Comparatif des smartphones XXL à grandes écrans Reviewed by Momizat on . Rating:

Comparatif des smartphones XXL à grandes écrans

Comparatif des meilleurs smartphones XXL à grandes écrans

Tous les contenus multimédias accessibles depuis un smartphone aux proportions de rêve? C’est possible, avec notre sélection de «Superphones».

Avec la haute définition, nous avons tous adopté de nouvel tes télévisions. Des écrans plats, LED ou plasma, dont la taille a tendance à augmenter. Selon l’étude de GfK portant sur la vente de biens technologiques (audio, vidéo, informatique, télécoms et accessoires), les téléviseurs de plus de 32 pouces se vendent de mieux en mieux (en hausse de 50 % en 2011). Cette tendance s’accélérera plus encore cette année, grâce à 1a généralisation de la 3D et de la connectivité.

Très logiquement, les smarphones suivent une progression très similaire, car les habitudes des utilisateurs tendent vers des usages audiovisuels, notamment en haute définition. Toujours selon GfK, un téléphone sur quatre vendu en 2011 disposait d’un écran supérieur à 3,5 pouces, contre un sur dix l’année précédente. Sur la fin d’année 2011, la proportion était encore plus forte. Ceci est confirmé par les différentes annonces des constructeurs. Le Razr, dernier portable haut de gamme de Motorola, dispose d’un écran de 4,67 pouces. Le Galaxy Note, modèle mi-smartphone mi-tablette de Samsung, dépasse toutes les mesures avec son affichage de 5,3 pouces. Seule vraie déception: Apple. La firme de Cupertino reste fidèle aux 3,5 pouces. Ceci a deux conséquences. La première est l’impression d’étroitesse. Alors que la concurrence offre une visibilité sur le Net assez impressionnante, l’iPhone (quel que soit le modère, même le dernier) n’impressionne plus. Pire: la lecture de livres électroniques (via iBooks) ou de bandes dessinées (via Avecomics, par exemple) demande à l’utilisateur une certaine adaptation: passer en mode paysage, zoomer et dézoomer, etc. La seconde conséquence porte spécifiquement sur la vidéo. À quoi cela sert-il de disposer de vidéo en HD (même en 720p) sur un écran de cette taille? Idem pour les photos. L’iPhone 4S offre un capteur de 8 mégapixels. Mais avec ce type d’affichage, difficile de voir la différence avec une photo prise avec le capteur 5 mégapixels de l’iPhone 4. Gela dit, iOS a été créé pour cette taille. Il y est donc parfaitement exploitable. la communauté des «Apple-addicts» attend l’arrivée d’un futur modèle doté d’un écran plus grand. Reste à savoir si cela aura une incidence sur la résolution (supérieure à 320 dpi pour l’iPhone 4 et 4S).

Des adversaires de «taille»
La concurrence, Samsung et HTC en premier, a bien compris que les dimensions d’écran étaient devenues un argument de taille face à Apple. Pratiquement tous se sont engouffrés dans une surenchère. Actuellement, Samsung et son Galaxy Note sont en tête de la course. Il faut dire: ce mobile flirte énormément avec la catégorie des tablettes. Toutefois, atteindre 5,3 pouces de diagonal, a un coût. En effet, sur une taille plus modeste (2,8 à 3,2 pouces), les constructeurs se permettaient d’intégrer des écrans de qualité approximative. C’est le cas des ZTE link, HTC Tattoo et Wildfire, Samsung Galaxy Mini ou encore Xperia X10 Mini, qui affichent une définition de 240 x 320.
Avec des grandes tailles, cette définition doit augmenter. Nous atteignons, par exemple, 1280 x 800 avec le Galaxy Note, 1280 x 720 avec le Galaxy Nexus de Google ou le Sony Xperia S. De petits ratés existent, bien sûr. Telle Sensation XL de HTC: malgré un écran de 4,7 pouces, sa définition n’atteint que 800 x 480. Ce qui est très insuffisant. La définition d’écran (et, in fine, la résolution) est donc un facteur de choix important. Mais ce n’est pas le seul: la technologie de rétro-éclairage l’est tout autant. Elle améliore la visibilité des images et le contraste des couleurs. Il en existe plusieurs, du très classique Super LCD aux plus novateurs. Notre coup de cœur va à Samsung et à sa technologie Super Amoled Plus. Citons aussi quelques alternatives intéressantes: Nova chez LG, Clear Brad Display chez Nokia et Bravia Engine chez SONY.

Compromis énergétique
Un beau rétro-éclairage, une grande taille d’écran et de nombreux pixels: tout cela impose un minimum technique. Pour que l’image et l’expérience restent fluides (notamment quand vous jouez ou regardez un film), ces smartphones doivent impérativement disposer d’une plate-forme robuste. Inutile donc de vous orienter vers un «superphone» doté d’un processeur simple cœur (même cadencé à 1 GHz). D’abord, parce qu’ils ne sont pas en mesure de traiter efficacement toutes les informations. Ensuite, parce que ces nouveaux chipsets disposent d’un accélérateur graphique pour décoder les vidéos. Un processeur double cœur doit être épaulé d’un minimum de 512 Mo de mémoire vive. Mieux à 768 Mo. Et idéal à 1 Go. Tout cela encore dans un souci de fluidité. Bel écran et plate-forme nerveuse impliquent, de fait, beaucoup d’énergie consommée. Plus les smartphones sont volumineux; plus leur batterie doit grossir en conséquence, sous peine de ne pas être en mesure de tenir toute une journée, s’ils ne sont pas rechargés. Heureusement, la surface sous l’écran grandit proportionnellement. D’où des produits très fins avec une batterie titanesque, à l’image du Galaxy Nexus. N’espérez tout de même pas dépasser les 8 heures d’usage vidéo, quel que soit le modèle. C’est le prix à payer pour une image précise et lumineuse.

La différence entre la définition et résolution d’un écran

Ce sont deux termes très importants. Explications.

Définition : La définition de l’écran, comme son nom l’indique, définit l’écran. Elle ne porte pas sur la taille de l’écran (indiquée en pouces ou en centimètres), mais sur le nombre de pixels affichés sur celui-ci. La définition s’écrit avec deux chiffres séparés par le signe algébrique de la multiplication. Le premier chiffre correspond au nombre de pixels sur une colonne. Le second au nombre de pixels sur une ligne. Par exemple, le Galaxy Nexus dispose d’une définition de 1280 x 720. Soit 1280 pixels sur sa hauteur et 720 pixels sur sa largeur.

Résolution: La résolution est le nombre de pixels par pouce. C’est-à-dire la concentration de pixels dans une surface donnée. Cette notion sert à comparer la qualité d’image entre 2 écrans, même s’ils ne sont pas de taille égale. Pour calculer la résolution d’un écran, il faut diviser le nombre de pixels d’une ligne par la longueur par la taille de cette ligne. Exemple: le Xperia S dispose de 720 pixels par ligne et la largeur de son écran est de 5,3 cm (soit 2,09 pouces). Le Xperia S obtient ainsi une résolution de 341 dpi.

 

¤ 1re Place
SAMSUNG Galaxy Note : Très ambitieux, très grand

Parmi tous les critères de test, il est important d’insister sur deux points, la réactivité du système et l’autonomie et être moins sévères sur la résolution d’écran. Sur ces trois points, le Galaxy Note de Samsung se défend très correctement. Avec 4h 10min d’autonomie lors du «test de survie» (session de jeu avec WiFi et luminosité au maximum), le Note est le meilleur. Il faut dire que la batterie affiche une puissance inégalée de 2500 mAh, soit 50 % de plus par rapport à une batterie normale.
Côté performance, le Note est égarement premier avec un score de 6637 points. Une note obtenue grâce au processeur Exynos de Samsung, et à deux composants avec la Ram (1 Go) et le chipset graphique.
Côté écran, le Galaxy Note offre une résolution assez satisfaisante (285 dpi). Les points sont à peine visibles à l’œil nu. Le rétro éclairage Super Amoled HD est toujours aussi impressionnant. Bref, le Note est un excellent produit. Reste à savoir si sa grandeur ne vous rebutera pas.

Caractéristiques techniquesSamsung Galaxy Note

  • Écran : 5,3″ (1280 x 800)
  • Processeur : Samsung Exynos
  • Score AnTuTu : 6637 pts
  • Autonomie : 4h 10min

Avantages
+ Autonomie : La batterie la plus volumineuse
+ Processeur : Le double cœur performant
+ Rétro-éclairage : Le super Amoled HD

Inconvénients
– Dimensions : Trop grand pour un smartphone, trop petit pour une tablette

Note générale : 17/20
Prix : 150€ avec abonnement

¤ 2e Place
GOOGLE Galaxy Nexus : Android 4 pré-chargé

Ce smatphone de Google a été créé par Samsung, et c’est une réussite! Dans le test extrême d’autonomie, il avoisine les quatre heures, dépasse dans l’épreuve AnTuTu les 6000 points et affiche une résolution quasi-égale à celle du Retina Display de l’iPhone.
Difficile de distinguer le Galaxy Nexus et le Razr, car ils offrent une plate-forme très proche. Le mobile de Google surclasse légèrement celui de Motorola, mais aurait gagné à avoir la même batterie de 1780 mAh (contre 1750 mAh ici). Notez que le Galaxy Nexus est le seul à disposer aujourd’hui d’Androtd 4.0, installé d’origine.

Caractéristiques techniquesGOOGLE Galaxy Nexus

  • Écran : 4,65″ (1280 x 720)
  • Processeur : Texas Instrument OMAP 4460
  • Score AnTuTu : 6153 pts
  • Autonomie : 3h 45min

Avantages
+ Android : L’ice Cream Sandwich pré-installé
+ Rétro-éclairage : Le super Amoled HD

Inconvénients
– Batterie : La batterie légèrement meilleure, méritée

Note générale : 16/20
Prix : 100€ avec abonnement

¤ 3e Place
MOTOROLA Razr : Bien sous tous rapports

Dans notre comparatif «photophones», le Razr était moyen: la photo, ce n’est pas son truc. Mais, en catégorie «superphones», c’est autrement mieux.
Économique en énergie, puissant et réactif, il ne lui manque qu’une résolution améliorée pour être parfait. Seulement avec 250 dpi, il est juste dans la moyenne. Il bénéficie cependant d’un rétro-éclairage Super Amoled, ce qui le rend très lumineux. Parmi ses autres atouts, on notera la présence de Motocast, un logiciel maison de partage de contenus avec des matériels DLNA, tels TV, tablette, PC, etc.

Caractéristiques techniquesMOTOROLA RAZR

  • Écran : 4,3″ (960 x 540)
  • Processeur : Texas Instrument OMAP 4430
  • Score AnTuTu : 6210 pts
  • Autonomie : 4h

Avantages
+ Motocast : La possibilité de partage des contenus du mobile avec autres équipement
+ Autonomie : Les 4 heures de jeu en forte luminosité

Inconvénients
– Résolution : L’image lumineuse, mais granuleuse

Note générale : 15/20
Prix : 149€ avec abonnement

¤ 4e Place
SONY Xperia S : Un superbe écran

Pris dans une une version non définitive, le Xperia S, premier mobile brandé «Sony» (et non plus Sony-Ericsson), est une de nos plus gros ses déceptions. Et pourtant, quel beau produit ! Son score AnTuTu égalise celui du Galaxy Note. Il obtient la meilleure note sur de nombreux points (3D, carte mémoire, RAM et processeur).Il offre la meilleure résolution (341 dpi) et son rétro-éclairage Bravia offre d’excellents contrastes. Mais, doté de la même batterie que le Galaxy Nexus, il propose néanmoins 50% d’autonomie en moins (2h20 contre 3h45). Espérons que ce problème soit vite corrigé.

Caractéristiques techniquesSONY Xperia S

  • Écran : 4,3″ (1280 x 720)
  • Processeur : Qualcomm MSM8260
  • Score AnTuTu : 6632 pts
  • Autonomie : 2h 20min

Avantages
+ Écran : Le rétro-éclairage Bravia Engine, la résolution 341 dpi
+ Plate-forme : La fluidité, la nervosité

Inconvénients
– Autonomie : Très inférieure à la moyenne

Note générale : 14/20
Prix : 499€ sans abonnement

¤ 5e Place
ACER Iconia Smart : Format cinéma

L’Iconia Smart est un produit à part. Ce smartphone, signé Acer, propose un écran doté de la même proportion qu’un écran de cinéma: 21/9. Idéal pour regarder un film ou une série sans les bandes noires. Mais c’est là son unique atout.
Côté technologique, l’Iconia Smart ne brille pas vraiment, car dépassé par tous ses concurrents. Doté d’un processeur mono cœur, une résolution moyenne, un rétro-éclairage sans saveur, l’Iconia Smart est néanmoins un bel objet, aux très belles finitions. Petits plus vis-à-vis de certains modèles d’autres marques, notamment le Sensation XL: son autonomie de 3h 30min et son prix.

Caractéristiques techniquesACER Iconia Smart

  • Écran : 4,8″ (1024 x 480)
  • Processeur : Qualcomm MSM8255
  • Score AnTuTu : 2910 pts
  • Autonomie : 3h 30min

Avantages
+ Finition : La coque en aluminium brossé
+ Autonomie : Résultat correct
+ Prix : Le plus économique de tous

Inconvénients
– Performances : La plate-forme quelconque

Note générale : 13/20
Prix : 289€ sans abonnement


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(