là pour vous en protéger, les suites commencent, elles, à prendre en compte de façon spécifique les risques représentés par ces réseaux.

Norton analyse votre fil d’actualités Facebook et vous alerte lorsque des liens dangereux y sont publiés. BitDefender et Trend Micro mettent en évidence les liens dangereux y compris sur Twitter et autres réseaux. Surtout, ils savent vous avertir des réglages Facebook mal positionnés et susceptibles de nuire à la confidentialité de votre vie privée. Norton, Kasperskyet plus encore Avira privilégient l’aspect contrôle parental en offrant une supervision avancée des activités de vos enfants sur ces réseaux (amis, photos, activités).

Ils diagnostiquent les faiblesses de votre PC
Une machine bien à jour est la première des protections et la plus essentielle! Pour cela, deux réflexes à avoir. Il faut veiller, d’une part, à ce que les mises à jour Windows Update soient réalisées automatiquement, et d’autre part, à ce que les logiciels annexes les plus répandus (Java, QuickTime, Adobe Reader, Flash et autres navigateurs Web) soient, eux aussi, à jour. Pas si simple. Il traîne souvent d’anciennes versions sur les PC… Bien des éditeurs (dont F-Secure, GOata, Trend Micro, Norton ou Eset) embarquent un bouclier qui tente de stopper les attaques menées sur les failles des logiciels non mis à jour. Certains ont même introduits de vrais analyseurs de vulnérabilités. Ils surveillent l’activation de Windows Update, de l’UAC, la sécurité des mots de passe… BitDefender, Kaspsrskv et McAfee sont cependant les trois suites dont le scanner de vulnérabilités signale les mises à jour non réalisées sur les produits les plus essentiels (Flash, Adobe Reader, les navigateurs…). McAfee vous propose même de les mettre à jour à votre place! Plus d’excuse.

Ils sécurisent tous vos appareils high-tech
Les Mac et appareils Android sont confrontés à de nombreuses menaces, GData et BitDefender intègrent la protection Android dans les éditions sélectionnées ici. Mais la tendance actuelle de la plupart des éditeurs consiste à proposer des versions multi-appareils (Norton 360 ou McAfee AllAccass…). À terme, tous vont essayer d’offrir des portails pour gérer toutes ces machines à distance, mais aussi adopter les mêmes contrôles parentaux quel que soit l’appareil. C’est en partie le cas d’AVG, de Norton et de BitDefender. Ce dernier va même plus loin avec MyBitDefender, un vrai tableau de bord unifié, qui pilote la sauvegarde en ligne Safebox, les sécurités, l’antivol, les protections des réseaux sociaux, le contrôle parental, quelles que soient les machines utilisées.

Ils fonctionnent sous Windows 8
Évidemment, les éditeurs n’ont pas oublié l’arrivée de Windows 8. Les suites de sécurité 2013, en majorité, tirent profit des nouvelles protections implémentées au cœur du système, notamment pour lutter contre les rootkits (une fonction dénommée Elam). Des innovations invisibles pour l’utilisateur.
Panda, Trend Micro, et plus encore AVG, ont repensé le look de leurs interfaces en s’inspirant des tuiles de l’univers tactile. Elles restent toutefois hébergées sur le bureau Windows classique, Norton et Trend Micro sont les deux seuls éditeurs à proposer une vraie app Windows à télécharger sur le Windows Store (Norton Studio et Trend Micro Security Center). Celles-ci permettent de contrôler avec plus ou moins d’efficacité la protection depuis la nouvelle interface tactile, BitOefender, de son côté, est le premier à proposer une version de sa suite réservée exclusivement à Windows 8, la BitDefender Windows 8 Security, Simple déclinaison d’Internet Security 2013, elle possède néanmoins une interface totalement repensée. Celle-ci fonctionne sur le Bureau, mais donne réellement l’impression de rester dans le nouvel univers tactile. Bien vu et surprenant.
Enfin, Trend Micro se révèle le plus actif sur le Windows Store. Il ne propose pas moins de quatre applis dont un navigateur sécurisé, un antivol et un système de protection des mots de passe!

 

Top 10 des meilleurs suites de sécurité 2013

La sécurité est affaire de compromis, un dosage subtil entre l’impact sur les performances, la puissance des boucliers, l’intensité de surveillance comportementale et l’automatisation des décisions. On a évalué la capacité des suites à gérer ce compromis sur des machines Windows 7 non mises à jour depuis plus d’un an. On a mesuré leur impact sur les performances au travers de 40 tests différents. On a vérifié leur capacité à bloquer les sites dangereux au moment même de leur visite. On a mesuré également leur capacité à défendre proactivement le système contre les attaques sur ses failles, contre les codes inconnus des bases de signatures et contre les sites factices.
Les notes prennent aussi en compte la richesse fonctionnelle et la variété des boucliers proposés, et préciser enfin si la suite évaluée est plutôt destinée à un public néophyte ou averti. Si vous aimez avoir le contrôle absolu des réglages, fuyez nos suites pour néophytes. Si pour vous, la sécurité doit être automatique et ne pas demander votre avis, optez pour celles-ci.

1er PLACE
BITDEFENDER INTERNET SECURITY 2013
Une solidité à toute épreuve

Vainqueur 2012, BitDefender était attendu au tournant. La suite 2013 ne déçoit pas. Elle se focalise sur la défense des identités et de la vie privée avec un module SafeGo dédié aux réseaux sociaux et l’apparition du navigateur sécurisé SafePay.

  • Interface: Son look a été encore une fois remanie et n’est pas sans rappeler celui de la suite de Kaspersky. Disposant de paramètres avancés pour les utilisateurs expérimentés, le programme reste très simple d’emploi pour les néophytes grâce à la fonction «AutoPilot» qui prend alors toutes les décisions à leur place.
  • Protection: La suite offre d’excellents boucliers dans tous les domaines, tout en affichant un nombre de faux positifs très bas. On aime son module d’analyse des vulnérabilités, qui contribue à maintenir la sécurité du PC au plus haut niveau. Son portail «MyBitDefender» gère PC et mobiles, ce qui préfigure les suites de demain.
  • Performances: Elles sent très bonnes sur PC, un peu moins sur les netbooks et tablettes.

BITDEFENDER INTERNET SECURITY 2013 : TEST, AVIS & PRIX

Points forts :
+ Le portail MyBitDefender
+ La protection des transactions

Points faibles :
– Pas le meilleur en contrôle parentale
– La consommation en mémoire vive

 

Note globale : 7,7/10
Prix : À partir de 60 €

 

2e PLACE
KASPERSKY INTERNET SECURITY 2013
Des boucliers puissants

S’il est un vrai produit (technique) dans ce comparatif, c’est bien celui-ci. Mais son utilisation n’est pas complexe. Loin de là.

  • Interface: Même un néophyte peut prendre sereinement les commandes de la suite tant l’interface est claire et visuelle. Celle-ci offre la plus grande variété de boucliers et d’outils défensifs, dont certains, très novateurs, laisseront toutefois perplexes bien des utilisateurs.
  • Protection: Les nouveautés 2013 se focalisent sur la protection des identités et des informations privées ainsi que la lutte contre les logiciels espions.
    La fonction Safe Money protège très efficacement vos transactions en ligne. Côté bouclier proactif, les réglages par défaut sont encore un peu mous, la suite ne délivre son potentiel protecteur complet qu’avec des réglages avancés.
  • Performances: Elles sont en hausse, même si modifier les niveaux de protection peut avoir un impact très fort sur le comportement du PC. Et les navigations Web, notamment sous Internet Explorer, semblent toujours souffrir de ralentissements.  KASPERSKY INTERNET SECURITY 2013 : Test, avis et prix

Points forts :
+ La richesse des réglages
+ L’interface
+ Le nombre de bouclier

Points faibles :
– Pas de portail web pour le contrôle parentale
– La lenteur du nettoyage des menaces

 

Note globale : 7,4/10
Prix : À partir de 50 €

 

3e PLACE
NORTON INTERNET SECURITY2013
Une vraie suite familiale

Voilà un logiciel qui traîne une mauvaise réputation depuis des années, aujourd’hui totalement injustifiée. Oui, Norton 2013 est bien l’une des suites les plus rapides et les plus légères du marché. Elle est aussi rune des plus équilibrées! Elle ne remporte aucun test, mais finit systématiquement sur le podium.

  • Interface: Revue pour s’inspirer de Windows 8, elle propose deux niveaux de lecture selon le profil de l’utilisateur. Déroutant pour les habitués.
  • Protection: La suite n’a été vaincue par aucun des pièges les plus critiques qui lui ont été tendus. Elle n’est pas infaillible mais reste solide et cohérente, notamment grâce à son bouclier comportemental Sonar 4, encore plus probant que l’an dernier. Son système de réputation est aussi le plus abouti: il ne se contente plus de vous indiquer si un logiciel téléchargé est dangereux ou pas, il vous dit aussi s’il est fiable et stable.
  • Performances: L’équilibre paye. Elle obtient le meilleur classement en la matière. Reste un impact au démarrage toujours un peu trop marqué.

NORTON INTERNET SECURITY2013 : TEST, AVIS & PRIX

Points forts :
+ L’efficacité générale
+ L’équilibre des prestations
+ Une suite familiale

Points faibles :
– Peu de nouveautés cette année
– La fonction anti-hameçonnage

 

Note globale : 7,3/10
Prix : À partir de 40 €

 

4e PLACE
TRENDMICRO TITANIUM MAXIMUM SECURITY 2013
Des progrès spectaculaires

C’est l’une des belles surprises de ce comparatif. TrendMicro fait un retour remarqué dans le haut du classement avec une suite extrêmement simple d’emploi.

  • Interface: Pour l’utilisateur, tout se révèle très clair, personnalisable et bien mieux organisé que précédemment. Très peu de réglages sont disponibles.
  • Protection: Sa grande force réside dans un blocage à la source des menaces et dans une action totalement automatisée. C’est surtout sur les défenses proactives et comportementales que la suite progresse. Grâce notamment à une nouvelle analyse par réputation des fichiers qui fait mouche. Certes, celle-ci provoque beaucoup de faux positifs. Et elle réactive automatiquement les sécurités les plus basiques du système que sont UAC, Windows Update et Pare-feu. Un comportement que les utilisateurs experts détesteront, mais le produit ne s’adresse pas à eux.
  • Performances: Rien à redire, la suite fait jeu égal avec Norton, mais elle triche sur son temps de démarrage.

TRENDMICRO TITANIUM MAXIMUM SECURITY 2013 : TEST, AVIS & PRIX

Points forts :
+ La grande simplicité
+ L’optimiseur intégré
+ Les très gros progrès effectués

Points faibles :
– Un anti-hameçonnage perfectible
– Pas d’analyseur de vulnérabilité

 

Note globale : 7,1/10
Prix : 70 € env.

 

5e PLACE
AVAST INTERNET SECURITY 7.0
 Efficace, surtout pour les français

Sortie en février 2012, Avast! est la plus ancienne des suites de ce comparatif. Le logiciel, qui a connu plusieurs évolutions dans l’année, s’avère mature et très efficace.

  • Interface: L’ergonomie reste identique à la version précédente. L’interface est claire, visuelle, utilisable en tactile avec des options avancées que les experts apprécient.
  • Protection: Les qualités défensives sont renforcées par l’arrivée d’une réputation de fichier et d’un bac à sable plus intelligent pour étudier les codes inconnus. La popularité de la version gratuite dans l’Hexagone accentue sa réactivité face aux menaces françaises. Problème, cette version se montre aussi solide que la formule payante qui ne se distingue que par l’ajout de la SafeZone pour protéger vos transactions en ligne. En l’absence de contrôle parental, nous avons dû lui associer celui de Windows live, gratuit.
  • Performances: Sur ce terrain, la suite se montre véloce et économe en mémoire vive, même si les analyses sont gourmandes en performances.

AVAST INTERNET SECURITY 7. : TEST, AVIS & PRIX

Points forts :
+ L’efficacité et la simplicité
+ La SafeZone
+ La SandBox protectrice

Points faibles :
– L’absence de contrôle parental
– L’anti-hameçonnage

 

Note globale : 6,8/10
Prix : À partir de 40 €

 

6e PLACE
GDATA TOTALPROTECTION 2013
Toujours la meilleure analyse

Produit atypique, GData s’est toujours bien comporté sur nos tests et s’avère plutôt populaire en France. La version 2013 apporte très peu d’innovations et ressemble comme deux gouttes d’eau à la version 2012. Avec toutefois une différence majeure: l’éditeur a largement musclé ses défenses proactives.

  • Interface: Quasi identique à l’an dernier. Son ergonomie est originale mais tout y est bien organisé, accessible et clair.
  • Protection: La progression en matière de défense comportementale est impressionnante. Certes, les alertes ne sont pas toueurs très claires, mais avec sa double détection, elle s’adresse à un public plus averti et gros amateur de téléchargements plus ou moins légaux. Les protections Web et pare-feu demeurent en retrait: la machine s’est retrouvée infectée par un Ransomware que la protection a su cependant bloquer et nettoyer au redémarrage du PC.
  • Performances: La suite reste un peu lourde en mémoire vive. Mais cela n’impacte que peu les performances si la machine est suffisamment équipée. GDATA-TOTALPROTECTION-2013

Points forts :
+ Le double scan
+ L’intelligence générale
+ Les défenses comportementales

Points faibles :
– Pas assez de protections de vie privée
– Protection web insuffisante

 

Note globale : 6,2/10
Prix : À partir de 45 €

 

7e PLACE
MCAFEE TOTAL PROTECTION 2013
Une défense Web retrouvée

C’est l’une des suites qui progressent le plus. L’édition 2013 rend une copie bien plus satisfaisante que celles des deux dernières années.

  • Interface: Dès le lancement, on constate la différence. L’interface n’obtient toujours pas notre totale adhésion mais se montre bien plus ergonomique et pratique. Elle est même utilisable sur écran tactile.
  • Protection: Les défenses proactives restent bien trop tendres et les messages d’alerte sont étrangement envahissants à l’écran. Pourtant, la suite a su éviter les pièges les plus graves grâce à un solide filtrage Web, une bonne défense antiphishing et une réactivité retrouvée. Elle se montre efficace pour reconnaître les nouvelles menaces. Quelques trouvailles amusantes comme la fonction qui crée des adresses Internet raccourcies sécurisées. On aime particulièrement sa détection des vulnérabilités, qui automatise les mises à jour des logiciels présents sur le PC.
  • Performances: Du progrès, certes, sur ce domaine. Mais on reste loin des meilleures en la matière.

MCAFEE TOTAL PROTECTION 2013 : TEST, AVIS & PRIX

Points forts :
+ Les progrès réalisés en un an
+ Des fonctions originales

Points faibles :
– Le prix très élevé
– Les défenses proactives trop tendres

 

Note globale : 6,0/10
Prix : 85 € env.

 

8e PLACE
F-SECURE INTERNET SECURITY 2013
Simple, efficace, minlmaliste

Le finlandais réalise là une belle performance avec un produit plus cohérent que les années précédentes. L’éditeur a abandonné son vieux pare-feu peu convaincant, pour s’appuyer sur celui de Windows et l’enrichir de fonctions de détection d’intrusion et de protection contre les exploits.

  • Interface: Identique à l’an dernier, elle est minimaliste. La suite sait se faire oublier la plupart du temps tout en procurant un excellent niveau de protection aux néophytes, sa cible privilégiée,
  • Protection: F-Secure progresse notablement en matière de défense proactive contre les codes inconnus. Si le filtrage Web contre les sites infectieux s’est montré solide, ses défenses anti-hameçonnage se sont révélées insuffisantes. pas assez intelligentes ni proactives. Ses fonctions restent minimalistes, à l’instar du contrôle parental trop basique pour être efficace.
  • Performances: La suite est rapide et légère, sans impact réel sur les performances de l’ordinateur équipé.  F-SECURE INTERNET SECURITY 2013 : TEST, AVIS & PRIX

Points forts :
+ La simplicité et la fluidité
+ Les améliorations proactives

Points faibles :
– Pas assez de protections de vie privée
– Un contrôle parental archaïque

 

Note globale : 5,9/10
Prix : À partir de 40 €

 

9e PLACE
AVG INTERNET SECURITY 2013
Trop de modules optionnels payants

Plusieurs nouveautés au programme de cette version 2013 dont une fonction Turbo Scan, qui procure à AVG l’une des analyses les plus rapides du marché. Le pare-feu, simplifié et plus silencieux, offre une bonne protection contre le piratage des réseaux Wi-Fi. Dommage que certains modules présents dans l’interface soient des options à acquérir séparément comme le contrôle parental, l’optimisation TuneUP, ou la sauvegarde en ligne.

  • Interface: AVG débarque avec un nouveau look et une ergonomie entièrement repensée, compatible avec les écrans tactiles. Si nous n’étions pas fans de l’ancienne interface, celle-ci nous séduit par son look très «Windows 8 ».
  • Protection: La suite souffre du même défaut qu’Avast!. La version payante n’apporte pas vraiment un niveau de protection supérieur à la version gratuite et se montre très insuffisante dans ses défenses proactives et ses boucliers contre les sites de phishing.
  • Performances: AVG est équilibré et son impact sur les performances du PC plutôt minimal.

AVG INTERNET SECURITY 2013 : TEST, AVIS & PRIX

Points forts :
+ L’interface utilisateur
+ L’impact faible sur le PC
+ La réactivité des signatures

Points faibles :
– Trop de modules optionnels
– Le rapport qualité/prix de l’ensemble

 

Note globale : 5,9/10
Prix : À partir de 45 €

 

10e PLACE
PANDA GLOBAL PROTECTION 2013
L’efficacité n’est pas au rendez-vous

Panda n’a jamais été à la fête durant nos tests, obtenant des résultats toujours moyens, comme si ses nombreux boucliers ne pouvaient jamais atteindre leur potentiel.

  • Interface: La nouvelle interface, se révèle colorée et conviviale. Le logiciel s’avère vraiment agréable à utiliser et complet.
  • Protection: Global Protection a joué de malchance et s’est retrouvée par trois fois très gravement infectée (dont deux fois par des ransomwares bloquant tout accès à la machine) sans être capable de nettoyer les menaces ni d’en bloquer les effets néfastes. Certes, Panda nous encourageait quotidiennement à réactiver les mises à jour Windows, mais son analyseur de vulnérabilités ignore les logiciels tiers. Ce sont leurs failles qui sont utilisées pour pénétrer le système insuffisamment protégé par des défenses proactives et Web bien trop perméables.
  • Performances: Hormis un impact notable sur la mémoire et le démarrage, la suite est plutôt rapide.

PANDA GLOBAL PROTECTION 2013 : TEST, AVIS & PRIX

Points forts :
+ L’interface utilisateur
+ La rapidité générale

Points faibles :
– Des défenses trop perméables
– Le rapport qualité/prix

 

Note globale : 4,8/10
Prix : À partir de 62 €

 

 

Suites sécurité 2013 : Tableau récapitulatif des tests

BiteDefender Total Security 2013 Vs. Kaspersky Internet Security 2013 Vs. Norton Internet Security 2013 Vs. TrendMicro Titanium Maximum Security 2013 Vs. Avast Internet Security 7.0 Vs. GData Total Protection Vs. Mcafee Total Protection 2013 Vs. F-Secure Internet Security 2013 Vs. AVG Internet Security 2013 Vs. Panda Glogal Protection 2013

BiteDefender Total Security 2013 Vs. Kaspersky Internet Security 2013 Vs. Norton Internet Security 2013 Vs. TrendMicro Titanium Maximum Security 2013 Vs. Avast Internet Security 7.0 Vs. GData Total Protection Vs. Mcafee Total Protection 2013 Vs. F-Secure Internet Security 2013 Vs. AVG Internet Security 2013 Vs. Panda Glogal Protection 2013

BiteDefender Total Security 2013 Vs. Kaspersky Internet Security 2013 Vs. Norton Internet Security 2013 Vs. TrendMicro Titanium Maximum Security 2013 Vs. Avast Internet Security 7.0 Vs. GData Total Protection Vs. Mcafee Total Protection 2013 Vs. F-Secure Internet Security 2013 Vs. AVG Internet Security 2013 Vs. Panda Glogal Protection 2013


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(