Comparatif des meilleurs smartphones pour prendre des photos Reviewed by Momizat on . Rating:

Comparatif des meilleurs smartphones pour prendre des photos

Comparatif des meilleurs smartphone en prise de photos et remplacer les APN

La photo numérique s’est largement démocratisée ces dernières années. selon l’observatoire 2011 des professions de l’image et IPSOS, 92 % des Français étaient équipés en 2010 d’au moins un appareil en mesure de prendre des photos, comprenant les APN, caméscopes et smartphones; 82 % disposent d’un appareil photo compact; 16 % d’un reflex; 9 % d’un bridge; 22 % d’un caméscope et surtout, 58 % d’un smartphone avec capteur photo.
Voilà un chiffre intéressant: vous êtes très nombreux à posséder un smartphone capable de prendre des clichés. Et vous prenez de plus en plus de photos avec: 368 en moyenne sur l’année 2010, toujours selon IPSOS. Sachant, selon GfK, qu’il s’est vendu 6,8 millions de smartphones en 2010, contre 11,2 millions en 2011 et 15 millions cette année de 2012 , il est fort à probable que la part des téléphones mobiles sera largement supérieure dès fin 2011 et début 2012. Un effet de vase communiquant accentué par la baisse de 3 % du marché des appareils photo (En volume). Une évolution tirée par une diminution en 2011 de 5 % des ventes d’appareils compacts lesquels correspondent à plus de 80 % de parts de marché.

Plus de photos, plus souvent

Les propriétaires de smartphone sont donc mécaniquement de plus en plus nombreux. Et ils prennent de plus en plus de clichés avec leur mobile. selon IPSOS, les personnes qui possèdent un smartphone utilisent l’appareil photo de leur mobile au moins une fois tous les quinze jours, et un utilisateur sur trois le fait quotidiennement. Car le téléphone est un excellent compagnon pour capturer ces moments fugaces de la vie. Il vous accompagne partout et reste toujours allumé. Bien sûr, il est handicapé par un petit problème de batterie: le smartphone est tellement sollicité que son autonomie chute considérablement.

L’arrivée des capteurs photos dans les téléphones date du début des années 2000. Les résolutions sont faibles, les écrans tout petits et les effets inexistants. Pour améliorer l’expérience photographique, les constructeurs ont inventé le concept de photophone: il s’agit de produits dont les capacités photographiques sont améliorées vis-à-vis de la concurrence. Depuis 2008, nous voyons arriver dans les mobiles des capteurs CMOS ou CCD. proposés par des Carl Zeiss ou tout autre fabricant de renom de dispositifs optiques, avec des résolutions allant jusqu’à 12 millions de pixels, ce qui est aussi extravagant qu’inutile et ce pour plusieurs raisons (taille du capteur comparé à la densité des pixels, processeur mobile inadapté vis-à-vis de la taille de l’image, difficulté a partager la photo sur les réseaux sociaux ou par messagerie électronique … ).

Ce n’est d’ailleurs pas grâce à la résolution d’un capteur que nous dénichons un bon photophone, mais dans d’autres petits détails bien plus utiles. Le rétro-éclairage du capteur en est un bon exemple. Il s’agit d’une technologie héritée des appareils photo compacts, grâce à laquelle il est plus facile de pendre des photos dans des conditions de lumière compliquées (Faible éclairage, photo de nuit). Le HDA reste aussi un héritage de la photo numérique classique. Un appareil photo compatible HDR prend trois clichés en même temps : un surexposé, un sous-exposé et un normal. Après la prise de vue, deux solutions se présentent à vous : soit vous choisissez la meilleure des trois, soit le logiciel de capture fusionne les trois photos pour n’en faire qu’une. Dernier détail intéressant: l’autofocus .. Si celui des reflex tient toujours la dragée haute à celui des compacts, ce dernier s’est nettement amélioré; ce qui profite par extension à la téléphonie mobile.

Un APN pour partager

En fait. les meilleurs photophones actuels se rapprochent naturellement des appareils photo numériques compacts. Puisqu’il est devenu très compliqué de se passer de son smartphone et Que la place dans les poches ou la sacoche est limitée, il devient naturel de se poser la question: Pourquoi ne pas utiliser le mobile à la place d’un appareil photo? Bien sûr, il ne s’agit pas de remplacer un reflex, un bridge ou même un compact à Objectif interchangeable, comme le Nikon One ou le Pentax Q, mais plutôt le Cyber-shot ce Sony, le Coolpix de Nikon ou l’Ixus de Canon. Il y a un intérêt majeur à utiliser un photophone : Sa connectivité (3G, bluetooth ou WiFi). En effet,les photos prises sur le vif, à n’importe quel moment, font souvent l’objet du partage via les réseaux sociaux ou la messagerie électronique. Trois chiffres montrent l’engouement du partage de clichés sur Internet : 750 millions de photos ont été placées sur FaceBook le week-end du jour de l’an 2011, 20 milliards de photos étaient, fin 2010, conjointement partagées sur Phorobucket, Flickr et Picasa, et 71 % des photographes amateurs consultent les réalisations de leurs proches. Si le partage est devenu une évidence,il s’avère plus facile d’envoyer une photo sur Facebook à partir d’un smartphone que d’un APN. Bien sûr, le téléphone n’est pas exempt de défauts, notamment la durée de vie de la batterie : si le smartphone vous lâche en pleine soirée, à quoi bon remplacer l’APN ?

Comparatif : Meilleurs smartphones pour prendre des photo

1re Place : APPLE Phone 4S – 629€ (hors abonnement)

Nous attendions l’iPhone 4S avec impatience … Si nous n’avons été qu’à moitié satisfaits, cette mise à jour de l’iPhone 4, sorti en 2010, offre cependant quelques améliorations technologiques non négligeables. À commencer par l’appareil photo qui monte désormais à 8 Mégapixels. Développé par Sony, son objectif est d’excellente facture, offrant au 4S des clichés largement meilleurs que ceux du 4. Si son ouverture relative s’avère moins bonne que celle du Nokia et du HTC ci-dessous, le capteur rétro-éclairé lui apporte un gain de luminosité significatif, même en basse lumière.
Le logiciel de prise de photos a été également amélioré, avec des outils simples mais très efficaces pour recadrer un cliché, enlever les yeux rouges et optimiser le rendu.
Très intéressante aussi l’option qui transforme le bouton « volume + » en déclencheur matériel pour prendre une photo. Plus besoin de chercher le bouton tactile à l’écran pour un autoportrait.
Seconde grande nouveauté dans l’iPhone 4S: le processeur A5 double cœur (celui qui équipe l’iPad 2). Loin d’être le plus rapide, il offre la puissance nécessaire pour capturer des vidéos en Full HD à 30 images par seconde. En revanche, nous restons ici avec le même écran, ce qui a un bon côté: la meilleure résolution d’écran jamais atteinte en téléphonie mobile (326 ppp), pour une définition de 960 x 640. Les mauvais côtés sont la taille de l’écran (3,5″, un peu juste désormais) et son affichage (contraste, fidélité des couleurs et luminosité) juste correct.

Caractéristiques techniques :Apple iPhone 4S

    • Écran :3,5″
    • Résolution : 960 x 640 Pixels
    • Captation vidéo : 1080p Full HD
    • Capteur photo : 8 Mégapixels
    • Autonomie (3G) : 8h

Avantages :
+ Capteur photo : 8 Mégapixels, rétro-éclairé
+ Processeur : Processeur double cœur A5
+ Résolution : La meilleure sur un smartphone

Inconvénients :
– Mémoire vive : 512 Mo seulement
– Autonomie : Encore quelque problèmes

Note générale : 17/20

2e Place : SONY Ericsson Xperia Arc S – 529€ (hors abonnement)

L’Arc S de Sony Ericsson est l’un des derniers-nés de la gamme Xperia (sous Android). Il profite de technologies héritées de la maison mère Sony. Notamment en photographie, puisqu’il offre un capteur rétro-éclairé de 8,1 Mégapixels basé sur les optiques Exmor R des APN compacts Cyber-shot, et accompagné par une ribambelle d’outils photographiques parfois un peu gadgets. Héritage aussi sur l’écran, lequel bénéficie de Bravia Engine, qui améliore l’affichage des TV. Doté d’un processeur simple cœur, il n’est pas capable de filmer en full HD 1080p.

Caractéristiques techniques :SONY Ericsson Xperia Arc S

    • Écran : 4,2″
    • Résolution : 854 x 480 Pixels
    • Captation vidéo : 720p HD
    • Capteur photo : 8 Mégapixels
    • Autonomie (3G) : 7h 30min

Avantages :
+ Déclencheur : Un bouton matériel dédier
+ Capteur : Technologie Exmor R

Inconvénients :
3D et panorama 360° : Un peu gadget
– Plateforme : Processeur Snapdragon simple cœur

Note générale : 15/20

2e Ex æquo : NOKIA Lumia 800 – 499 € (hors abonnement)

Carl Zeiss est le principal fournisseur d’optique haut de gamme pour ces smartphones. Le Lumia 800 bénéficie de ce partenariat avec un capteur à l’ouverture légèrement meilleure que la concurrence. Ce qui compense en partie le fait qu’il ne soit pas rétro-éclairé. À cela s’ajoute un écran très contrasté, lisible même en plein jour. Notez également l’autonomie qui dépasse les neuf heures de communication. Points faibles: son processeur mono-cœur incapable de capturer des vidéos en 720p et le logiciel de capture photos assez sommaire.

Caractéristiques techniques :NOKIA Lumia 800

    • Écran : 3,7″
    • Résolution : 800 x 480 Pixels
    • Captation vidéo : 720p HD
    • Capteur photo : 8 Mégapixels
    • Autonomie (3G) : 9h

Avantages :
+ Déclencheur : Un bouton matériel pour prendre un cliché
+ Écran : Affichage ClearBlack Amoled

Inconvénients :
– Capteur photo : Signé Carl Zeiss mais pas rétro-éclairé
– Processeur et RAM : Deux limites vis-à-vis de la concurrence

Note générale : 15/20

4e Place : HTC Sensation XL – 559 € (hors abonnement)

Le sensation XL est l’un des derniers modèles signé HTC. Il offre deux particularités. La première est d’afficher un écran de 4,7 pouces – l’un des plus grands en téléphonie mobile (après le Samsung Note de 5,7″ et le HTC Titan de 5,3″). La seconde est l’intégration de la technologie Beats Audio (comme chez HP pour les PC portables).
Toutefois, ce mobile reste déséquilibré : Trop faible définition d’écran, processeur simple cœur et incapacité à enregistrer en 1080p. Mais, le capteur photo s’avère ici de très bonne qualité.

Caractéristiques techniques :HTC Sensation XL

    • Écran : 4,7″
    • Résolution : 800 x 480 Pixels
    • Captation vidéo : 720p HD
    • Capteur photo : 8 Mégapixels
    • Autonomie (3G) : 6h 50min

Avantages :
+ Capteur photo : Rétro-éclairé, double Flash LED et bonne ouverture
+ Audio : Bon son et bon casque fourni

Inconvénients :
– Processeur : Cadencé à 1,5 Ghz, mais simple cœur
– Autonomie : Trop juste!

Note générale : 14/20

4e Ex æquo : MOTOROLA RAZR – 549 € (hors abonnement)

Le Motorola RAZR, héritier de l’antique gamme de Mororola est le successeur de l’Atrix que nous avions découvert en été 2011. Il en reprend le concept : une plateforme nerveuse (processeur Texas Instruments dual-core 1,4 Ghz, 1 Go de mémoire vive, chipset graphique PowerVR SGX540) et un écran haut de gamme (4.3″ de diagonale, définition QHD et rétro-éclairage Super Amoled Advanced).
En revanche, question photo, le rendu des clichés reste assez moyen. Dans un autre comparatif, il n’aurait certainement pas fini dernier…

Caractéristiques techniques :MOTOROLA RAZR

    • Écran : 4,3″
    • Résolution : 960 x 540 Pixels
    • Captation vidéo : 1080p Full HD
    • Capteur photo : 8 Mégapixels
    • Autonomie (3G) : 9h

Avantages :
 + Partage : Compatible DLNA, HDMI, Bluetooth et MotoCast
 + Processeur : Double coeur capable d’encoder de la vidéo en Full HD 1080p
 + Écran : Bon contrast et bonne définition

Inconvénients :
 – Capteur Photo : Quelconque

Note générale : 14/20


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(