Top 10 smartphones haut de gamme Reviewed by Momizat on . Rating:

Top 10 smartphones haut de gamme

Comparatif Top 10 smartphones haut de gamme

Les smartphones ne connaissent pas la crise. Ultrapolyvalents, ils sont devenus indispensables. Pour vous aider à choisir le vôtre, nous avons testé dix modèles haut de gamme.

Dope par le lancement de l’iPhone et son succès, le marché des smartphones est l’un des plus dynamiques du secteur High-Tech. Si le lancement d’un nouveau modèle à la Pomme continue de susciter une véritable exaltation – pour preuve la récente sortie du 4S reprise par la plupart des médias – faut-il pour autant se précipiter sur ce produit? Aussi séduisant soit-il, cet appareil n’est pas le seul il offrir des performances très élevées. Pour vous aider à faire le bon choix, nous avons poussé dans leurs retranchements dix smartphones à l’équipement de choc!

Destinés à assurer un nombre de fonctions impressionnantes – téléphoner, gérer toutes ses messageries, surfer, photographier, filmer.jouer, s’organiser, ou même se diriger nos dix mobiles fonctionnent avec différents types de systèmes (iOS, Android, BlackBerry OS, Windows Phone et Symbian), intègrent de puissants processeurs (du simple cœur à 1 GHz au double cœur à 1,5 GHz), et sont dotés de larges diagonales d’écran – de 3,5 à 4,7 pouces (8,9 à 11,9 cm). Autant de critères que nous n’avons pas notés, privilégiant l’ergonomie effective et les aptitudes fonctionnelles de chaque appareil, car la puissance à elle seule ne vaut rien sans un système bien pensé.

Pour classer ces dix modèles, nous avons tout de même évalué des caractéristiques techniques. Tous sont compatibles avec les réseaux mobiles 3G+ elle Wi-Fi, intègrent une puce GPS ainsi qu’un capteur photo, et lisent les fichiers multimédias … mais avec une efficacité très variable!

Ainsi, certains ne bénéficient pas des dernières normes (telles que la 3G jusqu’à 14 Mbit/s, voire 21 Mbit/s, le Wi-Fi n, le Bluetooth 4.0), certains ne proposent pas le guidage vocal ors (une option payante sur l’iPhone 4S, le Titan de HTC et le BlackBerry Torch), certains lisent en standard le XviD, le DivX et le WMV9, tandis que d’autres requièrent une application tierce ou une conversion. Sans parler de la qualité des appareils photos assez inégale.

Le nerf de la guerre : leurs systèmes d’exploitation
Mais le véritable nerf de la guerre se joue sur les systèmes d’exploitation et la capacité des constructeurs à tirer parti au mieux du matériel grâce à une parfaite intégration. L’objectif étant d’offrir une richesse fonctionnelle optimale, complétée d’une ergonomie réussie et d’une autonomie maximale. Le champion en la matière est l’iPhone d’Apple, talonné par le Galaxy SII, qui lui enlève la victoire d’un cheveu grâce à un équipement supérieur pt à une autonomie de choc.

Du côté d’Android, moultes versions du système de Google, plus ou moins récentes, se côtoient sur les terminaux (de FroYo 2.2 à Gingerbread 2.3), ce qui nous a conduits à pénaliser les constructeurs dont les mises à jour se faisaient attendre.

Les surcouches des constructeurs ne se valent pas toutes non plus. Celle de HTC (Sense) est incontestablement la meilleure pour tout ce qui concerne la messagerie et les réseaux sociaux tandis que celle de LG est l’une des moins riches.

Dernier point et pas des moindres sur lequel l’iPhone conserve la main: la richesse du magasin d’applis. Si pour vous, l’achat d’un smartphone est surtout dicté par l’envie de découvrir de nouveaux jeux ou des utilitaires, il sera difficile rie zapper l’App Store et ses 500 000 applications nu l’Android Market. Quant aux autres, ils se situent loin derrière avec seulement quelques dizaines de milliers de programmes. Cette surenchère est-elle indispensable? A vous de faire le bon choix en fonction de vos attentes !

Le comparatif : Top 10 smartphones haut de gamme

  • N°1 : Samsung Galaxy SII

Avec le Galaxy SII, Samsung livre un smartphone Android proche de la perfection en termes de performances. Une puissance qui ne nuit en aucune façon à son design ultra-fin (8,5 mm d’épaisseur) et à son poids (117 g), grâce à une coque en plastique – on aimera ou on n’aimera pas – et ce, malgré un large écran de 4,3 pouces (10.9 cm). Équipé avec Android Gingerbread dans une version assez récente (2.3.3) et un processeur double cœur fi 1,2 GHz, le SII se distingue avant tout par une très bonne intégration du matériel et du logiciel.
Le mobile offre la meilleure autonomie de ce comparatif avec plus de 11 heures en communication ou près de 5 heures en surf 3G ou 9h30 min en lecture vidéo: un record! l’écran tactile compte parmi les plus réactifs et précis avec une fluidité de navigation maximale.
Les amateurs d’Internet seront par ailleurs comblés. Tous les outils de communication sont mis à leur disposition (clients mail, réseaux sociaux à l’accès facilité au travers du social hub de la surcouche TouchWiz) et, mieux, le navigateur Web, parfaitement optimisé (support du format Flash 10, lecture du HTML5 performante), assure un surf rapide et confortable. En multimédia, le SII affirme sa suprématie avec un capteur 8 Mégapixels doué en photo comme en vidéo (jusqu’en HD 1080p) et une prise en charge de la plupart des formats multimédias (Xvid, DivX, WMV9, etc.).
Certes, le SII n’est pas exempt de défauts. Son écran hyper-contrasté (technologie Super Amoled Plus) manque, en revanche, d’un peu de luminosité au soleil et, plus désagréable, livre des blancs qui tirent sur le bleu. On aurait souhaité une meilleure définition sur une dalle aussi large (seulement 480 points par 800). Des petits tracas qui s’estompent toutefois bien vite, tant ce smartphone sous Android s’avère efficace à l’usage.Samsung Galaxy SII

Notes :

  • Caractéristiques :  8,6/10
  • Autonomie : 8,1/10
  • Confort d’usage : 7,4/10
  • Applications : 8,7/10
  • Multimédia : 8,6/10
  • Note globale : 8,1/10

Prix : 649 €

Avis : Excellent

  • Points forts :  La richesse de l’équipement l’autonomie, la finesse du design, la qualité des photos et vidéos, l’aptitude au surf .
  • Point faibles :  L’affichage bleuté de l’écran Super Amoled, la résolution perfectible de ce dernier. 

 

  • N°2 : Apple iPhone 4S

Le champion historique des smartphones revient dans une version améliorée, truffée d’intelligence artificielle. Certes,l’iPhone 4S conserve le même design que son prédécesseur et surtout le même écran, que certains jugeront sous-dimensionné face à la concurrence …
Passé le cap de la déception, ce nouveau modèle bénéficie d’un processeur double cœur qui lui assure une puissance incontestablement accrue. L’autonomie en pâtit un peu sans que cela soit catastrophique, soit 7 heures en communication, ou 4h15min en surf 3G ou 7h40min en vidéo. Ses aptitudes photo et vidéo ont également été revues à la hausse, avec l’intégration d’un capteur photo 8 Mégapixels filmant en HD 1080p et assurant les meilleurs résultats (avec le Sil) de ce dossier.
Mais ces évolutions essentiellement matérielles ne seraient rien sans le génie d’Apple qui livre, avec son mobile, une nouvelle version d’iOS, riche en nouveautés. Les possesseurs de l’iPhone 4S bénéficient désormais d’un centre de notification, emprunté aux modèles Android et d’iMessage, d’une messagerie gratuite entre utilisateurs d’iOS 5, inspirée de BlackBerry Messenger. Plus original encore, Apple met gratuitement à leur disposition un espace de stockage en ligne de 5 Go, baptisé iCloud, pour sauvegarder ses photos, par exemple.
Mais le clou du spectacle, c’est Siri, le nouvel assistant personnel vocal du 48 qui répond aux questions qu’on lui pose oralement. Un service pour l’instant un peu gadget, mais assez bluffant et à fort potentiel. Bref, avec cette version S, l’iPhone 4 resta dans la course. Ne serait-ce que pour sa simplicité d’utilisation inégalée, son écran haute résolution (Il offre le meilleur rapport taille/définition avec une résolution de 330 points par pouce) et surtout son AppStore, qui demeure le magasin le mieux achalandé du marché.Apple iPhone 4S

Notes :

  • Caractéristiques : 6,5/10
  • Autonomie : 6,3/10
  • Confort d’usage : 9,4/10
  • Applications : 9,4/10
  • Multimédia : 6,9/10
  • Note globale : 7,81/10

Prix : 629 €

Avis : Excellent

  • Points forts : L’ergonomie de l’OS, la richesse fonctionnelle de base et potentielle grâce au magasin, la qualité des photos et des vidéos. 
  • Point faibles : L’autonomie perfectible, les transferts obligés via iTunes, l’absence de prise en charge du format Flash.

 

  • N°3 : Motorola Atrix

Bien que datant un peu, l’Atrix de Motorola reste cependant ~ dans la course. Son puissant processeur double cœur Tegra 2 et sa bonne autonomie – elle frise l’excellence en communication avec plus de 15 heures – n’en sont pas les seules raisons. L’appareil bénéficie d’un solide équipement avec sa mémoire interne de 16 Go (12 Go pour le stockage), son lumineux écran (505 cd/m²), sa connectique complète incluant une prise MicroHDMI et sa prise en charge de la plupart des formats vidéo en haute résolution (HD 1080p). Quelques bémols lui coûtent toutefois la première place.
L’Atrix, livré en version FroYo (Android 2.2.2) depuis son lancement, n’a pas bénéficié des dernières avancées du système. Une lacune compensée par la surcouche motoBlur, pratique pour la gestion des mails et des réseaux sociaux. En revanche, son capteur d’images de 5 Mégapixels ne compte pas parmi les meilleurs en photo et en vidéo.
Enfin, la réactivité de l’écran, la fluidité de déplacement dans les pages Web sont correctes sons atteindre l’excellence du Galaxy Sil ou de l’Phone 4S.
Ce smartphone n’en reste pas moins efficace pour la plupart des usages.Motorola Atrix

Notes :

  • Caractéristiques :  8,2/10
  • Autonomie : 7,9/10
  • Confort d’usage : 7,2/10
  • Applications : 8,1/10
  • Multimédia : 8,1/10
  • Note globale : 7,77/10

Prix : 549 €

Avis : Bien

  • Points forts : L’autonomie incroyable en communication, l’équipement exhaustif, la gestion du multimédia, la richesse de la surcouche.
  • Point faibles : Le manque de fluidité du navigateur web, la version d’Android, la capture photo et vidéo.

 

  • N°4 : HTC Sensation XE

Le Sensation XE reprend les atouts de son prédécesseur le Sensation, avec un processeur Qualcomm double cœur à 1,5 GHz et une batterie boostée (1730 mAh). Il devrait par ailleurs trouver son public parmi les amateurs de musique contemporaine (rock, pop, hp-hop, etc.) avec l’intégration de la technologie audio Beats by Dr.Dre et le casque ad hoc fourni.
A l’usage, cet appareil offre des performances globalement satisfaisantes bien que perfectibles en autonomie (à peine plus de 6 heures en communication ou en lecture vidéo, mais tout de même 5 heures en surf 3G). Sense, la surcouche de HTC, compte parmi les meilleures et l’appareil est livré dans la récente version Gingerbread (Android 2.3.4).
L’appareil connaît, en revanche, quelques faiblesses en photo et en vidéo malgré un capteur 8 Mégapixels, de qualité passable, et une prise en charge limitée des formats vidéo, aux définitions inférieures à la HD 720p. La mémoire de stockage disponible n’est que de 1 Go mais pour compenser, le constructeur fournit une carte MicroSD de 16 Go. De quoi profiter de longues heures de musique.HTC Sensation XE

Notes :

  • Caractéristiques : 8,3/10
  • Autonomie : 6,4/10
  • Confort d’usage : 7,1/10
  • Applications : 8,3/10
  • Multimédia : 7,9/10
  • Note globale : 7,5/10

Prix : 579 €

Avis : Bien

  • Points forts : L’équipement complet, le design soigné, la partie audio optimisée, l’efficacité de la surcouche Sense.
  • Point faibles : L’autonomie moyenne en communication et vidéo, la qualité passable en photo et vidéo.

 

  • N°5 : Samsung Galaxy S Plus

Le Galaxy S (prédécesseur du SII) reprend du service dans une version « Plus » qui ne manque pas d’attraits. Le processeur simple cœur de l’appareil a été boosté à 1,4 GHz (contre 1 GHz pour la version originale) avec un regain de puissance, sa batterie étant passée de 1500 à 1650 mAh.
Dans la pratique, ce smartphone voit son autonomie accrue en communications et plus encore en surf 3G avec un temps record de 6h40min! Bien proportionné avec son écran de 4 pouces et sa finesse (à peine 1 cm d’épaisseur), le Galaxy S Plus offre un fonctionnement sans heurts grâce à un écran réactif, un navigateur Web performant supportant le format en Flash et un système à jour (Android 2.3.4 avec TouchWiz). Son point faible réside dans son capteur 5 Mégapixels dépourvu de flash Qui livre des photos et des vidéos (720p) de moindre qualité face aux poids lourds de ce dossier.
De plus, son processeur simple cœur le prive en vidéo de tout support de la HD 1080p. Il reste que son solide équipement, associé à un coût relativement raisonnable, en fait un smartphone à l’excellent rapport qualité/prix.Samsung Galaxy S Plus

Notes :

  • Caractéristiques : 8,4/10
  • Autonomie : 7,9/10
  • Confort d’usage : 6,6/10
  • Applications : 8,5/10
  • Multimédia : 5,6/10
  • Note globale : 7,3/10

Prix : 449 €

Avis : Bien

  • Points forts : L’équipement riche, l’autonomie en surf 3G, les proportions, la dernière version d’Android.
  • Point faibles : La vidéo limitée à la HD 720p, la qualité moyenne du capteur d’images.

 

  • N°6 : Sony Ericsson Xperia Arc 3

A l’image du précédent Galaxy S Plus, le superbe Xperia Arc, au design fin et arqué, se renouvelle dans une version S intégrant, elle aussi, un processeur à 1,4 GHz. Vendu avec une version récente de Gingerbread (2.3.4) et une surcouche esthétiquement réussie, mais hélas moins performante que celle de ses concurrents, l’Arc S se montre rapide et réactif dans la plupart des usages. Livré avec une carte mémoire de 8 Go, indispensable pour compenser une mémoire interne faible de 320 Mo, l’appareil présente une connectique complète et intègre un capteur photo de 8 mégapixels performant en photo. Côté vidéo, limité à de la HD 720p, l’Arc S se montre moins convaincant en capture comme en lecture, limitée essentiellement, en standard, au format MP4. l’autonomie du mobile livre une performance très correcte en communication (plus de 10 heures) et passable en surf 3G et lecture vidéo (respectivement 4h23min et 5h35min).
Ce smartphone est le premier à inclure les services de téléchargement Music et Video Unlimited de Sony. La fonction de panorama 3D de Sony a également été intégrée.Sony Ericsson Xperia Arc 3

Notes :

  • Caractéristiques : 8,4/10
  • Autonomie : 6,2/10
  • Confort d’usage : 7,1/10
  • Applications : 8,3/10
  • Multimédia : 6,4/10
  • Note globale : 7,2/10

Prix : 450 €

Avis : Bien

  • Points forts : Le design fin et original, le surcroît de rapidité apporté par le processeur à 1,4 Ghz, la carte mémoire de 8 Go, les services Sony.
  • Point faibles : La capture vidéo passable, la lecture vidéo limitée au format MP4 HD 720p.

 

  • N°7 :  LG Optimus 2X

Premier double cœur Tegra 2 à faire son apparition en France, l’Optimus 2X de LG ne manque pas d’atouts. Son équipement se distingue par une confortable mémoire interne de 8 Go (6,5 Go pour le stockage), extensible via un port MicroSD, une connectique complète incluant un port MicroHDMI et surtout un capteur 8 Mégapixels aussi satisfaisant en photo qu’en vidéo. Le lecteur vidéo supporte, quant à lui, la plupart des principaux formats (MP4, XviD, DivX, WMV9), et ce, jusqu’en HD 1080p.
En revanche, malgré une bonne luminosité {380 cd/m²), le grand écran du 2X déçoit par une qualité d’affichage qui manque de finesse. Au-delà d’une définition limitée de 480 points par 800 (contre 540 points par 960 pour certains concurrents), l’interface avec ses icônes au graphisme peu attrayant a pesé dans la balance. La surcouche de LG mériterait clairement d’être améliorée tant sur le plan esthétique que fonctionnel. La dalle tactile souffre par ailleurs d’un manque de réactivité un peu agaçant, tandis que le navigateur Web n’offre pas la fluidité qu’on serait en droit d’attendre d’un smartphone haut de gamme. C’est bien dommage.LG Optimus 2X

Notes :

  • Caractéristiques : 7,8/10
  • Autonomie : 6/10
  • Confort d’usage : 6,6/10
  • Applications : 7,6/10
  • Multimédia : 8,6/10
  • Note globale : 7,1/10

Prix : 499 €

Avis : Bien

  • Points forts : L’équipement complet, les performances photo et vidéo du capteur de 8 Mégapixels.
  • Point faibles : L’autonomie moyenne, le manque de fluidité en surf et de réactivité de l’écran, la surcouche du constructeur.

 

  • N°8 :  HTC Titan

Avec un écran tactile de 4,7 pouces, le Titan, l’un des premiers Windows Phone nouvelle génération (Mango 7.5) offre un confort de saisie et de navigation peu banal. Et l’interface originale est réussie, ce qui ne gâche rien! Seul bémol, la définition limitée de la large dalle (480 points par 800). Le Titan assure une autonomie satisfaisante, surtout en appel avec une durée de 11h45 min. Mais c’est sur le plan de la photo et de la capture vidéo que ce smartphone équipé d’un capteur de a Mégapixels filmant jusqu’en HD 720p et d’un bouton Photo tire son épingle du jeu. Les amateurs apprécieront le mode, simple et redoutablement efficace, pour la réalisation de panoramas. On peut regretter toutefois que la mémoire interne de 16 Go (12,6 Go disponibles) ne puisse être étendue en l’absence d’un lecteur microSD, et que peu de formats audio et vidéo soient supportés en standard. Le transfert des médias en provenance d’un PC passe obligatoirement par Zune à l’interface soignée, mais peu intuitive. Lors du transfert, ce logiciel convertit obligatoirement – avec une lenteur insupportable – toutes les vidéos au format WMV dans une définition maximale de 480 points par 850. Un peu regrettable! Enfin, en surf, le navigateur Web ne supporte pas la norme Flash.HTC Titan

Notes :

  • Caractéristiques : 6,7/10
  • Autonomie : 7,2/10
  • Confort d’usage : 8/10
  • Applications : 6,7/10
  • Multimédia : 5,8/10
  • Note globale : 7/10

Prix : 649 €

Avis : Bien

  • Points forts : La finesse du smartphone, son grand et lumineux écran, son capteur performant en photo comme en vidéo.
  • Point faibles : La mémoire non extensible, les conversions longues et compliquées via Zune, le manque d’accélération graphique en surf.

 

  • N°9 : RIM BlackBerry Torch 9860

Avec le Torch 9860, RIM livre son premier smartphone 100% tactile. Doté de l’OS récent BlackBerry 7, ce mobile aux finitions soignées affiche une interface tactile agréable et relativement fluide, mise en valeur par un écran lumineux. Le constructeur reste fidèle à sa réputation en termes de gestion de la messagerie le clavier virtuel se montre précis et réactif, plus pratique toutefois en mode horizontal, au regard de la taille modeste de la dalle, qu’en mode vertical.
Le Torch offre également une large panoplie d’outils (de Facebook à BBM, messagerie instantanée,…) et un solide équipement: une mémoire interne de 4 Go (2,4 Go libres), extensible (MicroSD de 4 Go fournie), une connectique standard et un capteur photo de 5 Mégapixels, de qualité passable, filmant en HD 720p. L’autonomie, en revanche, est moyenne. Le lecteur vidéo, quant à lui, gère bon nombre de formats. Seul regret, le surf reste un cran en dessous de ce que procurent les meilleurs avec une navigation moins ergonomique et l’absence de prise en charge du format Flash.RIM BlackBerry Torch 9860

Notes :

  • Caractéristiques : 7,9/10
  • Autonomie : 6,6/10
  • Confort d’usage : 7,8/10
  • Applications : 4,8/10
  • Multimédia : 6/10
  • Note globale : 6,8/10

Prix : 450 €

Avis : Bien

  • Points forts : L’écran tactile lumineux et réactif, les finitions soignées, le support multiformat des vidéos.
  • Point faibles : La qualité passable du capteur 5 Mégapixels, la navigation Web sans support Flash.

 

  • N°10 :  Nokia 701

Le Nokia 701 est le premier smartphone du constructeur finlandais à embarquer son nouvel OS Symbian Belle. Pour l’occasion, l’interface a été redessinée et s’avère mise en valeur par l’écran le plus lumineux de cette sélection (840 cd/m²). idéal pour un usage en extérieur. Assez bien équipé avec une mémoire interne de 8 Go (6,8 libres), extensible via un lecteur MicroSD ou un capteur de 8 Mégapixels filmant en HD 720p, le 701 présente toutefois quelques lacunes, notamment avec ce capteur (non autofocus] qui déçoit par sa qualité passable. On est loin des performances multimédias du N8, même si en lecture vidéo, ce nouveau smartphone gère la plupart des formats. Plus ennuyeux, l’autonomie compte parmi les plus mauvaises du dossier avec moins de 4 heures en surf et tout juste 5 heures en communication. Dernier bémol, si Symbian Belle améliore la fluidité de navigation sur le Web, l’appareil est loin d’offrir l’accélération graphique des meilleurs. Dommage, les améliorations notables du navigateur sur Belle (avec support du format en Flash) passent de ce fait un peu à la trappe.Nokia 701

Notes :

  • Caractéristiques : 8,8/10
  • Autonomie : 5,8/10
  • Confort d’usage : 6,6/10
  • Applications : 5,3/10
  • Multimédia : 6,3/10
  • Note globale : 6,6/10

Prix : 449 €

Avis : Bien

  • Points forts : L’écran ultra-lumineux, la gestion multiformat des vidéos, l’interface améliorée.
  • Point faibles : L’autonomie faible, le capteur 8 Mégapixels décevant, la navigation Web peu fluide.

 


Laisser un commentaire

Retour en haut de la page
prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature )){ } elseif (function_exists( prettyPhoto[mom_slideshow]post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(post_feature ?php } else { ?)){ } elseif (function_exists(