Comparatif : Quel est le meilleur navigateur internet Reviewed by Momizat on . Rating:

Comparatif : Quel est le meilleur navigateur internet

Quel est le meilleur navigateur internet : Firefox Vs. Opera Vs. Chrome Vs. Internet Explorer Vs. Safari

Comme on le sait très bien, un navigateur Internet est outil indispensable. Sans lui, comment feriez-vous pour consulter vos sites Internet préférés, vérifier vos comptes en ligne ou partager et communiquer avec vos proches sur tel ou tel réseau social?

De ce fait, nous utilisons d’ores et déjà tous au moins un navigateur, parfois «par défaut», en se contentant de celui fourni avec l’ordinateur et Windows – autrement dit Internet Explorer -, d’autres fois en sélectionnant précisément l’outil qui semble le plus adapté à nos besoins. Et, lorsque l’on regarde l’évolution des parts de marché de ces navigateurs, on ne peut que constater sa profonde mutation. Il y a quelques années, Internet Explorer régnait en maitre, ne laissant que quelques miettes de parts de marché à ses concurrents. Puis la Commission européenne est passée par là et a forcé Microsoft (éditeur de Windows comme d’Internet Explorer, qu’il livrait « par défaut » préalablement) à laisser aux utilisateurs le choix. de leur navigateur. Avec comme conséquence une baisse continue des parts de marché d’Internet Explorer, qui ne représente plus que 38,58 % des navigateurs utilisés dans le monde (étude StatCounter de décembre 2011), pour 27,27 % pour Firefox et 25,39 % pour Chrome (Safari suivant avec 6,05 % – versions sur Mac incluses – et Opera avec 1,98 %, les autres navigateurs cumulant 0.74 %).

La course à l’innovation
Cette situation hyper-concurrentielle plutôt inédite (les précédentes époques ont surtout vu la domination d’un navigateur, Mosaic puis Netscape puis Internet Explorer) se traduit par une sorte de «guerre» entre les trois plus importants éditeurs, Microsoft, Google avec Chrome et Mozilla avec Firefox. Une  «guéguerre» qui prend parfois des atours totalement absurdes : Google, suivi en cela par Mozilla peu de temps après, propose ainsi une «nouvelle» version de son navigateur tous les mois et demi ou deux mois – ainsi, mus testons depuis le début de l’année 2012 la version 9 de Firefox alors que la 10 sera sans doute sortie à l’heure où vous lisez ces lignes, sachant qu’il y a un an, on parlait de Firefox 4… Intéressant pour l’utilisateur? ••• Pas forcément. Difficile de suivre cette valse des versions, qui n’amènent généralement pas grand chose de fondamentalement différent voire, parfois, modifient l’interface 0u rendent certaines extensions (0u plug-ins) incompatibles. Et le tout sans que cela apporte vraiment un quelconque bénéfice à l’utilisateur. Espérons que Google et Mozilla se calment avant la version 141 avant leur navigateur…

Les véritables critères
Bien sûr, ces nouvelles versions sont l’occasion pour les éditeurs d’annoncer telle nouvelle option de gestion de ceci ou telle fonction de cela, qui influeront sans doute beaucoup sur le choix de 0,001 % des internautes. Mais, pour la plus grande majorité d’entre eux, comment faire son choix entre tel et tel navigateur? Déjà, faut,il vraiment évaluer les cinq programmes testés dans cet article? Pour nous, la réponse est oui. Même si certains navigateurs se détachent du lot, les autres peuvent attirer des personnes recherchant certaines fonctions de partage (comme Opera Unite) ou disposant chez eux d’ordinateurs hétérogènes (Safari fonctionnant très bien sur PC comme sur Mac). A partir de là, comment choisir? le premier critère, à notre sens, c’est la fiabilité du navigateur, ses caractéristiques de sécurité et ses outils de respect de la vie privée. Un ensemble un peu large, mais qui répond bien au besoin des internautes de pouvoir naviguer en toute tranquillité, en toutes circonstances. Vient ensuite l’ergonomie du navigateur, critère qui présente des aspects éminemment subjectifs: certains apprécieront, par exemple, l’interface extrêmement dépouillée de Chrome alors que d’autres détesteront devoir naviguer dans des sous-menus pour atteindre telle ou telle fonction. On notera à ce niveau ce qui est toujours un sujet de stupéfaction pour nous: le faible niveau des outils de gestion des favoris proposés par ces navigateurs. Il semble insensé de ne pouvoir sauvegarder et/ou partager avec des proches un seul dossier de signets et non la totalité de ses favoris, et pourtant seul Opera propose cette option.
Heureusement que ces navigateurs font mieux en matière de personnalisation de l’interface ou de gestion des onglets.
Les performances du navigateur sont également à prendre en considération, tout en relativisant ce que signifient les performances mesurées à l’aide de tel ou tel outil. On s’intéressera aussi à la gestion de la mémoire vive par ces programmes, surtout si l’on dispose d’une configuration peu pourvue en la matière. Du côté de la richesse fonctionnelle et des capacités d’extension de ces navigateurs, on ne peut parler d’égalité, mais tous se montent en substance très généreux.
Un dernier point peut faire la différence: si Firefox est édité par Mozilla, IE, Chrome et Safari sort produits par des éditeurs commerciaux (Microsoft, Google et Apple) qui ne passent pas toujours pour des parangons de vertu lorsqu’il est question de respect de la vie privée et de la confidentialité des données…

Smartphones et Tablettes tactiles
Avec la montée en puissance de la consultation du web à partir des smartphones et autres tablettes, les éditeurs s’adaptent et tous ces navigateurs disposent d’une version mobile finale ou en bêta pour Chrome.
Opéra est par exemple disponible pour les mobiles sous Android et iOS et proposent de nombreuses options de gestion de profil que l’on ne retrouve pas chez la concurrence. Firefox est pour le moment exclusivement disponible sur Android, tandis que Explorer Mobile et Safari mobile reste l’exclusivité de leurs éditeur et ont ne les retrouve donc respectivement que sur les mobiles Windows Phone et sur les iPhone, iPod et iPad.

Quel est le meilleur navigateur internet? FireFox Vs. Opera Vs. Chrome Vs. Internet Explorer Vs. Safari
Pas de mauvais logiciel ici, même si certains s’en sortent mieux que d’autres. Voici nos conclusions pour peser le pour et le contre.

1re PLACE
FIREFOX : La référence actuelle

Ne serait-ce cette absurde «manie» de vouloir changer de version tous les mois ou presque de Mozilla, son éditeur, Firefox ferait un quasi-sans-faute. À force d’évoluer (les « nouvelles » versions n’ont pas que, du mauvais, heureusement !), ce navigateur a réglé ses problèmes de gestion de mémoire, l’un de ses points faibles dans le passé. Aujourd’hui, c’est le moins gourmand des cinq produits testés lorsque l’on souhaite ouvrir un grand hombre d’onglets simultanément.
En matière de performances, il a également réalisé de gros progrès, concurrençant les navigateurs les plus rapides dans de nombreux secteurs. Ce qui s’accompagne également d’une stabilité améliorée: de plus en plus rares sont les « plantages » liés à un processus défaillant.

Pour le reste, Firefox reste un programme extrêmement agréable à utiliser, personnalisable à l’envie grâce à sa très riche bibliothèque d’extensions en tout genre. Et, en vrac, on décernera des satisfecit à la très bonne compatibilité HTML5 du navigateur, à ses outils de gestion des onglets (les groupes d’onglets notamment), à la gestion séparée des plugins (pour une meilleure stabilité), à l’excellente gestion dés flux RSS, etc. Bref, notre préféré !

Avis et tests (v9.0.1):Mozilla Firefox

Performance : 5/5
Sécurité : 5/5
Ergonomie : 5/5
Note générale : 18/20

Avantages :
+ Agrément : Simple d’emploi et personnalisable à l’envi.
+ Extension : L’incomparable catalogue de plugins destinés à Firefox.

Inconvénients :
– Versions : Changer pour changer de versions n’apporte rien.
– Compatibilité : D’une version à l’autre, les extensions ne sont plus toujours compatibles…

2e PLACE
OPERA : le plus complet

Petit Poucet de la grande bagarre des navigateurs, Opera est néanmoins un concurrent à considérer sérieusement. Peut-être pas le plus rapide des navigateurs ni celui qui gère le mieux l’espace mémoire, mais il se rattrape par sa richesse fonctionnelle et ses multiples capacités de personnalisation. On apprécie sa gestion simple d’onglets, ses outils de développement pratiques (pour utilisateurs avertis), sa capacité à exporter les signets de son choix et le mode Opera Unite qui transforme le navigateur en un serveur personnel pour ses proches. Presque parfait!

Avis et tests (v11.60) :Opera

Performance : 3/5
Sécurité : 4/5
Ergonomie : 5/5
Note générale : 16/20

Avantages :
+ Complet : Opera répond aux besoins des néophytes comme à ceux des utilisateurs avancés.
+ Personnalisable : Toute l’interface est personnalisable.

Inconvénients :
– Sécurité : Pas de mode de navigation sécurisée.
– Performances : Pas le plus rapide.

3e PLACE
CHROME : Le navigateur «Light»

Google a quelque peu bouleversé la monde des navigateurs avec Chrome, dont l’interface «light» a poussé ses concurrents à réagir. Mais cette version simplifiée montre ses limites, rendant parfois malaisé l’accès à des fonctions souvent utilisées. Et le principe d’afficher dans une fenêtre du navigateur la gestionnaire d’extensions ou les options du logiciel a peu d’intérêt. Sinon, Chrome se montre très fiable (processus séparés pour chaque onglet, gestionnaire de tâches) et rapide. Pas de gestion de flux RSS, mais bon outil de synchronisation entre navigateurs.

Avis et tests (v16.0.912.63) :Google Chrome

Performance : 5/5
Sécurité : 5/5
Ergonomie : 3/5
Note générale : 15/20

Avantages :
+ Performant : Rapide et sûr, Chrome se distingue par ses performances.
+ Simplicité : Chrome satisfera tous ceux qui veulent naviguer tout simplement.

Inconvénients :
– Trop simple : L’ergonomie pâtit de l’apparente simplicité de Chrome.
– Absences : Pas de gestion de groupes d’onglets.

4e PLACE
INTERNET EXPLORER : Le trône vacille…

Soyons clairs: Internet Explorer version 9 n’est pas un mauvais navigateur, loin s’en faut. Il a comblé pas mal de lacunes nuisibles aux précédentes moutures. Cependant, le navigateur de Microsoft souffre de la comparaison avec les meilleurs outils du genre. Son interface, copiée sur celle de Chrome, manque d’agrément d’utilisation. Son outil de gestion des signets reste aussi calamiteux qu’avant. On décernera néanmoins un très bon point aux moyens de protection contre le traçage, à tous les outils de sécurité et de respect de la vie privée.

Avis et tests (v9.0.8112.16421):Internet Explorer

Performance : 4/5
Sécurité : 5/5
Ergonomie : 3/5
Note générale : 13/20

Avantages :
+ Sécurité : De très bons outils de protection et de prévention.
+ Onglets : Excellente gestion des onglets.

Inconvénients :
– Windows : N’existe que pour Windows Vista et 7, pas pour XP.
– Performances : Pas le plus rapide.

5e PLACE
SAFARI : L’alternatif

Les origines «macintoshiennes» de Safari ne passent pas inaperçues. Le navigateur d’Apple se plie un peu plus qu’avant aux spécificités de Windows, mais il n’en reste pas moins un logiciel typé avec son gestionnaire de signets «à la iTunes» ou sa présentation «3D» des «top sites» lorsqu’on ouvre un nouvel onglet. On apprécie le mode Lecteur (pour lire le texte d’une page sans aucun artifice) ou la Liste de lecture, très pratiques. Le gestionnaire de plug-ins se montre très pratique, dommage qu’il y ait si peu d’extensions disponibles.

Avis et tests (v5.1.2) :Apple Safari

Performance : 2/5
Sécurité : 2/5
Ergonomie : 3/5
Note générale : 12/20

Avantages :
+ Lecture : Très bien, le mode Lecteur et la Liste de lecture.
+ Historique : Possibilité de chercher dans l’historique

Inconvénients :
– Stabilité : Plante parfois inconsidérément.
– Ergonomie : Interface «à la Apple» peu pratique.


Commentaires (2)

  • toto

    Pardon mais il y a une erreur dans ce comparatif: Opera dispose depuis environ 2 ans de la navigation privée. Pour preuve, voire cet article en date de début 2010: blogues.cyberpresse.ca/technaute/dumais/2010/03/01/des-nouvelles-d’opera/

    Je pense que sa vaut bien un petit point de plus… 😉

    Répondre
    • arctec

      Salut et merci pour la visite et aussi pour le commentaire

      Sachez que les informations que contient les articles de ce blog proviennent de sources « PRO » : Presse spécialisée, constructeurs, éditeurs, … mais cela n’empêche que certaine erreurs ou fautes s’y glissent 😉

      En ce qui concerne Opera, sachez que c’est mon navigateur préféré pour plusieurs raisons.
      Dans l’article c’est noté  » Pas de mode de navigation sécurisée« .
      Or vous, vous parlez de « navigation privée » définie par Opera par : « Lorsque vous le fermerez, Opera effacera toutes les informations liées à cet onglet. »

      Merci encore une fois pour votre commentaire.

      Répondre

Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(